Oseille crépue (Rumex crispus): propriétés et utilisation

-

Plante vivace, l'oseille crépue ou patience crépue, est répandue dans le nord de la France et en Europe septentrionale. La plante est reconnue pour ses propriétés laxatives. En usage externe, elle permet également de soigner certaines affections cutanées. Sa floraison intervient en été, de juin à août. Découverte.

Présentation

Oseille crépue (Rumex crispus): plante comestible et médicinale.

Nom commun : Oseille crépue
Nom latin : Rumex crispus
Noms populaires : Rumex crépu, patience crépue.
Famille botanique : Polygonacées

Propriétés thérapeutiques

  • Peau : dartres, abcès, psoriasis
  • Foie : engorgements, insuffisance biliaire, jaunisse
  • Digestif : atonie digestive ou intestinale, laxatif
  • Reins : atteintes rénales (rhumatismes inflammatoires)
  • Génital : syphilis
  • Circulation : anémie
  • Système endocrinien : engorgement mammaire
  • Tonique général sur l'organisme

Usages populaires

Affections cutanées : plaies, abcès, psoriasis
Propriétés laxatives

Utilisations et posologie

La racine de la plante est utilisée en phytothérapie.

  • Décoction : 1 cuillerée à soupe de racine séchée pour 250 ml d'eau froide. Faire bouillir 3 à 4 minutes. Laisser infuser pendant 10 minutes. Boire 2 tasses dans la journée en dehors des repas.
  • Vin : 60 g de racines pour 1 litre de vin blanc. Faire bouillir. Laisser infuser pendant 2 jours. Filtrer. Boire 1 verre avant les deux repas principaux.
  • Usage externe (affections cutanées) - compresses : utiliser la pulpe de la racine. A appliquer directement sur la peau.

Patience crépue, une plante comestible?

Les feuilles de l'oseille crépue peuvent être incorporées dans des salades.
En raison de sa toxicité, la plante doit être consommée avec modération.

Précautions et contre-indications

A forte dose, l'oseille crépue peut être toxique : l'acide oxalique présent dans la plante peut entraîner la formation de calculs rénaux et vésicaux.

La patience crépue est déconseillée pour les personnes souffrant de troubles rénaux et pour les femmes enceintes et allaitantes.

Principes chimiques actifs

L'oseille crépue contient de l'acide oxalique, composant toxique à haute dose pour l'organisme.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.