Pâquerette (Bellis perennis): propriétés et utilisation

-

La pâquerette ou pâquerette vivace (Bellis perennis) est une plante appartenant à la famille des Astéracées. Répandue sur l'ensemble du territoire, elle pousse dans les prairies, pelouses et prés. Plante médicinale délaissée, elle offre néanmoins de nombreuses vertus thérapeutiques et est notamment indiquée dans le traitement des plaies, ecchymoses et bleus. Ce sont essentiellement les fleurs et les feuilles qui sont utilisées en phytothérapie.

Présentation

Pâquerette ou pâquerette vivace (Bellis perennis) : plante utilisée pour ses vertus médicinales.

Nom commun : Pâquerette
Nom latin : Bellis perennis
Noms populaires : petite marguerite, fleur de Pâques, magriette.
Famille botanique : Astéracées

Vertus médicinales

  • Poumon - Béchique : asthme, bronchite, laryngite, toux
  • Cœur : hypertension artérielle
  • Reins : rétention d'eau, douleurs rhumatismales
  • Peau : plaies, ecchymoses, bleus
  • Troubles musculo-squelettiques : torticolis, lumbago, courbatures douloureuses, entorses
  • Tonique général
  • Anti-inflammatoire, antiseptique (usages interne et externe)

Usages populaires

Peau : bleus, eczéma, panaris, furoncle, ulcérations, brûlures, infection de la peau ou des muqueuses, lésion cutanée
Poumon : toux, pleurésie, scrofule, hémoptysie, asthme, bronchite, laryngite
Reins : rétention d'eau, calculs rénaux, douleurs rhumatismales, goutte, hématurie
Génital : aménorrhée, dysménorrhée, leucorrhée
Digestif : constipations, engorgements abdominaux, entérite
Circulation : anémie, artériosclérose (vieillissement des artères)
Cœur : hypertension artérielle
Douleurs musculaires : contusion, déchirure musculaire, courbatures
Tonique général : retard de croissance staturo-pondéral, asthénie, insomnie Paludisme, convulsions, vertiges

Utilisation et posologie

  • Infusion de fleurs et de feuilles : 1 cuillerée à soupe pour 250 ml d'eau bouillante. Prendre 2 à 3 tasses par jour en dehors des repas.
  • Décoction de feuilles et de fleurs - usage externe (compresses) : 30 à 40 g par litre d'eau froide. Faire bouillir 2 à 3 minutes. Laisser infuser pendant 10 minutes.
  • Macération - vin : laisser macérer 2 poignées de feuilles et de fleurs pendant 24 heures dans 1 litre de vin blanc. Passer, boire 1 verre à Bordeaux le matin.

La pâquerette, plante comestible

Les feuilles de pâquerette, tout comme les pétales frais, peuvent être consommés en salade.

Les boutons floraux peuvent être confits dans du vinaigre et consommés comme les câpres.

Précautions et contre-indications

Aucune contre-indication connue.

Principes chimiques actifs

La pâquerette renferme des acides organiques (acides acétique, malique, oxalique et tannique), de la résine, des saponines, des principes amers et du mucilage.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.