Pollution de l’eau: causes, conséquences et solutions

-

Il nous faut trois éléments vitaux pour vivre. Ceux-ci sont dans l’ordre : l’air, l’eau et l’alimentation. Constat implacable, tous ces trois éléments sont gravement pollués de nos jours.
L’eau est certainement l’élément principal qui compose l’homme. Il est constitué à 99 % d’eau en nombre de molécules. Ainsi on comprend facilement l’importance de la qualité de l’eau que nous buvons. Alors on peut se poser légitimement la question « Notre eau est-elle véritablement potable ou faut-il s’en méfier? » D’après les autorités officielles la réponse est généralement un grand OUI mais nous avons de réels doutes bien justifiés. Quelle est l'ampleur de cette pollution? Quelles sont les causes et conséquences de cette pollution de l'eau? Quelles solutions peut-on apporter?

Définition: qu'est-ce qu'une eau potable?

Notion de potabilité

Eau qui coule du robinet: pollution de l'eau potable.

Une eau dite, ou considérée, comme potable n’est pas forcément totalement exempte de polluants en tous genres. Il faut prendre conscience que tout ce qui brille n’est pas de l’or. Dans cette notion de potabilité, il faut simplement comprendre que les différentes concentrations d’éléments indésirables sont en-dessous des seuils considérés, comme ne pouvant pas nuire à la santé.

Ne sont uniquement pris en compte que ceux figurant sur une liste officielle dont le nombre restreint est dramatiquement bas, par rapport à ceux qui se trouvent réellement dans notre eau de boisson. Or, à ma connaissance, ces seuils eux-mêmes n’ont pas été évalués d’après des recherches scientifiques précises.    

Critères officiels

Une eau est considérée comme potable, si elle est biologiquement et chimiquement saine et utilisable pour la boisson et la cuisine. Les critères de définition sont assez vagues et comportent environ une soixantaine de critères que l’on peut classer en 7 groupes différents.

  • Contrôle organoleptique : couleur, odeur, saveur…
  • Mesures physico-chimiques : pH, oxygène dissous…
  • Recherche de substances indésirables : nitrates, hydrocarbures…
  • Recherche de substances toxiques : arsenic, cyanure, cadmium…
  • Recherche microbiologiques : coliformes, streptocoques…
  • Recherche de pesticides et produits apparentés : aldrine, dieldrine, heptachlore…
  • Dureté de l’eau : minéralisation globale…..

Comme vous pouvez le constater, la recherche d’éléments indésirables est peu nombreuse, par rapport à la masse d’éléments susceptibles d’être polluants et pouvant se trouver réellement dans l’eau. Les traces infinitésimales de la majorité des substances polluantes ne sont pas prises en compte, étant jugées admissibles, alors que leur impact sur la santé n'a pas été clairement identifié.

Par ailleurs, il faut également préciser qu’il est impossible pour les autorités de santé de rechercher des centaines, voire des milliers d’éléments indésirables pouvant être potentiellement présents dans l’eau.

Le seul critère officiel pour la pollution de l'eau est, ne pas dépasser les normes fixées par les autorités sanitaires. Il y a quelques années, la norme pour les nitrates était de 5 mg/l. Aujourd’hui elle est de 50 mg/l. Ces élévations de normes ne sont pas fondées sur des recherches scientifiques précises ou crédibles.

Raréfaction de l'eau: un constat environnemental alarmant

L’eau se fait de plus en plus rare sur terre. Les causes sont multiples.
En effet, la consommation d'eau augmente de manière considérable à travers le monde. Un exemple parmi d’autres est celui de la culture intensive de maïs.
Cette plante consomme énormément d'eau.

Peut-être plus surprenant encore, la construction de villes en plein désert: avec des lacs artificiels, des jeux d’eau à chaque coin de rue et un engazonnement important.

Nous sommes arrivés au point où des guerres ont déjà lieu entre nations pour le captage de l’eau potable. L'eau potable est désormais un enjeu capital pour la survie des Etats.

Il y a 30 ans déjà nous clamions dans nos conférences, qu’un jour l’eau potable deviendra un enjeu planétaire de domination et deviendra plus cher que l’essence. Cette prophétie est en train de se réaliser.

Pollution de l'eau en France: caractéristiques

On parle énormément de la pollution des sols, de l’air et de de notre alimentation. Mais qu’en est-il de la pollution de l'eau?

Toutes les eaux planétaires, souterraines, les nappes phréatiques, les sources, les ruisseaux, les rivières, les fleuves, les mers, les eaux de surfaces ou souterraines, ainsi que l'eau distribuée, à quelques exceptions près, sont quasiment toutes polluées. Un constat implacable!

Nos sols sont tous dénaturés par la pollution et très pauvres en éléments nutritifs, d’où un manque cruel de ces éléments dans les aliments que nous mangeons tous les jours. Ce qui peut alors provoquer des carences, et entraîner la survenue de certaines maladies.

Même si l'alimentation biologique est meilleure pour la santé, la valeur nutritionnelle des aliments (fruits et légumes) n'a cessé de baisser depuis 50 ans. Tous les spécialistes, scientifiques et médecins indépendants tiennent ce même discours.

L'eau est-elle réellement potable?

En France, l´eau qui coule à nos robinets est parmi les plus sûres au monde.

Philippe Hartemann – Professeur de Santé Publique

Il est pourtant difficile d’échapper aux polluants! 2 milliards de personnes boivent encore de l’eau contaminée.

Les causes de la pollution généralisée de l’eau sont vastes et multiples: pollutions industrielles, agricoles... En y regardant de plus près, ce sont les hommes qui sont à l’origine de toutes ces pollutions; ce sont les plus grands pollueurs. L’homme maltraite et pollue l’eau, alors qu’elle est notre véritable source de vie.

Si nous prenons l’exemple de notre eau de distribution présente dans les villes, qui est considérée comme une « eau potable », d’après les normes officielles actuelles, elle est effectivement potable à 99% . Mais qu’en est-il en réalité?

Je souhaite vous sensibiliser et vous faire prendre conscience d’un problème généralisé qui risque de devenir irréversible, si l'on n’arrête pas de polluer. De nos jours, cette situation est bien réelle concernant la pollution de l'eau. Pour plusieurs raisons les politiques et les médias essayent, soit de minimiser, soit d’occulter complètement le problème. Réagissons tous ensemble avant qu’il ne soit trop tard. TOUT est encore possible, à à condition d'agir dès maintenant.

Le Dr. Douste-Blazy, ex-ministre de la santé sous la présidence de Jacques Chirac, a affirmé dans une interview "qu’il pouvait y avoir plus de 600 molécules chimiques différentes et autres substances indésirables dans nos eaux". Tout le monde était horrifié. Or le plus dur reste à entendre.

Tous les grands spécialistes mondiaux estiment que les molécules chimiques, présentes dans les médicaments ou les pesticides, peuvent un jour ou l’autre se retrouver dans notre eau. Il faut également ajouter les pollutions d’origine bactérienne, microbienne ou virale, qui peuvent être dangereuses pour la santé.

Il faut être conscient que nous parlons ici de 100 000 à 200 000 molécules différentes plus ou moins toxiques et dangereuses, qui peuvent également avoir un effet cancérogène chez l'être humain.

Bien entendu, ce nombre considérable de molécules ne se retrouvera pas au même moment, au même endroit et en même temps dans une même eau. Néanmoins, ces molécules vont un jour ou l’autre se retrouver dans notre eau de boisson: le risque de pollution généralisée de l'eau est bien réel.

En conclusion, on peut donc affirmer que les eaux dites "potables", de puits et de pluies, sont TOUTES polluées à des doses plus ou moins importantes: allant de la simple trace infime à des dosages pouvant être toxiques.

Quelles sont les substances polluantes majeures?

Pollution de l'eau en France: présence de micropolluants.
Pollution de l'eau en France: les micropolluants

La pollution de l’eau potable de distribution, de l’eau de pluie, des puits, des sources, rivières, fleuves et de la mer se fait par :

  • Les bactéries, moisissures & virus
  • Les œufs parasitaires multi-résistants 
  • Les virus contenus dans le lisier
  • L’excès minéral
  • Les champs électriques & électromagnétiques
  • Les radionucléides
  • Les produits chimiques
  • Les plastiques

La pollution de l'eau peut être également due à:

  • Les produits phytosanitaires non biodégradables (comme les produits lessiviels)
  • Les biocides (comme les fongicides, pesticides, insecticides….)
  • Les métaux lourds
  • Les restes médicamenteux (tous ceux que nous avalons se retrouvent dans l’urine)
  • Les perturbateurs endocriniens
  • Les nanoparticules (inconnues ou connues, indétectables)
  • La perte de vitalité

Il faut savoir qu’une très grande partie de ces polluants ne sont pas biodégradables et la digestion bactérienne des stations d’épuration est inefficace dans ces cas-là. A la sortie des stations d’épuration, l'eau est très polluée. Par la suite, elle est rejetée dans les rivières et dans la nature, et s'infiltrera ensuite dans les eaux souterraines. Elle sera alors prélevée par pompage pour notre consommation journalière et le cycle infernal recommencera en s’amplifiant.

De nos jours, sans analyse préalable, il faut se méfier des eaux de sources, de pluie, de puits, ou de plein air (rivières…). Peu sont encore potables car la pollution de l’eau est quasi-généralisée. Il est impossible de connaitre leur degré de pollution visuellement.

Les bouteilles en plastique

Les bouteilles en plastique sont chères et ne contiennent pas forcément moins de polluants que l’eau du robinet. Auparavant, toutes les eaux minérales étaient conditionnées en bouteilles de verre. Elles étaient difficiles à transporter et encombrantes mais elles pouvaient être recyclées.

Aujourd’hui elles sont toutes en plastique et sont vendues au prix fort dans les grandes surfaces. Par ailleurs, si elles sont stockées trop longtemps dans de mauvaises conditions, les composés chimiques contenus dans le plastique ont tendance à migrer dans l’eau.

La France championne toutes catégories de la pollution de ses eaux

Les pesticides

La France est le premier utilisateur de pesticides en Europe et le troisième dans le monde après les États-Unis et le Brésil (DNA, 25 juin 2013).
En 2005, 76 105 tonnes de pesticides, dont 2 469 tonnes d’insecticides, 37 174 tonnes de fongicides, 26 102 tonnes d’herbicides et 10 360 tonnes de substances diverses ont été utilisés.

Tous ces pesticides ont été légalement déversés dans notre environnement (Source UIPP). Les générations futures auront du souci à se faire et peuvent s’attendre à devenir de plus en plus malades, en consommant des aliments et des eaux de plus en plus pollués.

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) reconnaît cette pollution de l'eau, mais minimise son impact. En effet, pour l'ANSES, ce sont des contaminations ponctuelles, à des doses infinitésimales. Dans les prochaines années, nous pouvons nous attendre à ce que ces pollutions aient de plus en plus d’effets délétères sur la santé de l’Homme.

Les nanoparticules

La pollution de l'eau en France ne s'arrête pas là: des nanoparticules sont également présentes.

Une nanoparticule est une particule dont la taille est inférieure à 100 nanomètres. Une cellule vivante fait environ 10 microns (10.000 nanomètres) et la taille d'un atome ou d'une petite molécule est inférieure à 1 nanomètre.
En raison de leur taille, les nanoparticules peuvent facilement passer la barrière hémato-encéphalique et ainsi coloniser directement la cellule.

Que sait-on de la présence et de la dangerosité éventuelle de ces éléments inconnus dans nos cellules? Personne n’a de réponse claire mais il serait surprenant que cela soit bénéfique pour la santé de l’Homme.

Alors, polluée ou buvable?

Normes officielles

Notre eau de consommation est propre et conforme aux normes: cela est effectivement vrai. Comme déjà évoqué précédemment, les normes officielles de l’eau sont généralement respectées.

Mais il y a un "mais"… Rechercher l'ensemble des produits toxiques pouvant se trouver dans l'eau est absolument impossible. En effet, des dizaines de polluants présents à des doses infinitésimales dans l'eau ne sont pas détectés. Consommés tout au long d'une vie, ils peuvent représenter un réel danger pour la santé humaine.

L’homme est-il fait pour pouvoir assimiler toutes ces substances polluantes toxiques? On pourrait également se poser la même question pour les plantes, les légumes, les fruits et les plats industriels.

Effet cocktail

Autre problème dont personne ne parle. L’effet « cocktail » ! Il est reconnu que l'association de différentes molécules peut entraîner des réactions chimiques. Si 2 molécules peuvent réagir ensemble, que se passe-t-il avec 10, 100 molécules dans une même solution? Les molécules chimiques issues de ce cocktail, même à des doses infinitésimales, sont-elles toxiques pour l'Homme

L'ensemble des démarches effectuées afin de pouvoir analyser la qualité de l'eau, par l'intermédiaire de la Bioélectronique de Vincent, ont été rejetées. Cette méthode est pourtant reconnue pour son efficacité.

Des normes rehaussées : l’exemple des nitrates

Il y a quelques années, le taux maximum de nitrates admissible dans l’eau potable était de 5 mg/l. De nos jours, ce taux a été revu à la hausse: il est désormais de 50 mg/l. En effet, c’est la seule façon de pouvoir alimenter tous les français en eau potable. 

Une partie non négligeable de nitrates provient du lisier des élevages intensifs: en effet, ils sont répandus dans les champs et se transforment en nitrites, produits toxiques pour l’homme et soupçonnés d'être cancérigènes.

Le ph de l’eau de ville

Pour l'eau potable, le pH officiel doit se situer entre 6,5 et 8,5. La marge acceptable étant comprise entre 6,5 et 9,5. La Bioélectronique de Vincent recommande des valeurs comprises entre 5,5 et 6,5 (eau légèrement acide).

Pour les eaux de ville ayant un pH légèrement acide, du calcaire est souvent ajouté par les distributeurs d'eau : les sociétés de distribution transforment donc une bonne eau acidulée en une eau alcaline ayant un pH supérieur à 7,0.

En effet, l'eau acide est corrosive pour les canalisations métalliques.

Chloration de l’eau de ville

Le chlore est un biocide toxique supposé cancérigène. La chloration de l’eau de ville est obligatoire pour éviter la présence de germes pathogènes et une contamination bactérienne éventuelle.

Cependant, selon la bioélectronique de Vincent, la chloration de l'eau représente un danger pour la santé humaine. La chloration de l'eau correspond au terrain n°3, celui des grandes maladies de civilisation. La consommation d'une eau chlorée peut être délétère pour la santé.

Une eau chlorée a tendance à perturber, voire détruire une partie de notre précieuse flore intestinale, elle peut même engendrer un intestin poreux. Selon certains scientifiques, sa consommation pourrait provoquer la formation de chloramines, substances nocives pour l'intestin.

En effet, un nombre important de cas de cancers ont été détectés chez les maîtres-nageurs, davantage exposés aux vapeurs de chlore.

Heureusement, il existe une astuce simple pour déchlorer l'eau du robinet. Versez de l'eau dans une cruche et placez-là au réfrigérateur pendant quelques heures. Le chlore se sera évaporé.

La présence de minéraux

Dans les années 1955, les eaux minéralisées en bouteilles de verre (Vichy, Saint-Yorre, Hépar) étaient exclusivement vendues en pharmacie, car elles étaient considérées comme des « eaux thérapeutiques ».

Bien des années plus tard sous la pression des lobbyistes minéraliers, elles ont pu être vendues en grande surface. Leur conditionnement a été également modifié (bouteilles en plastique); un désastre écologique supplémentaire. 

Selon les bioélectroniciens, seules les eaux douces peu minéralisées devraient être considérées comme des eaux "bonnes à boire". A contrario, les eaux dures minéralisées devraient être considérées comme des « eaux thérapeutiques »; à consommer uniquement en « cures ».

N’est-il pas surprenant de constater que les pédiatres recommandent des eaux naturelles peu minéralisées, pour la confection des biberons des nourrissons? La réponse est toute trouvée. Les minéraux sont peu assimilables par les nourrissons et surchargent l’appareil digestif.

A l'heure actuelle, il n’existe aucune étude indépendante, crédible, qui atteste de la qualité des eaux minérales vendues dans le commerce.

Une eau n’est pas là pour nous apporter des minéraux, mais bien pour nous désintoxiquer et pour évacuer les toxines hors de notre corps. Une eau faiblement minéralisée a un pouvoir de dissolution des toxines beaucoup plus important, qu’une eau fortement chargée en minéraux.

On sait que les minéraux contenus dans les eaux sont anorganiques et beaucoup moins assimilables que ceux présents dans les plantes, les légumes ou les fruits….  Les minéraux présents dans les plantes sont des minéraux organiques. Ils ont été végétalisés par les bactéries et enzymes contenus dans le sol. Les minéraux de l’eau de mer ont subi la même action en contact du plancton.

La question de l’assimilation des minéraux organiques et anorganiques n’a jamais été clairement abordée. On peut néanmoins, émettre l’hypothèse que les minéraux organiques s’assimilent mieux que les minéraux anorganiques.

Les eaux pétillantes ou gazéifiées

La plupart des personnes aiment les eaux bullées et pourtant……….. Peu d’entre elles sont naturellement pétillantes et la plupart sont obtenues par l'addition artificielle de gaz carbonique ou de dioxyde de carbone (CO2). En général elles contiennent trop de sel.

Par ailleurs, le gaz carbonique (CO2) acidifie l’eau qui va à son tour acidifier les tissus humains. En effet, une partie du glucose ne va pas être correctement dégradé et va se transformer en acide lactique au sein de l'organisme. Or, de nos jours, l'être humain est déjà en sur-acidification tissulaire.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les différentes solutions pour purifier et dépolluer l'eau, vous pouvez vous rendre sur l'article: Purification de l'eau: les différentes façons de dépolluer l'eau potable

Questions fréquentes

Qu'est-ce qu'une eau potable?

Une eau potable est une eau biologiquement et chimiquement saine: elle peut être bue et utilisée pour cuire les aliments. Cependant, une eau potable n'est pas forcément exempte de substances polluantes.

L'eau en France est-elle polluée?

L'eau en France est polluée: des nanoparticules, du chlore et des pesticides sont présents dans l'eau potable.

Quelles solutions?

- Privilégier les eaux douces peu minéralisées, facilement assimilables par l'organisme
- Eviter la consommation d'eau gazeuse, trop salée et acidifiante
- Laisser reposer l'eau du robinet dans le réfrigérateur avant de la consommer: évaporation du chlore

Richard Haas
Richard Haas, Auteur

Naturopathe Heilpraktiker à la retraite. Auteur de nombreux livres dont "Purifier votre eau de table" et "Guérir l'arthrose naturellement".