SAMe (S-Adenosyl L-Methionine): bienfaits et posologies

-

SAMe ou S-Adenosyl L-Methionine ou encore Ademethionine, est un composé donneur de groupe méthyl (CH3). Il participe à un processus indispensable à la vie puisqu’il est nécessaire à la réparation de l'ADN, à la régénération cellulaire et à la communication inter-cellulaire.
La SAMe contribue tout autant que les antioxydants à la longévité et au bien vieillir.

Présentation

La SAMe est formée par réaction entre la méthionine et l’ATP (Adénosine Triphosphate).
Elle est naturellement présente dans toutes les cellules et en particulier dans celles du foie.
En effet, le foie est le principal lieu de synthèse de la SAMe. Il concentre à lui seul 50% de la méthionine (acide aminé essentiel) d’origine alimentaire.

La SAMe participe aux réactions de méthylation permettant la synthèse:

  • de l’ADN er de l’ARN,
  • des neurotransmetteurs (adrénaline, dopamine, sérotonine),
  • des hormones,
  • du glutathion puissant détoxifiant au niveau du foie, mais aussi du coenzymeQ10
  • de l’énergie

La méthylation des lipides de la membrane cellulaire assure un bon échange entre elles.
La méthylation de l'ADN ou épigénétique permet la modulation des gènes et ainsi l'adapatation du corps à l'environnement.

Finalement, la SAMe active une centaine de réactions biochimiques.

La médecine évalue rarement la capacité de méthylation d’un organisme.
Cependant il existe un test sanguin spécifique permettant d’évaluer le risque génétique d’un déséquilibre de méthylation: l’analyse du profil de PNS.

Les facteurs d’épuisement de la SAM-e et de la méthylation sont:

  • l’alcool,
  • la pollution,
  • le stress,
  • les déficits en vitamines B6, B9, B12, zinc, magnésium

Une déficience de méthylation se traduit par divers symptômes tels que : état dépressif, fatigue, vieillissement accéléré, troubles cardio-vasculaires, cancer, insuffisance hépatique, dégénérescence articulaire... autisme ou encore démence sénile.

Une supplémentation en S-Adenolsyl Méthionine ou Same est alors recommandée.

Par contre, des taux plus élevés sont retrouvés dans la schizophrénie ou la déficience en vitamine B12.

Propriétés et Bienfaits

Les propriétés de méthylation mais aussi anti-inflammatoires, analgésiques de la SAMe ont été étudiées au travers de nombreux essais cliniques pour comprendre ses effets au niveau ostéo-articulaire, énergie, santé mentale.

Dégénéresence articulaire

Les personnes ayant des taux sanguins bas de SAMe s'exposent davantage au risque d’arthrose et à toute pathologie atteignant les articulations1.
Aussi, 30 jours de traitement avec 1200 mg de SAMe a permis une amélioration significative de la douleur et de la fonctionnalité quelque soit la zone atteinte d’arthrose : genou, hanche, main ou vertèbres2. L’effet était comparable à celui d'un anti-inflammatoire médicamenteux.
L’équipe de Kim J. et al confirme ces résultat avec la même dose de SAMe. En outre il a constaté une très bonne tolérance de ce traitement3.
Dans le cadre d’un sarcome osseux primaire, la SAMe serait capable de contrôler la prolifération cellulaire4. Mais elle manque d’efficacité dans la forme métastasique.

Dépression

La SAMe a été comparée à un inhibiteur de recapture de la sérotonine (IRS) traditionnellement conseillé dans la prise en charge des états de dépression.
Administrée à une dose comprise entre 1600 et 3200 mg/jour,
la SAMe a amélioré significativement l’humeur aux semaines 2 à 6. Au-delà, le traitement médicament ayant un temps de réponse lent, s’est montré ensuite plus efficace5.

Par contre, l’adjonction de SAMe à un IRS augmente son efficacité, en particulier auprès des non-répondeurs6‌. La supplémentation était de 1600 mg pendant 6 semaines, et ce, sans qu’il y ait d’effets secondaires relevés.
Quant à la prise en charge des états dépressifs chez les Parkinsoniens, l’apport de 800 à 3600 mg/ jour de SAMe durant 10 semaines a apporté une amélioration de plus de 65%7‌.

Troubles cognitifs

La dépression s’accompagne souvent de troubles cognitifs avec perte de la mémoire. En raison de son implication dans la synthèse des neurotransmetteurs, la SAMe représente une thérapeutique intéressante concernant la mémoire.

En effet, chez la souris, elle augmente le nombre de récepteurs à l’acétylcholine stimulant ainsi la connection interneuronale6,7.
 Tandis qu'après une supplémentation de 6 semaines, la capacité de rappel des informations et de restitution des mots était significativement plus aisée8.
Par ailleurs, la combinaison SAMe – acide folique (vitamine B9) montre une meilleure amélioration des performances cognitives et de la mémoire spatiale comparativement à une supplémentation de vitamine B9 seule9.

Enfin, la SAME semble pouvoir réduire la propagation des plaques amyloïdes caractéristiques de la maladie d’Alzheimer10.
D’autre part, cette étude renforce l’hypothèse de l’implication de l’hyperhomocystéinémie dans l’évolution des démences séniles type Alzheimer. Elle soulève également l’intérêt de la SAMe dans la prise en charge de cette maladie et la nécessité de poursuivre les  études.
En terme de dosage, 1600 mg de SAMe affecte davantage le système nerveux central qu’une dose de 600 mg. Le maximum est atteint après 2 semaines de supplémentation11.

Bien que sans effets secondaires, la SAMe est contre-indiquée dans les troubles bipolaires. En effet, sa supplémentation dans le traitement des dépressions se faisant sur le long terme, il est à considérer son impact sur l’homocystéinémie et ses complications cardio-vasculaires possibles12.
Cependant 1600 mg / jour pendant 4 semaines n’a pas affecté le taux d’homocystéine13.

Fibromyalgie

La fibromyalgie est un terme englobant les douleurs musculaires chroniques. Elle s'accompagne également d'une fatigue non justifiée.
Des patients supplémentés avec 800 mg de SAMe pendant 6 semaines14 ont constaté une amélioration de la douleur et la raideur matinale la dernière semaine.
Par ailleurs, la SAMe s’est avérée intéressante pour atténuer la douleur et l’hypersensibilité après lésion nerveuse chez des souris15.

Insuffisance hépatique - Cirrhose

Le foie est l’organe principal de synthèse de la SAMe. Aussi, lorsque le taux de SAMe diminue ou  s’élève au-delà des valeurs normales, les fonctions du foie s’en trouvent affectées. Aussi maintenir l’homéostasie de la SAMe indépendamment de l’apport en méthionine prévient cirrhose, stéatose et carcinome hépatique16.

Un traitement avec la SAMe augmente le taux de survie des patients présentant une cirrhose alcoolique et prévient le risque de développer un carcinome17.
Plus récemment, des sujets atteints de stéatose non alcoolique ont reçu
600 mg de SAMe. Les manifestations cliniques de la maladie disparaissent et la fonction rénale est mieux protégée18.

Enfin, l’apport de SAMe maintient les taux de glutathion hépatique, exerce une action anti-inflammatoire lors d’hépatotoxicité19.

Les différentes formes

La SAMe est obtenue par fermentation microbiologique. Elle présente une biodisponibilité faible de l’ordre de 0,5 à 1%. Aussi, préférez la forme encapsulée qui améliore sa biodisponibilité de 2 à 3%. D’autre part, elle évite le risque de nausée car la SAMe est alors libérée dans l’intestin.
Etant instable, elle est associée à des stabilisateurs afin d’éviter sa dégradation.

Posologies et dosages

Posologie

  • Arthrose : 3 x 400 mg / jour pendant 3 semaines.
  • Dépression – Cognition : 3 à 4 x 400 mg pendant 10 semaines.
  • Insuffisance hépatique : 3 x 200 mg / jour pendant 5 semaines.
  • Fibromyalgie : 2 x 400 mg / jour pendant minimum 6 semaines.

Poursuivre si nécessaire avec une dose d’entretien de 2 x 200 mg / jour.

Utilisation

A prendre l’estomac vide.

Bien que des effets bénéfiques puissent se manifester dans les premiers jours de supplémentation, généralement une durée de 5 semaines de traitement est nécessaire.

Il est recommandé d’associer à la SAM-e, les vitamines B6, B9 et B12 pour éviter une augmentation de l’homocystéine.

Précautions d'emploi

Effets secondaires

Nausée ou légers troubles digestifs. Si tel est le cas, commencez par des doses de 2 x 200 mg / jour puis augmentez progressivement.

Contre-indications

Psychose maniacodépressive (bipolaire)
Femmes enceintes et allaitantes

Interactions médicamenteuses

Antidépresseurs.
Lévodopa ou L-dopa prescrit dans le cadre de la maladie de Parkinson, abaisserait le taux de SAMe ce qui engendrerait l’état dépressif. Cependant, la SAMe pourrait inhiber l’action de la L-Dopa.
En informer votre médecin ou pharmacien avant prise de SAMe.

En aucun cas, les informations et conseils proposés dans cet article ne sont susceptibles de se substituer à une consultation, un diagnostic ou une prescription formulés par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d'évaluer adéquatement votre état de santé.


Bénédicte Moulin

Naturopathe et Nutritionniste. Titulaire d'un DESS de Nutrition. Naturopathe agréé FENA depuis 2015. Spécialisée en diététique, phytothérapie et compléments alimentaires.