Scille maritime (Urginea maritima): bienfaits et utilisation

-

Plante bulbeuse, la scille maritime ou Urginea maritima, est originaire des rivages méditerranéens. Elle est utilisée pour ses vertus médicinales depuis l'Antiquité. Reconnue pour ses propriétés diurétiques, la plante est également indiquée dans le traitement des troubles cardiaques. Fortement toxique, son usage doit se faire sous contrôle médical.

Présentation

Scille maritime ou Urginea maritima : plante médicinale utilisée en phytothérapie.

Nom commun : Scille maritime
Nom latin : Drimia maritima, Urginea maritima
Noms populaires : scille officinale, oignon maritime, oignon rouge, charpentaire, ornithogale de mer.
Famille botanique : Liliacées

Propriétés thérapeutiques

  • Troubles cardiaques - cardiotonique : insuffisances cardiaques
  • Affections pulmonaires : œdèmes pulmonaires, expectorant
  • Diurétique

Usages populaires

Reins - diurétique : hydropisie, néphrites chroniques, oligurie
Système nerveux : épilepsie
Poumon : toux, bronchite, emphysème, pneumonie, coqueluche, adénopathie médiastinale
Foie : cirrhose
Cœur : insuffisance mitrale et aortique, insuffisance myocardique, anévrisme de l'aorte
Nausées, morsures de vipères, engelures aux pieds

Utilisations et posologie

Le bulbe est utilisé en phytothérapie.
En raison de sa toxicité, la plante doit être utilisée avec précaution. 

  • Poudre - diurétique : prendre 30 centigrammes de poudre 3 fois par jour.
  • Teinture mère : 1 partie de scille maritime pour 5 parties d'alcool. Prendre 1 à 3 g de teinture mère par jour, à diluer dans des tisanes diurétiques.
  • Vin : 60 g de scille maritime pour 1 litre de vin banc. Laisser macérer pendant 10 à 12 jours. Prendre 2 à 3 cuillerées à soupe par jour.

Alimentation

Aucun usage alimentaire.

Contre-indications et toxicité

La scille maritime est une plante toxique.
A forte dose, elle peut entraîner des nausées et des troubles cardiaques.

Elle est contre-indiquée pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants.

Principes chimiques actifs

La scille maritime renferme des mucilages, des fructanes, des pigments, des flavonoïdes, des tanins et des hétérosides.

Elle contient également des sucres et des bufadiénolides, substances toxiques.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.