Comment prévenir et guérir de la constipation grâce à la pratique du yoga ?

-

Désagrément connu dès le plus jeune âge, et souvent un sujet tabou pour les adultes, surtout lorsqu’il dure longtemps et qu’il se répète. Que ce désordre physique soit passager ou chronique, les personnes, qui présentent ce trouble, ont tendance à observer uniquement ce qu’elles ont mangé. Bien que Socrate ait énoncé “Que ta nourriture soit ta médecine” et que cela s’avère vrai, il est aussi primordial de s’intéresser à la cause psychologique, ainsi que de trouver des solutions pour prévenir et guérir ce trouble. La pratique du yoga est une incroyable discipline-médecine pour traiter la constipation.

La constipation

Elle consiste en un retard ou une difficulté à évacuer les selles. On distingue deux types.

Occasionnelle

Elle est due à un évènement : grossesse, un voyage, un déménagement

Chronique

Image représentant des femmes pratiquant le yoga pour soulager la constipation.

On dit qu'elle est "chronique", lorsqu'elle persiste depuis au moins 6 à 12 mois, avec des symptômes plus ou moins marqués.
La fréquence d’évacuation des selles varie selon les personnes. Elle peut aller de 3 fois par jour à 3 fois par semaine. On parle de constipation lorsque les selles sont difficiles à expulser de l’organisme et qu’elles sont dures et sèches.

Les causes

Un désordre au niveau de la digestion doit être soigné, afin de pouvoir profiter pleinement de sa santé. Les causes principales sont liées à l'hygiène de vie.

Les mauvaises habitudes alimentaires

Le manque de fibres, les aliments trop gras ralentissent le transit intestinal, et le manque d’eau ne permet pas de dissoudre convenablement ce qui a été ingéré.

Une mastication insuffisante lors des repas

Une mastication insuffisante lors des repas entraine de trop gros morceaux dans l’estomac, qui ne permettent pas une digestion favorable.

Le fait de se retenir d’aller aux toilettes

Se retenir d’aller aux toilettes perturbe le transit intestinal.

La rétention émotionnelle

D'après Michel Odoul, formateur professionnel aux médecines douces et auteur du livre “Dis-moi où tu as mal, Le lexique”, le gros intestin joue le rôle d'éboueur, d’évacuateur. C’est lui qui transporte et permet d’éliminer les matières organiques ingérées. Ce qui n’a pas été assimilé reste coincé dans ce dernier.

Ainsi, les tensions, les souffrances du gros intestin signifient que nous retenons les choses, que nous les empêchons de partir. Peur de manquer, de se tromper, retenue excessive (timidité) ou refus d’abandonner, de lâcher sont exprimés par des problèmes au gros intestin tels que les gaz, les ballonnements, les douleurs.

Remèdes et traitements

Outre la pratique du yoga, quels remèdes et traitements sont recommandés en cas de constipation ?

Les médicaments

La médecine occidentale propose plusieurs médicaments qui sont :

  • les différents types de laxatifs ;
  • des micro-lavements ;
  • des suppositoires.

Les médecines douces

Pour les personnes qui désirent avoir recours à des solutions naturelles pour rétablir leur transit intestinal, il existe :

  • La phytothérapie qui désigne le traitement fondé sur les extraits de plantes et les principes actifs naturels. Les graines de lin et de psyllium sont les plus recommandées en cas de constipation.
  • Le massage ou l’automassage du ventre. Se masser le ventre a pour effet la pleine santé des organes, le relancement des mouvements des intestins qui expulsent avec facilité les aliments.
  • Les probiotiques qui rééquilibrent la flore perturbée, augmentent les gaz et le volume du microbiote. Ce qui contribue à l’accroissement de la fréquence et du volume des selles.

L’alimentation

En plus de la pratique du yoga, pour traiter la constipation, il est recommandé de manger des pruneaux ou du jus de pruneaux car ce fruit est considéré comme un laxatif naturel. Aussi, le son de blé, les fruits et les légumes cuits s’avèrent très efficaces, grâce à leur forte teneur en fibres.

La compréhension du message de l’âme à travers le corps

En comprenant que la “maladie” est un "mal a dit", et qu’elle est psychosomatique c’est-à-dire que les maux du corps, les blessures, les accidents, sont uniquement l’expression des messages de nos âmes, nous pouvons guérir en appliquant les changements indispensables dans nos façons de faire, de penser.

L'exercice physique

L’exercice physique permet de favoriser la circulation sanguine et à posteriori, le bon fonctionnement de l’organisme. En effet, les déchets que contient le sang peuvent être évacués fluidement. La pratique du yoga est notamment conseillée pour améliorer sa santé, car c’est une discipline qui comprend de nombreuses postures permettant une meilleure circulation lymphatique, céphalo-rachidienne et sanguine.

Bienfaits du yoga

Depuis des millénaires, il existe et il perdure car ses bienfaits pour le corps, le mental et l’esprit sont reconnus et vécus. Sa pratique comprend 84 asanas (postures) que tout le monde, qu’il soit occidental ou oriental, a pu réaliser dans le ventre de la mère pendant la gestation. Nous sommes de ce fait, des yogis de nature, pouvant réapprendre les postures pour guérir, maintenir ou parfaire sa santé à tous les niveaux.

Il aide à calmer le mental qui est toujours agité si nous ne le domptons pas. Ainsi, cette pratique ancestrale contribue à rétablir les désordres psychiques. Étant donné que le ventre est le "miroir du cerveau", la digestion et à postériori, la constipation occasionnelle si elle a lieu, est aussi améliorée et celle d’ordre chronique peut même être guérie lorsque la pratique du yoga est devenue constante. Effectivement, tout comme un animal sauvage que nous voulons réduire à l’obéissance, il faut de la persévérance, de la patience et de l’assiduité pour parvenir à maîtriser le mental.

Le massage des organes du ventre

En s’exerçant à certaines postures, les organes du ventre sont étirés, compressés et massés pour leur plus grand bien. Ainsi, à défaut de savoir automasser cette partie du corps, les positions de yoga (Pince debout ou Pince assise) peuvent remplacer le pétrissage.

Posture de la Pince debout, qui soulage la constipation.
Posture de la Pince debout

Elle consiste à s’installer debout ou assis, les jambes allongées, et de se plier en deux. Il faut y aller pas à pas, et veiller à toujours avoir le dos bien droit en descendant le haut du corps vers les jambes qui sont tendues. La position pince permet de fluidifier la circulation sanguine, et d’apaiser les troubles intestinaux en massant les organes du ventre. En effet, le ventre devient plat et la flexion en avant contracte l’abdomen. Ainsi, les organes sont pressés, comprimés et libèrent les toxines qui s’étaient installées.

D’après un grand maitre spirituel taoïste, Mantak Chia1, l’intestin grêle, après avoir été massé, peut continuer plus aisément son travail en digérant les aliments et éliminer les déchets, les traumatismes émotionnels, la congestion et les obstructions qui empêchent une bonne circulation.

Il a été démontré que de nombreuses postures de yoga augmentent le flux sanguin vers le tube digestif et peuvent aider à stimuler les contractions intestinales, et réduire la constipation.

Il en est de même pour la posture du Chien tête en bas, posture inversée, qui soulage les organes digestifs.

Posture du chien tête en bas, qui soulage les organes digestifs.
Posture du chien tête en bas

Une meilleure écoute de son âme à travers les maux de son corps

La posture de la pince permet de recevoir et d’accepter les conseils de son corps. Effectivement, telle une tortue qui se réfugie dans sa carapace, éloignée du bruit des vagues et de l’extérieur, la posture de la pince a pour effet de nous ramener à nous-mêmes et nous pouvons méditer sur nos envies, nos besoins, nos émotions. Ainsi, installés confortablement en soi, dans ce tendre silence, cette musique calmante, nous écoutons l’âme qui parle.

En prêtant attention à ses messages, nous exécutons les comportements adéquats et nous exorcisons alors les maux du corps qui n’étaient que signaux bienveillants.

Cette discipline permet aux individus d'être plus connectés à leur corps.

La libération des émotions négatives

La pratique du yoga permet de libérer les émotions négatives telles que le stress, la peur, la tristesse, qui sont dans la plupart des cas, à l’origine même de la constipation.

En effet, les taoïstes ont découvert que la plupart des maladies peuvent être guéries une fois que les principales toxines et les énergies négatives ont été enlevées du corps2.

Par le calme et la paix de l’esprit qu’apporte la pratique de cette discipline sportive, mais aussi par l’étirement des membres, les émotions et toxines du corps sont évacuées.

Par exemple, la posture de la pince permet d’allonger au maximum le nerf sciatique, là où passe le méridien de la vessie. Ainsi, les peurs, les phobies, la fatigue constante, l’impuissance qui correspondent à l’élément eau – rein, vessie3 sont éjectées grâce à l’espace créé par son élongation et la meilleure fluidité de la circulation sanguine. Cela prévient ou guérit des peurs conscientes et/ou inconscientes, de la mauvaise digestion, des constipations.

Par ses bienfaits sur le corps, le mental et l’esprit, il peut être considéré comme une médecine préventive et curative. Des études médicales et scientifiques ont permis de prouver qu'il est très utile dans la guérison de certaines maladies4. Étant donné qu'il a un rôle efficace dans la réduction du stress, de l'anxiété, et de la dépression, il peut être utilisé comme médecine complémentaire.

Une meilleure distribution de l’énergie dans le corps

Lorsque la distribution de l’énergie dans le corps est harmonieuse, la circulation dans celui-ci se fait fluide et la digestion l’est également. Dans la pratique du yoga, il existe des exercices qui permettent une meilleure répartition de l’énergie, et ainsi lutter contre la constipation : les bandhas. Ce sont des techniques permettant de “verrouiller” une partie du corps afin de maitriser l’énergie, le prãna. Ils sont utilisés principalement lors des techniques respiratoires appelés le pranayama et des asanas (postures) dans le but de stimuler les chakras (les roues d’énergie).

En effet, lorsque ces derniers sont stimulés, ils répartissent les pranas plus efficacement dans tout le corps provoquant ainsi un bien-être physique et mental.

Par exemple, pour agir contre la constipation, nous allons rétracter l’abdomen en utilisant Uddiyana bandha, posture de yoga, qui consiste à inspirer calmement puis, à expirer le plus profondément possible par le nez ou par la bouche.

Uddiyana bandha, posture de yoga qui permet de traiter la constipation.
Uddiyana bandha

En restant poumons vides, il faut rétracter l’abdomen vers l’arrière et vers le haut, afin de former un creux et d’aspirer le ventre sous la cage thoracique. En effet, tel un seau qu’on tire pour le ramener à la surface du puits, nous aspirons au maximum les organes du ventre vers le haut, contractons au niveau du plexus solaire et maintenons cette rétraction quelques instants.

Ensuite, lorsque le ventre est revenu à sa position initiale, nous pouvons inspirer et exécuter à nouveau l’exercice 5 fois pour ressentir davantage les bienfaits qui sont : la stimulation des organes de l’abdomen, la favorisation d’une bonne digestion et d’une bonne élimination, l’apaisement du mental et une augmentation de l’énergie vitale.

Uddiyana bandha peut être pratiqué allonger, en position lotus, en position debout, le dos légèrement penché vers l’avant et même durant la réalisation d'une posture spécifique.

Précautions, contre-indications, dangers

  • Il est proscrit aux femmes enceintes de pratiquer Uddiyana bandha et d’essayer de réaliser des postures qui compressent le ventre (posture de la pince).
  • En cas de problème cardiaque, d’une déchirure du diaphragme, d’un ulcère à l’estomac, d’opération récente au niveau du ventre ou de la poitrine, la pratique d’Uddiyana bandha est fortement déconseillée.
  • Tout bandha doit être réalisé à jeun dans l'idéal ou au moins à 1h environ des repas.
  • Si les bandhas ou asanas provoquent des douleurs : il serait plus prudent d’arrêter toute pratique et d’écouter les messages de l’âme à travers le corps.
  • La posture de la pince est contre-indiquée, en cas d’appendicite et en période de digestion.

Questions fréquentes

Le yoga est-il efficace pour lutter contre la constipation ?

Il permet de rétablir et de conserver la santé.

Quels sont les bienfaits ?

Il accélère le transit intestinal. Il réduit le stress psychique, une des causes de la constipation.

Quelles sont les postures qui préviennent la constipation ?

- Le cobra et la pince étirent la zone abdominale et stimulent le transit intestinal.
- Les postures inversées (Chien tête en bas) inversent la pesanteur et soulagent les organes digestifs.
- Les torsions (Demi-torsion ou le triangle inversé) permettent un massage des organes de l’abdomen, ce qui favorise la digestion.


Lina Yang
Lina Yang, Auteur

Praticienne massage et professeure de yoga à Paris.