Alchémille: ses vertus et propriétés

-

L'Alchémille est une plante vivace, qui pousse dans l'Europe entière en terrains frais et humides. Découvrez les caractéristiques de cette plante médicinale.

Présentation

En phytothérapie, l'alchémille est une plante reconnue pour ses propriétés.

Nom commun : Alchémille
Nom latin : Alchémilla vulgaris
Noms populaires : Manteau de Notre-Dame, mantelet de dame, patte de lapin, pied de griffon, porte-rosée, soubeviette.
Famille botanique : rosacées

Propriétés thérapeutiques

  • Astringente
  • Anti-diarrhéique, hémostatique dans les cas des règles abondantes
  • Digestive, en particulier dans les cas de dyspepsie hyposthénique (mauvaise digestion)
  • Remède gynécologique polyvalent.
  • Règles douloureuses et trop abondantes, la leucorrhée, la métrorragie, les états inflam­matoires de l'utérus et de ses annexes.
  • Facilite l'accouchement
  • Circulation veineuse : surtout chez la femme : varices, phlébite, troubles circulatoires de la ménopause. Elle est également utile pour les personnes souffrant d'hémorroïdes, mais également en cas d'artériosclérose et de congestion hépatique

Usages populaires

Tonique, astringente, anti-inflammatoire et décongestionnant, stomachique, diurétique et hémos­tatique
Remède montagnard traditionnel des diarrhées, dysenteries, entérites.
L'alchémille calme l'irritation, régularise les sécrétions et lutte contre les germes pathogènes.
Elle peut être également intéressante en cas d'énurésie, contre l'hydropisie, le diabète et l'obésité.

Utilisations et posologie

  • Infusion : 1 cuillère à soupe pour 1/4 de litre d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. 2 tasses par jour en dehors des repas, chaudes avec du miel.
  • Teinture : 50 g de racine sèche, concassée, pour 250 g d'alcool à 60°. Laisser macérer 10 jours en bocal clos, en agitant chaque jour ; passer en pressant et filtrer.
  • Usage externe : en compresses et en lotions. 40 g pour 1 litre d'eau froide. Faire bouillir 5 minutes, puis laisser infuser 10 minutes. Passer. La lotion doit être utilisée tiède.

Alimentation

Les jeunes feuilles de l'alchémille vulgaire sont comestibles. Elles peuvent être mêlées aux salades ou cuites à l'eau.

Précautions et contre-indications

L'alchémille est déconseillée pour les femmes enceintes et allaitantes, mais également en cas de prise de contraceptifs oraux.

Principes chimiques actifs

Tanins : pédunculagine, laevigatine F, agrimoniine, flavonoïdes glycosides, quercétol libre, triterpènes, phytostérols, acides palmitique, acide stéarique, lutéique, ellagique, et présence de saponines.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.