Balsamite (plante médicinale): propriétés et utilisation

-

La balsamite ou menthe-coq est une plante herbacée appartenant à la famille des Astéracées.
Cultivée pour ses propriétés ornementales et médicinales, elle est notamment indiquée pour traiter certains troubles digestifs. Grâce à son activité antispasmodique, elle permet de calmer les quintes de toux.

Présentation

Balsamite (Tanacetum balsamita) : plante utilisée en phytothérapie pour ses propriétés médicinales.

Nom commun : Balsamite
Nom latin : Tanacetum balsamita
Noms populaires : Menthe-coq, balsamite odorante, baume-coq
Famille botanique : Astéracées

Vertus thérapeutiques

  • Béchique, expectorant, émollient, antispasmodique : toux
  • Emménagogue : régulation du cycle menstruel
  • Cicatrisant : blessures, plaie
  • Antispasmodique : troubles digestifs, favorise la digestion
  • Vermifuge : contre les vers intestinaux
  • Tonique général

Usages populaires

Antispasmodique : stomachique, spasmes intestinaux, toux, bronchite
Vermifuge : contre les vers intestinaux
Activité cicatrisante : ecchymose, plaie

Dosages et posologie

Ce sont essentiellement les parties aériennes de la plante qui sont utilisées en phytothérapie.

  • Infusion - antispasmodique (toux) : 1 cuillerée à soupe de sommités fleuries pour 250 ml d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 10 minutes. Prendre 1 tasse après les 2 repas principaux et 1 tasse au coucher.
  • Baume - usage externe - plaies, contusions, blessures : faire macérer 50 g de feuilles séchées dans 250 ml d'huile d'olive pendant 1 mois. A appliquer directement sur la plaie.

Alimentation

Plante aromatique, la balsamite permet de relever la saveur de certains plats froids (salades) et chauds.
Par ailleurs, la menthe-coq entre dans la fabrication de certaines liqueurs.

Précautions et contre-indications

La balsamite est contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes.

Principes chimiques actifs

La balsamite (ou menthe-coq) renferme des principes amers et une essence aromatique.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.