Bistorte (plante médicinale): propriétés et vertus

-

Plante vivace et astringente, poussant dans les terrains humides, de préférence dans les prairies montagnardes, la Bistorte est cultivée pour ses fleurs et pour l’usage de sa racine. Sa floraison a lieu de mai à juillet.

Présentation

La Bistorte est une plante médicinale utilisée en phytothérapie.

Nom commun : Renouée Bistorte
Nom latin : Polygonum Bistorta
Noms populaires : Andrelle, couleuvre, couleuvrine, feuillotte, grande oseille, langue-de-bœuf, langue-de-veau, serpentaire bistordue, serpentaire rouge.
Famille botanique : Polygonacées

Propriétés thérapeutiques

  • Astringent intestinal: dysenterie, diarrhées, coliques
  • Astringent pulmonaire : tuberculose pulmonaire, saignements de nez
  • Fébrifuge
  • Astringent veineux : affections veineuses, varices, hémorroïdes, phlébites
  • Astringent génital : leucorrhée, métrite et hémorragies utérines, métrorragie

Usages populaires

Anti-diarrhéique, anti-hémorragique et anti-inflammatoire
Astringent, décongestionnant
Diurétique
En prévention de la tuberculose

Utilisations et posologie

  • Décoction dans de l’eau tiède : 30 à 60 g de rhizome haché par litre, laisser infuser 10 minutes, boire 4 à 5 tasses/jour en dehors des repas
  • Macération : 60 g par litre d’eau froide pendant 6 à 12 h, 4 à 5 tasses par jour
  • Vin de bistorte : laisser macérer pendant 8 jours, 180 g de bistorte dans un litre de muscat. 2 à 3 verres à Madère/jour en cas de maux de ventre
  • Autre recette : 125 g de rhizome. Laisser macérer pendant 24h dans 250 g d’alcool à 45°. Ajouter un litre de vin de Bordeaux et laisser reposer 4 jours. Boire 50 à 150 g/jour
  • Racines : gargarismes, 150 g de rhizome à faire bouillir ½ heure dans un litre d’eau

Alimentation

La racine de la bistorte est très nutritive. Cependant, il est nécessaire de la faire tremper dans de l'eau avant de la consommer, afin d'atténuer l’astringence.

Les jeunes feuilles et tiges peuvent être utilisées en salade ou cuites en soufflés, quiches, gratins, omelettes.

En Russie et en Amérique du Nord, la racine était blanchie et consommée comme un légume.
Il est également possible de réaliser des tartes à la bistorte.

Précautions et contre-indications

Pour les personnes présentant une insuffisance rénale, son utilisation est déconseillée car la bistorte contient beaucoup d’acide oxalique.

Principes chimiques actifs

La bistorte comporte 20% de tanins, des résines, de l'amidon, du mucilage, des protéines, de l'acide oxalique, de la vitamine C et un colorant rouge.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.