Bleuet (plante médicinale): bienfaits et vertus

-

Le bleuet est reconnu pour ses propriétés médicinales et est largement utilisé en phytothérapie. Découverte.

Présentation

Bleuets : plante qui dispose de nombreuses propriétés.

Nom commun : Bleuet
Nom latin : Centaurea cyanus
Noms populaires : Ambifon, barbeau, blavelle, blaveole, blaverole, blavette, bleu-bleu, casse-lunette, centaurée des montagnes, chevalot, cornaille, fleur de Zacharie
Famille botanique : Composées

Propriétés thérapeutiques

  • Sédatif : nervosité, crises convulsives, tachycardie, tachyarythmie
  • Inflammations des seins, goutte, rhumatismes
  • Purgatif
  • Ictère
  • Anti-bactérien (conjonctivites)
  • Tonifiant

Usages populaires

Diurétique
Activité stimulante
Soulagement des conjonctivites et des douleurs liées aux rhumatismes

Utilisations

  • Infusion : 20 a 30 g pour 1 litre d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. 1 a 3 tasses par jour entre les repas
  • Graines : 3 grammes avec 1 cuillerée à soupe de miel, à jeun le matin

Précautions et contre-indications

Pas de contre-indications particulières pour le bleuet.

Principes chimiques actifs

La tige et les feuilles du bleuet contiennent un glucoside (centaureidine), une substance colorante bleue, appelée cyanine, et dans les fleurs un principe amer, la centaurine.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.