Bourgeon de Noyer (Gemmothérapie): bienfaits et effets secondaires

-

Arbre imposant pouvant atteindre 30 m de hauteur, le noyer est cultivé en Europe depuis l’époque gallo-romaine pour ses fruits et surtout l’huile qui en est extraite. La graine est recouverte d’une enveloppe charnue, le brou, qui est utilisée pour la teinture du bois, et en encre. Le bois était très apprécié des ébénistes. Et les feuilles jouissaient d’une bonne réputation médicinale, notamment comme antibiotique et régulateur du sucre.
Stimulant pancréatique, le bourgeon de noyer permet de réguler le taux de glycémie. Il favoriserait également la régularisation du transit intestinal.

Présentation

Description

Bourgeon de Noyer : ses bienfaits et effets secondaires.

Nom botanique : Juglans regia
Famille : Juglandacées
Terroir : haies des bocages, champs et friches agricoles, vignes, vergers
Organe récolté : bourgeons

Principaux constituants biochimiques 

Le noyer renferme des tanins (ellagitanins, acide gallique), des naphtoquinones (hydrojuglone et juglone), des flavonoïdes (quercétol, hyperoside, quercitroside, kaempférol), des acides phénols (acide caféique, acide néochlorogénique), de l'huile essentielle, de la vitamine C et de l'huile végétale riche en acides gras polyinsaturés oméga 3 (noix).

Les hormones végétales du bourgeon de noyer sont les suivantes : les auxines (croissance) et les gibbérellines (éclosion).

Propriétés

  • Stimulant pancréatique (diabète)
  • Antibiotique naturel, immunostimulant, régulateur de la flore intestinale

Indications

En interne

Le bourgeon de noyer est avant tout un tonique du pancréas, pour réguler la glycémie et ainsi prévenir le diabète, mais aussi aider à régénérer l’organe pancréas, par exemple pour prévenir les séquelles d’une pancréatite.

Mais le bourgeon de noyer a également une action antibiotique et immunostimulante contre les diarrhées, les bronchites chroniques, les infections urinaires chroniques, les eczémas surinfectés, les otites,et sur toutes les suppurations de muqueuses en général. Il pourrait contribuer à régulariser la flore intestinale.

C’est aussi un dépuratif du sang qui soutient les fonctions de nettoyage du foie (cellules de Kuppffer).

En application locale

Pas d’usage connu.

Dosages et posologie

  • Adulte /adolescent - macérat-mère : 5 gouttes 1 à 2 fois par jour dans un verre d’eau.
    • Dilution 1 D : 20 à 30 gouttes 2 fois par jour dans un verre d’eau. Cure de 3 semaines par mois pendant 3 mois.
  • Enfant (à partir de 5 ans) - macérat mère : 1 goutte pour 10 kg dans un verre d’eau chaude, une seule fois par jour.
    • Dilution 1 D : 20 gouttes le matin dans un verre d’eau chaude. Cure de 3 semaines.

Contre-indications

Aucune contre-indication connue pour le macérat-mère de bourgeon de noyer.

Effets indésirables

Aucun effet secondaire n'a été signalé.

Autres usages possibles

Le noyer est aussi employé en phytothérapie (Noyer (Juglans regia)) et en élixir floral (Fleurs de Bach : Walnut).

Bibliographie

La phytothérapie rénovée, Docteurs Max TETAU et Claude BERGERET, éditions Maloine, Paris 1983
Rajeunir nos tissus avec les bourgeons, Docteurs Max TETAU et Daniel SCIMECA, éditions Guy Trédaniel, Paris 2005
Nouvelles cliniques de gemmothérapie, Dr Max TETAU, éditions Similia 2004
Gemmothérapie les bourgeons au service de la santé, guide pratique familiale, Stéphane Boistard, éditions de Terran, Escalquens 2016
Traité pratique de phytothérapie, Dr Jean-Michel Morel, éditions Grancher, Paris 2008
Petit Larousse des Plantes qui Guérissent, 500 plantes, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2013
Larousse des plantes médicinales, éditions Larousse, Paris 2013
L’encyclopédie des plantes bio-indicatrices alimentaires et médicinales, Gérard Ducerf, éditions Promonature, 3 volumes, Briant 2007-2009

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).