Busserole (Arctostaphylos uva-ursi): bienfaits et propriétés

-

La busserole est un arbrisseau vivace, dont les feuilles et les baies sont utilisées pour leurs propriétés médicinales. Il est reconnu pour être un puissant antiseptique urinaire.

Présentation

Busserole : arbuste utilisé en phytothérapie, pour ses nombreux bienfaits.

Nom commun : Busserole
Nom latin : Arctostaphylos uva-ursi
Noms populaires : Arbousier
Famille botanique : Éricacées

Propriétés thérapeutiques

  • Antiseptique urinaire puissant, diurétique : hypertrophie de la prostate, cystite, urétrite, rétention d'urine, pyélonéphrite, colibacillose rénale, incontinence urinaire
  • Astringent digestif : entérite
  • Astringent génital : leucorrhées, hémorragies utérines

Usages populaires

Astringent, désinfectant
Diurétique et sédatif des voies urinaires
Antidiarrhéique, antihémorragique
Stimulation de l’utérus

Utilisations et dosages

  • Poudre de feuilles séchées : les feuilles peuvent être broyées au moulin à café électrique. 2 a 6 g par jour à répartir en 4 à 6 prises, espacées de 2 à 3h. La poudre peut être consommée dans du miel ou dans une infusion. Vous pouvez également en trouver en pharmacie (cachets).
  • Macération (à préparer le soir) : 10 g de feuilles broyées pour 1 litre d'eau froide ; porter à ébullition. Retirer du feu et laisser macérer toute la nuit. Le matin, agiter le mélange et filtrer, prendre par petites tasses dans la journée.
  • Décoction : 1 cuillerée a soupe pour 1/4 de litre d'eau froide ; faire bouillir 3 à 4 minutes. Retirer du feu. Laisser infuser 10 minutes. 3 tasses par jour, chaudes, sucrées au miel.

Précautions et contre-indications

La consommation de préparations contenant de la busserole entraîne une coloration des urines. Par ailleurs, l'excès de tanin peut provoquer des nausées.

La busserole est contre-indiquée pour les femmes enceintes, pour les personnes souffrant de lésions rénales ou de constipation chronique. L'usage prolongé est déconseillé (plus de 2 mois).

Principes chimiques actifs

La busserole contient des tanins (jusqu'a 30 %), des glucosides, de l'arbutoside et du méthyl-arbutoside, du diphénol (un puissant antiseptique), des sels de calcium et du potassium.

Elle contient également du mucilage, des composés résineux, des traces d'essence (0,01%), 6% d'acide gallique, de l'acide citrique, quinique et formique.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.