Cannelle : bienfaits et contre-indications

-

La cannelle est une épice composée de l'écorce intérieure de certains arbres, couramment utilisée en cuisine et dans certaines médecines traditionnelles. Elle possède des propriétés antioxydantes, qui peuvent aider à réguler la glycémie et le cholestérol, et renforcer les défenses immunitaires.

Présentation

Bâtons de cannelle : bienfaits, posologie et contre-indications de cette épice.

C'est une épice réalisée à partir de l'écorce intérieure de certains arbres de la famille des Lauracées, appelés les canneliers. L'épice peut être également élaborée à partir des fleurs, des fruits et/ou des « déchets » de l'arbre.

La plus réputée est la cannelle de Ceylan, Cinnamomum verum ou zeylanicum, qui pousse au Sri Lanka, aux Seychelles, à Madagascar et en Inde. C’est aussi la plus chère, et celle qui présente les bienfaits santé les plus intéressants.

La plus couramment utilisée dans l’industrie est Cinnamomum aromaticum ou cassia. Bien qu’elle ait des propriétés gustatives et olfactives similaires à Cinnamomum verum, ses propriétés médicinales sont moins intéressantes. Dans certains cas, elle peut même être dangereuse. Elle contient de la coumarine, un composé dangereux pour le foie.

Il existe également d'autres variétés moins populaires, telles que la cannelle de Sumatra / d'Annam / de Malabar / de Saïgon et de Padang…

Utilisée en cuisine pour ses propriétés gustatives et odorantes, son usage médicinal est tout aussi ancien.

Elle était utilisée par les Égyptiens pour l'embaumement. Son utilisation est indiquée dans de nombreux ouvrages historiques tels que la Bible. Elle est également employée dans la médecine traditionnelle arabo-musulmane. Elle est aussi utilisée dans la médecine ayurvédique (Chyawanprash)1. En effet, elle permet de faciliter la digestion, soulager les maux d’estomac, soigner le rhume et la toux, traiter l’acné et la peau sèche et les migraines…

Par ailleurs, elle possède des propriétés antioxydantes et antimicrobiennes. Elle est utilisée pour la conservation des aliments.

Ses composés phénoliques lui confèrent ses bienfaits santé (cinnamaldéhyde (ou aldéhyde cinnamique) et proanthocyanidols).

Elle exerce de nombreux effets biologiques sur le corps. Elle est reconnue pour son activité antidiabétique. En effet, après son ingestion, l'absorption du glucose est plus lente. Si elle est consommée régulièrement, elle peut réduire la glycémie à jeun et le taux de cholestérol.

Vertus de la cannelle

Anti-inflammatoire

Elle est très riche en Cinnamaldéhyde, un composé phénolique volatil, au pouvoir antioxydant. Des études in vitro et sur des animaux ont démontré que la cinnamaldéhyde avait la capacité de diminuer un enzyme, associé à l’apparition de réactions inflammatoires. Il pourrait être utile dans la lutte contre l’asthme, les allergies2 ou même l’épilepsie3.

Dans une revue systématique, les résultats de 12 études ont été analysés. La prise de 1,5 à 4 grammes de cannelle, par jour, a entraîné une réduction significative de la protéine C-réactive, un marqueur d’inflammation, associé à une augmentation de la capacité antioxydante totale dans l’organisme. Une supplémentation peut être une solution intéressante, pour réduire l'inflammation et les niveaux de stress oxydatif chez l'Homme 4.

Par ailleurs, elle contient beaucoup de fibres. L'ingestion de cette épice participe à l’équilibre du microbiote intestinal. En effet, un microbiote déséquilibré joue un rôle fondamental dans les phénomènes d'inflammation de bas grade.

Activité antioxydante

Elle contient une grande quantité d’antioxydants, elle fait partie des épices qui en contiennent le plus. Son activité antioxydante pourrait être renforcée, lorsqu’elle est soumise à la chaleur.

La cannelle est l’aliment qui contient le plus de proanthocyanidines, après la fève de cacao, un composé phénolique aux propriétés antioxydantes reconnues. Elle en contient plus de 8 100 mg pour 100 g, soit presque 20 fois plus que dans la cranberry.

Il a été démontré que sa consommation atténue fortement les marqueurs de stress oxydatif, particulièrement chez les patients diabétiques et prédiabétiques 5.

Diabète

Elle présente une activité antidiabétique, car elle réduit la vitesse à laquelle le glucose est absorbé dans l'organisme. Cela permet d’éviter les pics de glycémie dans le sang.

Sa capacité à inhiber certaines enzymes digestives, telles que l'alpha-glucosidase 6 ou la sucrase 7, induit une diminution de l'afflux de glucose et évite des pics d'insuline trop importants.

Aussi, un composé de la cannelle, le polymère de méthylhydroxychalcone (MHCP), mime l'action de l'insuline sur les adipocytes 8 9 10. Elle est intéressante pour réguler la glycémie 11 12 13 et même améliorer la sensibilité à l'insuline, notamment avec l'extrait de cette épice14 15.

Dans une étude menée sur des personnes de 18 à 80 ans, utilisant des antidiabétiques oraux, une supplémentation quotidienne de 3 g de cette épice, en parallèle de leur traitement pendant 90 jours, a permis des réductions modestes mais significatives des marqueurs sanguins du diabète, par rapport au groupe placebo 16.

Cholestérol

Une méta analyse portant sur seize études et 1025 participants, atteints de diabète de type 2, a montré qu’une supplémentation en cannelle diminue les triglycérides et le taux de cholestérol LDL (mauvais cholestérol). Aucun changement n'apparait sur la concentration de cholestérol HDL (bon cholestérol). Ces effets semblent d’autant plus bénéfiques si les patients sont en surpoids 17.

Maladies neurodégénératives

Les recherches actuelles soutiennent que le cinnamaldéhyde, un des composés principaux de cette épice, présente des effets neuroprotecteurs in vitro. Il permet de moduler la neuroinflammation, et de supprimer le stress oxydatif, tout en améliorant la connexion synaptique 18.

Maladie d’Alzheimer

Une étude in vitro menée en 2013 montre que le cinnamaldéhyde bloque la formation de l'agrégation des protéines Tau, une pathologie majeure de la maladie d'Alzheimer. 19

Maladie de Parkinson

La cannelle pourrait avoir un intérêt dans le traitement de la maladie de Parkinson, une maladie neurodégénérative.

Des preuves in vitro ont indiqué que les huiles essentielles des espèces Cinnamomum, principalement le cinnamaldéhyde et le benzoate de sodium, peuvent protéger contre la mort cellulaire induite par le stress oxydatif. La génération d'espèces réactives de l'oxygène et la dérégulation de l'autophagie, présenteraient une activité neuroprotectrice.

Des preuves in vivo ont démontré que l'administration orale de l'épice, en poudre, et de benzoate de sodium, peut protéger contre plusieurs facteurs neurodégénératifs. Les mécanismes sous-jacents de son action comprennent la régulation de l'autophagie, les effets antioxydants et l'inhibition des réponses pro-inflammatoires excessives20.

Hypertension

Une étude portant sur 8 essais et 582 participants a montré qu’une supplémentation a des effets favorables sur la pression sanguine diastolique 21. Et dans une autre étude portant sur 9 essais et 641 adultes, sa supplémentation a entraîné une réduction significative de la pression artérielle systolique et diastolique 22.

Perte de poids

Dans une revue systématique d’études, 21 essais cliniques menés avec 1480 participants, ont été analysés. L'effet de la cannelle sur le poids corporel, l'indice de masse corporelle, le tour de taille, le rapport taille/hanches et la masse grasse corporelle a été analysé.

Il en ressort que sa supplémentation n'a pas affecté de manière significative le tour de taille, ni la masse grasse corporelle. Cependant, elle semble réduire considérablement le poids corporel, l'IMC et le rapport taille/hanches 23.

Obésité

Des essais contrôlés randomisés (ECR) ont été menés sur l’obésité. 12 essais, portant sur 786 sujets, ont été inclus dans la revue. Les résultats combinés ont montré que l'administration de cannelle diminuait le poids corporel, chez les sujets âgés de plus de 50 ans, et chez les sujets dont l'IMC initial était supérieur à 30. L'administration de 2 grammes par jour, pendant 12 semaines, permet de réduire la masse grasse 24.

Syndrome métabolique

Le syndrome métabolique est lié à l’obésité et à diverses maladies, telles que le diabète de type 2 et les troubles cardio-vasculaires.

Un essai contrôlé randomisé en double aveugle de 16 semaines a été mené avec 116 personnes présentant un syndrome métabolique. La moitié des participants a reçu 3 grammes de cannelle par jour, l’autre moitié a reçu un placebo.

Pour les personnes qui ont pris cette épice, il en résulte une diminution de la glycémie, du tour de taille et de l'indice de masse corporelle. Le rapport taille/hanches, la pression artérielle, le cholestérol total sérique, le cholestérol des lipoprotéines de basse densité, les triglycérides sériques et le cholestérol des lipoprotéines de haute densité ont également été améliorés.

La prévalence du syndrome métabolique a été significativement réduite par l’apport en cannelle (34,5%), par rapport au groupe placebo (5,2%) 25.

Dysménorrhée

La dysménorrhée est la survenue de crampes abdominales durant les règles, elle touche un grand nombre de femmes.

Selon plusieurs études, l'intensité et la durée de la douleur ont été soulagées par la prise de gingembre, de cannelle et de fenouil 26.

Syndrome des ovaires polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques est la maladie hormonale la plus fréquente chez les femmes en âge de procréer. Elle peut entraîner des troubles de la fertilité et de la pilosité, ainsi que des complications métaboliques telles que le diabète. 

Chez les personnes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques une diminution significative de la glycémie à jeun, de l'insuline à jeun et de la résistance à l’insuline a été observée après une supplémentation en cannelle.

Une réduction du taux sérique de mauvais cholestérol, du cholestérol total et une amélioration du bon cholestérol peuvent être également constatées27.

Propriétés anti-cancéreuses

Elle présente une activité anticancéreuse intéressante. Elle affecte les nombreuses voies liées à l'apoptose (autodestruction cellulaire) dans les cellules cancéreuses 28.

La recherche sur ses effets n’est pas encore très avancée. Aucun essai sur l’être humain n’a pour l’instant été mené.

Digestion

Elle est réputée pour faciliter la digestion. Elle contient des fibres, ce qui peut en partie expliquer ses effets. Les huiles essentielles qu’elle contient naturellement et qui sont libérées à la cuisson ou dans les infusions pourraient, tout comme les fibres, participer à l’équilibre du microbiote.

Santé bucco-dentaire

L'huile essentielle de cannelle possède des effets antimicrobiens, tout comme ses extraits composés purs. Ils peuvent ainsi agir contre différents agents pathogènes oraux et pourraient être bénéfiques dans la prévention des caries et des maladies parodontales, l'endodontie et le traitement de la candidose 29.

Allergies

Dans une étude, l'innocuité et l'efficacité d'un spray nasal contenant un extrait standardisé d'écorce de cannelle, riche en polyphénols, ont été évaluées. L'écorce semble efficace pour traiter la rhinite allergique saisonnière chez des adultes en bonne santé âgés de 18 à 75 ans. Il est apparu une réduction des symptômes nasaux et oculaires diurnes, ainsi que des symptômes nasaux nocturnes.

L'utilisation d'un spray nasal d'un extrait standardisé de l'écorce, pendant sept jours, semble être une solution appropriée pour réduire la gravité des symptômes et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de rhinite allergique saisonnière 30.

Principes actifs

Elle contient de nombreux principes actifs :

  • Des fibres : 1 gramme de cannelle renferme 0,75 gramme de fibres. Les fibres participent à l’équilibre du microbiote intestinal et donc permettent une bonne digestion.
  • Les cinnamaldéhydes apportent à cette épice son arôme. Ils ont des propriétés antimicrobiennes, semblent agir sur la glycémie et avoir des effets neuroprotecteurs.
  • Les polymères de méthylhydroxychalcone contribuent à ses bienfaits systémiques de sensibilisation à l'insuline 31.
  • Des flavonoïdes, dont les proanthocyanidols 32, des glycosides, des terpénoïdes et des anthraquinones 33.
  • Les coumarines contribuent à son goût mais sont toxiques pour le foie 34.

Différentes formes

En complément alimentaire

Elle est essentiellement disponible en gélules et en comprimés.

Certification bio

Elle peut être cultivée en agriculture biologique et être certifiée bio.

Utilisation et posologie

Cinnamomum cassia : ne pas dépasser 0,5 à 1 gramme, par jour.

Cinnamomum verum : jusqu'à 6 grammes par jour.

  • Gestion de la glycémie et du cholestérol : 1 à 6 grammes par jour
  • Perte de poids : 3 grammes par jour

Effets et danger de la cannelle

Précautions

Elle contient des taux élevés de coumarine. A forte dose, la coumarine peut être toxique pour le foie.

Nous vous recommandons de consommer de la cannelle de Ceylan, pour éviter toute hépatotoxicité.

Contre-indications

Sa consommation est contre-indiquée pour les personnes allergiques.

Elle peut entraîner une irritation des muqueuses, ou stomatite de contact, au niveau de la bouche, si elle est consommée en excès. Les femmes âgées de 30 ans à 60 ans seraient plus à risque.

Les personnes atteintes de diabète, qui prennent des médicaments ou de l'insuline, doivent l'utiliser avec prudence. Cette supplémentation peut exposer à un risque d'hypoglycémie. Nous vous conseillons de vous référer à un médecin.

Interactions médicamenteuses

Elle peut potentiellement interagir avec les médicaments antidiabétiques, anticoagulants et hypocholestérolémiants. Elle pourrait aussi influer sur les traitements pour les maladies cardio-vasculaires.

Questions fréquentes

Qu’est ce que la cannelle ?

La cannelle est une épice réalisée à partir de l'écorce intérieure des canneliers.

Pourquoi en prendre ?

- Activités anti-inflammatoire, antimicrobienne, antidiabétique et antioxydante
- Régulation du taux de cholestérol
- Effets neuroprotecteurs
- Perte de poids
- Traitement de la rhinite allergique

Quelles sont les mises en garde ?

Elle est contre-indiquée pour les personnes allergiques.
Elle peut interagir avec certains traitements : antidiabétiques, anticoagulants ou hypocholestérolémiants.


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga