Câprier (Capparis spinosa): bienfaits et utilisations

-

Le câprier est un arbrisseau méditerranéen, très connu pour l'usage culinaire de ses boutons floraux, les câpres. Il possède également de nombreuses propriétés médicinales.

Présentation

Câprier : arbrisseau, qui dispose de nombreuses propriétés médicinales.

Nom commun : Câprier épineux
Nom latin : Capparis spinosa
Noms populaires : Câprier de Provence, tapenier, tapenier des Provençaux.
Famille botanique : Capparidacées

Propriétés thérapeutiques

  • Apéritif, tonique : anorexie et asthénie
  • Diurétique

Usages populaires

Maladies de la rate et du foie
Apéritif mineur        
Tonique : chlorose, cachexies, atonie générale avec dépression nerveuse
Diurétique : hydropisie, goutte

Utilisations et dosages

  • Racines - décoction ou infusion : 15 à 30 g. par litre d'eau.
  • Poudre : 2 à 4 g. par jour.
  • Décoction : 30 grammes par litre d'eau froide. Faire bouillir 5 minutes. Laisser infuser 10 minutes. Lavages et compresses tièdes.
  • Décoction - Tisane : 1 cuillerée à café pour 1/4 de litre d'eau froide. Faire bouillir 3 à 4 minutes. Laisser infuser 10 minutes. 2 à 3 tasses par jour. Boire la tisane chaude et sucrée au miel.

Alimentation

Les câpres sont réalisées à partir des boutons floraux du câprier. Ils sont salés puis confits dans du vinaigre ; ils sont très utilisés dans la cuisine méditerranéenne.

La câpron, fruit du câprier, peut être consommé cru ou il peut être utilisé comme condiment.

Précautions et contre-indications

Aucun effet indésirable majeur n'a été constaté.

Principes chimiques actifs

Le Câprier contient de la pectine, des traces d'essence, du rutoside, de la résine, du rhamnoglucoside, de la rutine, de la capparirutine et du glucoside.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.