Carvi (Carum Carvi): plante médicinale

-

Plante bisannuelle poussant dans les pâturages calcaires, le carvi est présent dans toute l'Europe, en France, dans les massifs montagneux des Alpes, des Pyrénées et du Massif Central. Sa floraison intervient en été, de mai à août. Les fruits et les sommités fleuries du Carvi sont utilisés en phytothérapie.

Présentation

Carvi ou Carum Carvi : plante médicinale utilisée en phytothérapie.

Nom commun : Carvi
Nom latin : Carum Carvi
Noms populaires : Anis des Vosges, cumin des montagnes, cumin des prés, faux anis, kümmel.
Famille botanique : Ombellifères

Propriétés thérapeutiques

  • Digestif et apéritif : carminatif, digestion lente, aérophagie, gaz intestinaux
  • Génital : emménagogue, hyperménorrhée
  • Galactogène : active les secrétions lactées
  • Rein : diurétique

Usages populaires

Stimulant
Digestif : paresse digestive, spasmes gastro-intestinaux, coliques infantiles, manque d'appétit
Génital : aménorrhée et dysménorrhée
Vermifuge
Rein : excite la sécrétion urinaire
États nerveux légers, cardialgies

Utilisations et dosages

  • Infusion - Augmentation de la lactation : 1 cuillère à café par tasse, 3 fois par jour.
  • Poudre (de graines) : 0,50 à 1 g., dans du vin ou des tisanes, plusieurs fois par jour. Mélanger 5 g. de graines en poudre dans 1 litre d'eau bouillante. Efficace contre les écoulements auriculaires.
  • Essence : 3 à 4 gouttes sur un morceau de sucre, pour stimuler l'appétit et calmer les spasmes d'estomac.
  • Décoction - frictions stimulantes - Coliques : 50 à 150 g. par litre d'eau.
  • Infusion : 1 cuillerée à dessert de semences, pour 1 tasse à thé d'eau brûlante. Laisser infuser 10 minutes. L'infusion peut être bue chaude et sucrée au miel après les repas.

Alimentation

Le carvi peut être utilisé, comme condiment ou aromate, dans les soupes, les ragoûts, le pain, le fromage, la choucroute, la pâtisserie et les confitures.

Dans les Vosges, en particulier, il est utilisé dans la confection de certains gâteaux et fromages.
Le carvi permet également d'aromatiser les dragées des Vosges.
Les feuilles peuvent être consommées dans des salades.

Précautions et contre-indications

L'essence de la plante est toxique.

Principes chimiques actifs

Les fruits du Carvi, dont la composition varie sensiblement selon la provenance, contiennent en moyenne 19 à 20% de substances azotées, 2 a 4% de sucre, 4 à 5 % d'amidon, 7% d'huile, du mucilage, des matières cireuses et résineuses, 3,5 à 9% d'essence aromatique et incolore.

L'essence de Carvi est un mélange d'éléments complexes : elle comporte notamment de la carvone (45 à 70%) et du limonène.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.