Centella asiatica (Gotu Kola) : bienfaits, posologie et danger

-

Centella asiatica est une plante originaire d'Asie et d'Océanie utilisée dans les médecines traditionnelles indienne et chinoise, pour traiter de nombreuses pathologies. Réputée pour ses propriétés anti-âge, elle est également utilisée pour traiter des maladies chroniques et dégénératives.

Présentation

Feuilles de Centella asiatica : plante qui présente de nombreux bienfaits.

La Centella asiatica, appelée aussi Gotu kola, Antanan, Pegaga, et Brahmi (nom utilisé également pour Bacopa monnieri) est une plante herbacée annuelle de la famille des Apiaceae, originaire d'Asie et d'Océanie. Elle est utilisée dans la médecine ayurvédique (Inde) et la médecine traditionnelle chinoise, depuis des milliers d'années, à la fois comme médicament et comme légume à feuilles.

Elle est mentionnée pour la première fois dans l'historique «Sushruta Samhita», l'un des premiers textes médicaux ayurvédiques datant de l’an 300. Par ailleurs, elle est utilisée en médecine traditionnelle pour traiter de nombreuses maladies. Connue pour son activité anti-âge, elle améliore la longévité. Elle fut également utilisée pour traiter les maladies chroniques et dégénératives, ainsi que pour traiter de nombreuses affections telles que la tuberculose, l'arthrite, la lèpre et d'autres affections cutanées.

Elle a fait l'objet de recherches expérimentales et cliniques qui ont montré son efficacité pour améliorer les fonctions cognitives, la santé cardiovasculaire,
la régénération de la peau et la cicatrisation des plaies.
Elle permet également de soigner l'insuffisance veineuse chronique. Elle est également recommandée dans le traitement de l’anxiété.

Ses effets sédatifs, analgésiques, antidépresseurs, antimicrobiens, antiviraux, immunomodulateurs, antirhumatismaux ont été démontrés expérimentalement, mais les études sur l’être humain font encore défaut 1.

La Centella asiatica augmente la libération d'une molécule de signalisation anti-inflammatoire à partir des cellules immunitaires. Elle améliore la sécrétion d’une molécule connue sous le nom d'IL-1β, à partir des cellules immunitaires macrophages. Cela pourrait en partie expliquer ses bienfaits, pour traiter l'insuffisance veineuse chronique.

Ses propriétés d'amélioration cognitive sont dues à l'activation d'une classe de protéines connue sous le nom de MAPK, qui provoque une libération d'un facteur de croissance pour les neurones.

Son activité peut inhiber un groupe d'enzymes, qui décomposent le collagène, tout en augmentant simultanément la vitesse à laquelle le collagène est synthétisé. Ces propriétés seraient à l’origine de l'augmentation du taux de cicatrisation des plaies et ce serait la raison pour laquelle elle est utilisée comme agent de raffermissement de la peau. En effet, l’augmentation de la synthèse du collagène peut provoquer un raffermissement de la peau.

Propriétés et vertus

Quels sont les bienfaits de la Centella asiatica ?

Insuffisance veineuse chronique

Les symptômes de l'insuffisance veineuse chronique sont synonymes d’une mauvaise circulation et d’une mauvaise réactivité veineuse. Elle peut entraîner les effets secondaires indésirables suivants : œdèmes et douleurs aux jambes.

Quarante patients souffrant d'hypertension veineuse ont participé à une étude clinique. Ils ont reçu 60 mg de Centella asiatica, deux fois par jour, pendant 6 semaines. Les améliorations suivantes ont pu être constatées : une diminution du flux au repos, une amélioration (augmentation) de la réponse veino-artériolaire, une augmentation de la PO2 (pression partielle d'oxygène), une diminution de la PCO2 (pression partielle de gaz carbonique). Le volume des jambes a également diminué 2.

Administrée à 180 mg / jour, la fraction triterpénique totale a montré de bons résultats 3.

Tous les symptômes de l'insuffisance veineuse chronique semblent pouvoir être réduits avec l'ingestion orale de cette plante. Cependant, le nombre d’études est encore assez limité 4.

Amélioration de l’humeur

Elle est également reconnue pour restaurer la fonction cognitive. Ces effets ont été démontrés dans des études sur des animaux. Des bienfaits ont été également constatés chez l’être humain.

Vingt-huit participants, en bonne santé, ont reçu un extrait à diverses doses allant de 250, 500 et 750 mg, une fois par jour, pendant 2 mois. Les performances cognitives et l'humeur ont été évaluées avant l'essai, après 1 mois de supplémentation, et 1 et 2 mois après le traitement. Les résultats ont montré que la dose élevée d'extrait de plante améliorait la mémoire de travail. Des améliorations de l'humeur auto-évaluée ont également été constatées.

Ceci suggère le potentiel de cette plante, pour atténuer le déclin de la fonction cognitive liée à l'âge et les troubles de l'humeur chez les personnes âgées en bonne santé. Cependant, les mécanismes précis doivent encore être étudiés5.

Anxiété

Des recherches on été effectuées, avec un extrait hydro-éthanolique à 70% de Centella asiatica, sur le trouble d'anxiété généralisée chez l'Homme. Trente-trois participants ont été traités avec une dose de 500 mg, administrée deux fois par jour, après les repas durant 60 jours.

Les observations ont révélé qu'elle a non seulement atténué de manière significative les troubles liés à l'anxiété, mais a aussi réduit de manière significative le phénomène de stress et sa dépression corrélée. Elle a permis en parallèle une amélioration de la cognition.

Elle peut donc être utile dans le traitement du trouble d'anxiété généralisée et pourrait être utilisée comme un agent anxiolytique6.

Neuroprotection

La Centella asiatica est une plante comestible et un complément alimentaire botanique populaire. Elle est réputée, en Ayurveda, pour améliorer la fonction de la mémoire et atténuer le déclin cognitif lié à l'âge. En effet, l'acide chlorogénique, contenu dans la plante, permettrait d'améliorer l'apprentissage et la mémoire. Une étude sur des souris a montré que l’acide chlorogénique qu’elle contient, serait à l’origine de ses bienfaits 7.

Une étude in vitro a montré qu’un extrait de feuilles favorise davantage la croissance des neurites que l’acide asiatique seul. Elle est donc une solution prometteuse pour les troubles dégénératifs du cerveau 8.

Protection hépatique

Un extrait de n-butanol de Centella asiatica (CA-BU), utilisé dans une étude sur des souris, a permis une amélioration de la survie des cellules hépatocytaires. Ces résultats positifs permettent des perspectives futures pour le traitement des lésions hépatiques aiguës ou chroniques 9.

Celles-ci sont fréquemment associées à l'ingestion de certains médicaments, dont les effets indésirables pourraient êtres atténués par la plante. Des études sur l'être humain sont attendues pour confirmer ses bénéfices, et établir les dosages permettant de protéger le foie.

Diabète de type 2

Son utilisation médicale traditionnelle, comme remède anti-diabétique, est soutenue par des résultats d’étude sur des rats 10.

En dehors de cet effet qui pourrait agir directement sur le problème central du diabète, la Centella asiatica montre dans d’autres études sur des rongeurs, des effets prometteurs sur des facteurs de risques associés au diabète de type 2 comme l’hyperlipidémie, qui est un facteur de maladies cardiovasculaires 11.

Elle pourrait aussi protéger les tissus diabétiques du stress via des mécanismes antioxydants et anti-inflammatoires, qui peuvent être utiles dans la gestion des complications du diabète 12. Elle peut également aider à prévenir les dommages cérébraux et à maintenir une fonction cérébrale normale dans le diabète 13.

Chez l’être humain, il a été démontré qu'elle a un impact positif sur la neuropathie diabétique, une complication courante du diabète sucré qui résulte d'une hyperglycémie, d'une mauvaise microcirculation et de lésions nerveuses associées.

Dans un essai clinique de 52 semaines, un extrait de la plante standardisé, contenant des triterpènes, a été administré à des sujets diabétiques de type II. Ce type de traitement est efficace pour lutter contre la neuropathie diabétique, car il est bien toléré et efficace pour réduire la gravité des symptômes 14.

Une étude a été réalisée pour évaluer l'efficacité de l'extrait de Centella asiatica oral et topique chez 159 patients atteints de diabète de type 2, présentant une peau sèche. La plante peut être utilisée pour améliorer considérablement l'état de la peau sèche grâce à l’augmentation de l’activité de la super oxyde dismutase (SOD), un anti-oxydant, qu’elle induit, ceci chez les patients atteints de diabète de type 2 ayant une glycémie contrôlée 15.

Cicatrisation

Elle a de nombreuses applications en cosmétique, ses composants actifs (le madécassoside, l’acide madécassique, l’asiaticoside et l’acide asiatique) sont tous des cicatrisants. Ils sont utilisés dans le traitement des plaies, des vergetures, des démangeaisons et des brûlures de la peau.

Ils améliorent la production de collagène, c’est pourquoi on les retrouve dans des produits visant à combattre les rides. Cependant, son efficacité dans ce domaine tant en ingestion orale, qu’en application externe reste à clarifier. Une étude de revue systématique a évalué cinq recherches effectuées sur ce sujet jusqu'en mai 2019.

Elle rapporte une certaine efficacité de la plante, en application externe, dans des gels, crèmes ou rouges à lèvres pour réduire les rides des lèvres et périoculaires, ceci de manière plus efficace que la Pueraria mirifica et moins efficace que la trétinoïne. Cependant, cette dernière est moins sûre d’utilisation et moins hydratante.

Il ressort de cette étude qu’il est nécessaire de prouver son innocuité à long terme et de normaliser l’extrait de Centella asiatica, dans le cadre de son utilisation dans des produits pour la peau 16.

Principes actifs

Les constituants actifs comprennent des dérivés triterpéniques pentacycliques dont le madécassoside, l’asiaticoside, l’acide asiatique, et l’acide chlorogénique. Ils ont des propriétés antioxydantes spécifiques et interagissent avec l’organisme de multiples manières.

Ces composants ont, entre autres, ces propriétés :

  • Le madécassoside agit ainsi sur la cicatrisation et l’inflammation.
  • L’acide madécassique stimule la régénération de la peau.
  • L’asiaticoside a des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, anti-apoptotique, neuroprotectrices..
  • L’acide asiatique est un cicatrisant.
  • L’acide chlorogénique est un polyphénol aux propriétés antioxydantes. On le retrouve dans de nombreux végétaux dont le café-vert.

Les différentes formes

Existe-t-elle en bio ?

Centella asiatica est une plante, elle peut donc être issue de l'agriculture biologique et être certifiée bio.

Poudre, gélules, tisane, teinture-mère

Elle est disponible sous forme de gélules, poudre et teinture-mère. Elle peut être également consommée en tisane.

Différents types d’extraits de Centella asiatica ont été utilisés dans les études décrites dans cet article. Les produits n’ont pas été standardisés pour le moment et les différences de composition peuvent avoir un impact considérable sur leur efficacité.

Il convient donc de se fournir auprès d’un laboratoire de qualité, travaillant rigoureusement la composition de ses produits.

Dans une étude datant de 2001, il a été démontré que la poudre est fortement frelatée avec des substances moins chères. Les taux de principes actifs, disponibles dans les produits, peuvent fortement varier17.

Dosage

Dans la plupart des études menées sur des êtres humains, la posologie est la suivante : 30 à 60 mg, deux à trois fois par jour, soit un total de 60 à 180 mg quotidiennement.

  • Anxiété : la dose de 500 mg, deux fois par jour, a montré des effets de réduction de l'anxiété (extrait hydro-éthanolique à 70%).
  • Humeur : 750 mg d'un extrait d'asiaticoside à 5% permet d'améliorer l'humeur.

Des doses beaucoup plus élevées (10 g par kg) que celles utilisées sur l’Homme ont été étudiées dans des recherches sur les rats, sans effets secondaires. Cependant, aucune dose maximale n’a été établie chez l’être humain.

Ses effets

Précautions

Aucun effet secondaire indésirable n’a été relevé dans les études menées jusqu’à ce jour.

Contre-indications

Il n'existe, à ce jour, aucune contre-indication.

Quatre cas de troubles hépatiques, à la suite d’ingestion de Centella asiatica, ont tout de même été relevés par la littérature médicale 18 19.

Interactions médicamenteuses

Aucune interaction médicamenteuse n’est connue jusqu’à ce jour.

Questions fréquentes

Qu’est ce que la Centella asiatica ?

Il s'agit d'une plante originaire d'Asie et d'Océanie. Elle est notamment reconnue pour son action sur la peau : propriétés anti-âge, cicatrisation des plaies.

Pourquoi en prendre ?

Elle permet :
- l'amélioration de l’insuffisance veineuse chronique
- la diminution de l'anxiété
- la préservation des fonctions cognitives
- la protection du foie
- la réduction des dommages liés au diabète de type 2
- une meilleure cicatrisation des tissus

Quels sont les dangers ?

Son usage ne présente pas de danger.


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga