Où trouver du chrome dans son alimentation?

-

Petit nutriment entrant dans de nombreuses fonctions de l'organisme, le chrome est présent partout sur la planète et dans notre alimentation, mais sous différentes formes.
Découvrez les aliments où le chrome est le plus présent dans l’alimentation.

Présentation

Dans l'alimentation, le chrome est notamment présent dans le brocoli.

Oligo-élément nécessaire à l'organisme, le chrome est un nutriment minéral qui doit être apporté en petite quantité. Le chrome est, quant à lui, nécessaire au métabolisme glucidique et lipidique. On le retrouve partout sur la planète, et il est naturellement présent dans l’alimentation sous sa forme de chrome trivalent, sa forme oxydée. Il se présente, aussi, sous forme de chlorure de chrome, de sulfate de chrome et de picolinate de chrome.

Cependant, sa forme hexavalente est une forme toxique, qu’on retrouve lors des pollutions environnementales (type de chrome utilisé notamment par l’industrie).

A savoir qu'on retrouve le chrome facilement dans l’alimentation mais sa biodisponibilité dépend de plusieurs facteurs tels que :

  • Le niveau d’apport : pour un apport en chrome de 10 μg, le taux d’absorption est approximativement de 2% ; en revanche, pour un apport plus élevé, de l’ordre de 40 μg, l’absorption diminue pour atteindre 0,5%1.
  • La source d’apport : le chrome sous forme de picolinate de chrome est mieux assimilé que sous sa forme de chlorure (0,4 % contre 2,8 %).
  • L’interaction avec d’autres aliments : comme d’amidon, ou d’acides aminés augmenterait l’absorption du chrome alors que les phytates, le glucose ou le fructose feraient baisser son absorption2.

Les rôles au sein de l'organisme

Il joue un rôle primordial au sein de l'organisme :

  • Intervient dans le métabolisme glucidique et lipidique3 
  • Joue un rôle chez les patients diabétiques4 : chez les patients souffrant d'intolérance au glucose, de diabète gestationnel, de type 1 ou de type 2, le chrome aiderait dans le mécanisme de l’insuline et dans le contrôle du diabète5. Cependant, les études sont mitigées quant à la supplémentation.
  • Lutte contre l’obésité : le chrome intervenant dans le mécanisme de l’insuline, des glucides et de lipides, il diminuerait la fabrication de graisse dans ce type de maladie métabolique à des stades avancés. En revanche, cela n’influencerait pas le poids pour des personnes qui ne sont pas en obésité sévère6.
  • Coupe faim naturel : certaines études rapportent qu’un déficit en chrome donnerait lieu à des fringales, notamment sucrées, et qu’un supplément en chrome pourrait limiter ce besoin de grignotage.

Recommandations nutritionnelles

Il n’y pas de recommandations officielles pour les apports en chrome sur la population française. 

Cependant, en 2001, l’apport nutritionnel conseillé (ANC) a été évalué à environ 50 μg/j7. L’apport moyen en chrome dans la population française, estimé dans le rapport « Etude de l’alimentation totale » (Leblanc et al., 2004), est de 77μg/j 8. Les français ne seraient donc pas en carence en chrome.

Aliments contenant du chrome

Légumes : brocoli, haricot vert, champignon, asperge

Fruits : raisin, jus de raisin, banane

Viandes et oeufs: foie de veau, foie de volaille, jaune d’oeuf, viande de boeuf, poitrine de dinde

Fruits de mer : huître, moule

Levure de bière

Pommes de terre

Céréales : flocon d’avoine, germe de blé, pain complet

Produits laitiers : gruyère, comté, emmental

Le chrome n’est pas référencé dans la base CIQUAL 2020, nous ne pouvons pas proposer les teneurs officielles ici9

Idées menus

Petit déjeuners

  • Fromage blanc et flocon d’avoine

ou

  • Oeufs brouillés et jus de raisin

ou

  • Salade de fruits frais, yaourt et levure de bière

Repas du midi

  • Foie de veau braisé avec poêlée de brocolis

ou

  • Omelette aux pommes de terre et haricots verts

ou

  • Steak de bœuf et champignon à la crème

Repas du soir

  • Salade verte, asperges et morceau de comté, vinaigrette à la levure de bière

ou

  • Moules marinières et purée de pomme de terre

ou

  • Toasts de pain complet, fromage, poitrine de dinde, champignons sautés, et salade verte

Julie Hetru
Julie Hetru, Auteur

Diététicienne et nutritionniste. Formatrice en communication auprès des diététiciens.