Cordyceps: bienfaits et danger

-

Le cordyceps est un champignon consommé depuis des siècles. Du fait de sa rareté, il était alors réservé uniquement au Dalaï Lama et aux empereurs chinois pour ses propriétés anti-âge, stimulant de la fonction sexuelle et immunitaire. Les tibétains l’ont surnommé « or des médicaments » ou « or brun».

Présentation

Cordyceps : bienfaits et danger de ce champignon rare sur la santé.

Le cordyceps est un champignon, assez vilain, qui colonise les larves de chenilles. Sa partie aérienne prend la forme d’un doigt de 4 à 11 cm de longueur une fois la larve morte.
Il est présent sur les plateaux tibétains à plus de 3000 m d’altitude.

Afin de pallier à sa rareté et répondre à la demande, il est actuellement cultivé sur un substrat à base de riz.
Si les asiatiques se sont intéressés très tôt à ses bienfaits, c'est au tour des chercheurs d'étudier avec curiosité les propriétés de 2 variétés de cordyceps Paecilomyces hepiali (Cs-4) et Cephalosporium sinensis.
Le C. militaris fait également l'objet d’étude et présente des propriétés similaires.

Propriétés et bienfaits

Le cordyceps est de plus en plus recherché en raison de ses propriétés antioxydantes, anti-vieillissement, protectrices de l’activité cérébrale et immunitaire. Ses effets sur la performance physique, sexuelle sont un autre attrait du cordyceps.
Deux principes actifs principaux et leurs dérivés tels que l'ergostérol ont été caractérisés1:

  • un polysaccharide aux propriétés anti-inflammatoire, antioxydante, anti-métastasique, immuno-modulante
  • la cordycepine, anti-tumorale, bactéricide

Activité physique

Afin de tester le cordyceps sur la performance physique, un groupe de souris a reçu soit de l’eau comme placebo soit une dose croissante d’extrait de cordyceps durant 28 jours. Elles sont ensuite soumises à un exercice physique dense.

Il s’avère que la résistance à la fatigue est meilleure avec les doses croissantes de polysaccharides de cordyceps. Les taux d’acide lactique et d’urée étaient significativement plus faibles alors que les réserves en glycogène, foie et muscles, et les enzymes antioxydants (SOD, glutathion peroxydase, catalase) plus élevées par rapport au placebo2.

De même, la supplémentation de cordyceps sinensis et de rhodiola auprès de jeunes adultes sédentaires engagés dans un programme d’entraînement physique, conduit à une modification de leur composition corporelle comparativement au groupe placebo.
Perte de poids, augmentation de la masse musculaire, diminution du tissu adipeux diminuent après 8 semaines de programme.
En complément, leur endurance et leur glycémie s'améliorent significativement3.

Enfin, des sujets âgés de 50 à 75 ans ont pris 1 g / jour de Cordyceps pendant 12 semaines. Leur taux de lactate à l’effort à grimper de 10,5% et la ventilation pulmonaire de + 8,3 % par rapport au groupe placebo. Soit une incidence positive sur la performance4.

Cependant, les effets positifs sur la performance ne sont pas tous probants.
Ainsi, l’étude de Parcelle AC5 a mesuré l’effet de 3 g / jour de cordyceps pendant 5 semaines sur des cyclistes entraînés. Elle n’a révélé aucune différence significative en termes d’endurance, de capacité aérobie entre le groupe supplémenté et placebo.
Tandis que Kirsch KR6 obtient une augmentation de la VO2max, une meilleure résistance à la fatigue lors d’exercices à haute intensité, après 3 semaines de supplémentation avec 4 g / jour de cordyceps. Les résultats sont peu significatifs sous 1 semaine.

Anti-âge

Le maintien des activités enzymatiques à un niveau optimal est une des actions majeures du cordyceps qui explique ses bénéfices sur le ralentissement des effets de l’âge.

En dopant SOD, glutathion peroxydase, catalase, le cordyceps protège les mitochondries de l’oxydation et ainsi l’activité cellulaire. C’est pourquoi le cordyceps est considéré comme anti-âge7.
De plus, il amène une amélioration des capacités sexuelles et neuronales8.
Ces bienfaits sont mesurables dès 6 semaines de supplémentation9.

Libido et fertilité

L’usage traditionnel du cordyceps en médecine chinoise est reconnu comme aphrodisiaque et promoteur de la longévité.
Aussi, des études scientifiques ont évalué l’effet de ce champignon sur la libido, la performance sexuelle, la fertilité dans les deux sexes.

Les études in vitro et in vivo chez l’animal ont confirmé la stimulation de la production des hormones stéroïdiennes10 dont la testostérone à partir des cellules de Leydig11.
Par ailleurs, chez la femme, la prise de cordyceps élève le taux de 17béta-oestradiol E2 connu pour améliorer la maturation des ovocytes.
Ainsi, le cordyceps contribue à améliorer la fertilité féminine12.
Tandis que l’homme voit sa spermatogénèse croître de 33% après 8 semaines de supplémentation. Le taux malformation des spermatozoïdes a décru de 29 % alors que le taux de survie a cru de 79%13.

Concernant, la libido, une étude portant sur 189 femmes et hommes montre une amélioration du désir de 66% à 86%14.

Le mécanisme d’action reste encore à déterminer avec une action soit directement au niveau de la glande surrénale en stimulant la synthèse des corticostéroïdes soit sur l’axe hypothalamo- hypophyso- gonadien.

Défenses immunitaires

La consommation de 1,5 g de cordyceps pendant 4 semaines a augmenté l’activité des Natural Killer (NK), la prolifération des lymphocytes et des Th1 ainsi que des interleukines. Ces effets positifs sur l’immunité n’ont conduit à aucun effet secondaire15.
Des résultats confirmés par avec 1,68 g de cordyceps sur 8 semaines16.

Maladies respiratoires

La consommation de cordyceps durant 2 mois contribue à soulager les bronchiques chroniques17 et l’asthme18.
Son action bénéfique repose sur ses propriétés anti-inflammatoires et immuno-modulatrices Th1/Th2 ainsi que sur la réduction de la sécrétion des IgE.

Anti-tumoral

C’est la cordycépine qui présenterait une action anti-métastasique en inhibant l’agrégation plaquettaire induite par les cellules cancéreuses. D’autre part, elle accélérerait leur sécrétion d’inhibiteurs tissulaires19.
Une autre étude a montré que sa structure moléculaire similaire à l’adénosine lui permet ainsi de réduire la prolifération des cellules cancéreuses. Le dosage et la durée de prescription sont fonction de l’origine de la tumeur20.

Par ailleurs, plusieurs chercheurs ont observé la capacité du cordyceps à induire l’apoptose des cellules cancéreuses2122.

L’angiogenèse qui est le développement de nouveaux vaisseaux sanguins, est caractéristique des cellules cancéreuses. Elle en assure leur prolifération.
Or, le cordyceps bloquerait l’angiogenèse et freinerait ainsi le développement des cellules cancéreuses comme des métastases23.
Aussi, la médecine chinoise considère le cordyceps comme une thérapie complémentaire de la médecine contemporaine, efficace et très bien tolérée.

Diabète

Après des études chez l’animal, la prise de cordyceps durant 3 mois par des diabétiques confirme une amélioration de la sensibilité à l’insuline, du métabolisme glucidique et de l’hémoglobine glycquée, avec une très bonne tolérance24.

Un essai sur 120 diabétiques montre un effet préventif de l’insuffisance rénale avec la prise de cordyceps . Cet effet est davantage significatif avec 3 g / jour comparativement à 2 g /jour25.
Chez l’animal, le cordyceps protégerait les organes des conséquences d’une hyperglycémie : foie, reins, pancréas, en stimulant l’activité des enzymes antioxydantes26.

Obésité

Seules des études sur l’animal ont été réalisées.
Ainsi, des souris nourries avec un régime hyperlipidique ont reçu conjointement un extrait de cordyceps pendant 4 semaines. Sans que la prise alimentaire ne soit affectée, le cordyceps a entraîné une perte de poids, une diminution de la stéatose hépatique par réduction de la lipogénèse27.

Neuroprotection

Les actions du cordyceps sur la mémoire et les capacités d’apprentissage après une ischémie cérébrale sont analysées chez l’animal28. Sa supplémentation a permis d’améliorer les troubles de la mémoire et d’exercer un effet neuroprotecteur de l’hippocampe. L’hippocampe joue un rôle central dans la mémorisation de nouveaux souvenirs et dans la navigation spatiale.
Par ailleurs, in vitro, un de ses principes actifs, des nucléosides, protègerait les neurones d’un dysfonctionnement mitochondrial et du stress oxydatif29.

Les différentes formes

En complément alimentaire

Le cordyceps est disponible sous sa forme naturelle, en poudre déshydratée.
En extrait sec, il est concentré en polysaccharides, cordycépine ou acide cordycépique. Ce sont ses composés actifs notamment si le cordyceps est issu d’une souche spécifique brevetée appelée CS-4.

Il est alors conseillé de choisir un extrait obtenu par macération hydro-alcoolique afin de garantir le maximum de principes actifs.

Du cordyceps bio?

Autres critères de sélection : il est conseillé de privilégier des produits sans additifs, strictement contrôlés, 100% naturels, voire Bio. Quant aux présentations, poudre et gélules sont les plus communes.

Posologie et dosages

Sous sa forme entière, la posologie est de 5 à 10 g / jour. Cette forme conviendra dans le cas d’une supplémentation à visée énergétique et maintien de la santé.

Tandis qu’en extrait actif, la dose journalière recommandée est de 1 à 3 g en une ou plusieurs doses.

Précautions et effets secondaires

En 1996, un chercheur chinois a rapporté 2 cas d’empoisonnement au plomb attribuable à la consommation de cordyceps.

Privilégiez les produits soumis à de stricts contrôles de qualité.

Contre-indications

Aucune contre-indication connue.

Effets indésirables

Rares cas de bouche sèche, d’éruptions cutanées, de somnolence, de nausée et de diarrhée.

Intéractions médicamenteuses

Les effets du cordyceps pourraient s’ajouter à ceux des immunosuppresseurs.
Aucune interaction connue avec les plantes.

Questions fréquentes

Qu'est-ce que le Cordyceps?

Le Cordyceps est un champignon rare, qui colonise les larves de chenilles. Il présente de nombreux bienfaits et vertus pour l'organisme.

Pourquoi en prendre?

- Amélioration des performances physiques
- Renforcement des défenses immunitaires
- Soulagement des symptômes de certaines maladies respiratoires
- Activité anti-tumorale, action anti-âge
- Protection contre les maladies neurodégénératives
- Augmentation de la libido
- Régulation de la glycémie
- Perte de poids

Quelles sont les mises en garde?

Aucune contre-indication majeure connue.
De très exceptionnels cas de bouche sèche, d’éruptions cutanées, de somnolence et de nausées ont été signalés.


Bénédicte Moulin

Naturopathe et Nutritionniste. Titulaire d'un DESS de Nutrition. Naturopathe agréé FENA depuis 2015. Spécialisée en diététique, phytothérapie et compléments alimentaires.