Élixir floral contemporain: Maïs doux

-

L'élixir floral du Maïs doux, des laboratoires Deva, garantit l'équilibre et la stabilité. Il permet de retrouver la connexion avec la nature et un espace vital à ceux qui se sentent étouffés, comprimés. C'est la plante qui travaille sur deux axes : vertical et horizontal. Au croisement des deux se trouve le maïs. Il est recommandé dans les situations de confinement et les contextes de vie où l'on se sent empêché, emprisonné, que ce soit physiquement ou psychiquement. Il enrichit aussi les relations avec nos semblables.

Ses noms

Maïs (le), le maïs doux, le maïs sucré, au Canada, appelé aussi le blé d'Inde, nom botanique : Zea mays.

Dynamique de la plante

L'élixir floral de Maïs doux, élaboré selon les recommandations du docteur Erdward Bach.

Pour commencer, quand on observe un plant de maïs, on voit un long graminée, pouvant toiser de 1 à 3 mètres de hauteur pour les variétés cultivées. En tant qu'herbacé, il présente une tige bien droite, symbolisant des valeurs morales et de la droiture. Sa haute taille indique une élévation vers le ciel, donc l'aspect spirituel de la personne.

Par ailleurs, le maïs enfonce profondément ses racines dans la terre, jusqu'à plus d'un mètre sous la surface, et il est très dur de les arracher sans outil. Cela indique que cette spiritualité est aussi solidement ancrée dans le matériel et le concret, et que les bases sont bien profondes. Les racines indiquant aussi notre hérédité, nos racines familiales. Dans la personnalité Maïs, il peut parfois s'agir d'un contexte de vie étouffant au niveau familial.

Ensuite, on observe que le maïs s'étale aussi sur un plan horizontal, par ses feuilles allongées et d'un beau vert foncé. Le maïs a besoin d'espace pour vivre et il nécessite la main de l'homme. Car un maïs sauvage est incapable de se reproduire seul, ses grains sont d'une part très enfermés dans les enveloppes protectrices et ne tombent pas facilement, et d'autre part, quand ils tombent enfin c'est au pied de la plante.

Les grains, en germant au printemps suivant, donneront de nouveaux plants certes, mais tellement proches du plant mère qu'ils s'étoufferont mutuellement, n'ayant pas assez de place pour se développer. Là encore, on est dans la notion d'étouffement par privation d'espace...

Enfin le maïs est une plante très nourrissante. Ses grains jaunes d'or pour la plupart, couleur de la lumière, sont particulièrement riches en glucides et ils sont aussi aisément digérables (contrairement au blé par exemple).

Aussi riche en magnésium et en phosphore, le maïs est utile pour le cerveau et le système nerveux. Ainsi, on comprend qu'en nous nourrissant et en nous fortifiant, surtout au niveau nerveux, le maïs nous nourrit émotionnellement et psychologiquement. C'est une plante qui a beaucoup à nous apporter et qui a été la compagne de nombreuses civilisations, chez les Amérindiens du Mexique pour débuter et maintenant présent un peu partout sur Terre : les Amériques, l'Europe, la Chine, l'Afrique du Sud et l'Argentine.

Son message

Quand on regarde l'histoire du Maïs, qui est liée à l'histoire humaine, on découvre son message.

Les Aztèques du Mexique ont cultivé le maïs pour se nourrir, sélectionnant les plus beaux grains, les plus nourrissants mais le rendant petit à petit incapables de survie seul, et c'est encore plus vrai avec le maïs moderne d'aujourd'hui, génétiquement transformé. Les Aztèques s'en nourrissaient mais le servaient aussi en offrande à leurs dieux. Avec le haricot grimpant et la courge, le maïs constituait un élément de base de leur alimentation. On appelle cette association des trois plantes les trois sœurs.

Une appellation familiale quelque part et pleine d'amour, car c'est dans aussi dans la sédentarisation, l’agriculture et donc la vie en société que l'humain a compris qu'il y a une force et une capacité de survie incroyables. Ce maïs, nourriture des hommes comme des dieux, commercialisé partout dans le monde ensuite, favorisant donc les échanges, donnant abondamment, indique sa générosité et l'équilibre que l'on trouve sur le plan vertical et sur le plan horizontal. Le maïs est à la croisée de ces axes, il apporte son centrage à l'homme.

Dans sa verticalité, il apporte une vision plus élevée, plus spirituelle. Mais il nous oblige à garder les pieds sur terre, profondément enracinés. Par l'étalage de ses grandes feuilles, il nous permet de garder contact avec notre entourage, avec nos semblables. Cependant, il nous apprend aussi à ne pas nous laisser envahir, à ne pas se sentir étouffé dans nos vies.

Parfois, l'espace est disponible juste là au fond de nous et c'est prendre de la hauteur par rapport à une situation qui permet de s'en élever. On n'a pas toujours la possibilité d'aller et venir librement mais on peut trouver la liberté au fond de nous. Certains dessinent et peignent, mais la vraie liberté est intérieure. Méditer peut être un moyen d'y parvenir ou juste visualiser. On apprend aussi grâce au maïs qu'on a en nous la force intérieure de s'élever au-dessus de tout ceci, on a l'énergie nécessaire : le maïs pousse très vite et très haut ! Le philosophe français Bergson disait : « Agir librement, c'est reprendre possession de soi. » Peut-être qu'on peut le traduire par la liberté se trouve tout simplement au fond de soi...

Par conséquent, le maïs nous apporte un équilibre intérieur, un état d'harmonie entre nos relations, notre environnement et notre connexion avec la Terre et le Ciel. « Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu » selon Confucius... et l'élixir floral de maïs doux.

Personne de type Maïs doux

Maya vit dans un appartement sous les toits. Au début, elle s'y sentait bien mais maintenant elle le trouve étroit, exigu. Il n'y a pas d'accès direct à l'extérieur, ni de vraies fenêtres, seulement des Velux. Elle a l'impression de manquer d'air quand elle y est et le week-end, elle tourne en rond. En plus, au travail, en ce moment, c'est assez tendu en ce moment. Maya se sent oppressée de toute part et elle aurait envie qu'un grand vent frais vienne balayer tout ceci.

Maïté vient de rentrer en maison de retraite. Ses enfants sont loin et ils ne peuvent pas s'occuper d'elle au quotidien. Elle qui vivait dans une grande maison avec un beau jardin, se retrouve alors dans une chambre de 11 m2 avec un petit balcon. Elle a l'impression d'étouffer. Cela se traduit même chez elle par des palpitations cardiaques que son médecin surveille particulièrement.

La nature manque à Maïté : les fleurs, les arbres, le chant des oiseaux, l'odeur de l'herbe au printemps. La psychologue référente à l'EHPAD lui conseille l'élixir floral de maïs doux. Au bout de quelques temps, Maïté se sent mieux. Elle est plus tranquille et elle décide de mettre des jardinières de fleurs sur son balcon. Elle fait installer un nichoir à oiseaux et elle y met des graines. Quand les premières mésanges viennent lui rendre visite, Maïté retrouve enfin le sourire.

Maé a vécu des années dans une grande ville moderne, au sommet d'une haute tour. Il prenait le métro tous les jours, passait ses journées au bureau et rentrait le soir sans voir un arbre de la journée. Après une vingtaine d'année de ce régime, Maé n'en peut plus. Il a l'impression d'être sali de l'intérieur mais il ne sait pas par quoi.

Il aspire à quelque chose de plus élevé, de plus pur. Il voudrait aussi entendre les oiseaux, voir la mer et sentir l'odeur iodée de l'air. Mais plus, il en ressent le besoin, plus il se sent apathique et il n'arrive pas à se bouger. Grâce à une amie, il prend quelques gouttes d'élixir floral de maïs doux tous les jours. Au bout de deux semaines, il se renseigne pour changer de travail et décide d'aller passer un week-end sur la côte, les pieds au bord de l'eau.

Phrases-clés

  • « Je me sens étouffé(e) dans cette vie avec mon conjoint. »
  • « La situation actuelle m'angoisse beaucoup, je tourne en rond comme un lion en cage. »
  • « Je me sens oppressé(e) dans mon appartement sous les toits. »
  • « Je me sens pris(e) à la gorge. »
  • « Depuis quelques temps, je me sens mou/molle, sans vitalité, fatigué(e). »
  • « Moins j'en fais, plus je me sens léthargique. »
  • « Je supporte de moins en moins la ville : le manque d'espace, les immeubles hauts, la surpopulation... »
  • « Mon travail est dans un supermarché, sous lumière électrique constante et pas de regard vers l'extérieur. C'est vraiment pénible à vivre. »

Bienfaits

L'élixir floral de maïs doux permet de redonner de l'espace psychologique dans toutes les situations où l'on sent enfermé. Il agit comme un vent frais qui va à la fois vivifier pour redonner l'énergie de se mettre en action, afin de changer des éléments de sa situation, mais aussi pour trouver en soi les ressources nécessaires à un épanouissement physique et psychique. Cela peut-être de s'évader par le dessin ou le chant, de faire une formation pour changer de métier, de projeter un voyage ou un déménagement. Cela peut-être aussi de mettre un terme à une relation étouffante. Quoi qu'il en soit, le maïs donne l'énergie nécessaire pour accomplir les actions et permet de voir quoi faire.

Également, le maïs permet de se reconnecter avec sa nature véritable. Cela passe parfois avec un éveil spirituel ou pour d'autres, avec la reconnexion avec la nature dehors. Sur son plan vertical, le maïs travaille de la terre au ciel et du ciel à la terre. Pour les personnes manquant d'ancrage (de type Clématite – fleur de Bach Clematis), il favorise cet enracinement.

L'élixir floral de maïs doux apporte aussi une harmonie dans ses échanges avec les autres, selon le plan horizontal du maïs qui tend ses feuilles vertes comme des bras autour de lui. On se nourrit de l'amour des autres et des échanges, le maïs vient apporter cette nourriture spirituelle.

Ainsi, le maïs apporte équilibre sur ces deux axes, au centre desquels il se situe.

Association possible – fleurs de Bach

  • Achillées blanche et rose : pour les personnes qui se sentent agressées dans leur environnement, les hypersensibles aux bruits, aux ondes, aux atmosphères, aux gens. L'achillée rose permet en plus de prendre de la distance lors des relations difficiles et ne pas se laisser piéger et enfermer.
  • Alchémille commune : la capacité d'aimer et de se mettre dans la relation à l'autre. La reconnexion aussi avec le principe maternel et le principe féminin. Par extension, il s'agit aussi de la Mère nourricière, donc la Terre, et la Mère en nous au sens de la maternité. Guérison des violences faites aux femmes.
  • Angélique : reconnecte le spirituel avec le matériel. Renforce le système immunitaire. Permet également de prendre de la hauteur dans les moments de crise, d'abandon, d'isolement. Ouvre le cœur à la création et aux énergies positives.
  • Avoine sauvage – Wild Oat : pour trouver sa voie, garder son axe et ne pas se laisser désorienter et distraire, permet de rester concentrer sur son objectif. L'avoine agit ainsi comme une boussole qui nous guide.
  • Bistorte : permet de réaliser ses objectifs en s'ouvrant au monde et aux autres. Pour les personnes qui ont besoin de tout contrôler, par peur de perdre l'équilibre. Permet aussi de rester centrer sur soi. Évite de s'éparpiller. Aide les personnes agitées émotionnellement à se recentrer sur elles-mêmes.
  • Chélidoine : facilite la communication, l'échange et le dialogue, en particulier pour les personnes qui n'écoutent pas les autres. Recommandé pour les personnes qui doivent s'exprimer en public (chanteurs, conférenciers, politiciens, enseignants...).
  • Chèvrefeuille – Honeysuckle : pour les personnes perdues dans leurs souvenirs, le « c'était mieux avant » et qui sont déconnectés du moment présent et du réel. Favorise l'ancrage.
  • Clématite – Clematis : pour les étourdis, les distraits, les rêveurs. Pour ceux qui fuient le présent dans un monde imaginaire, dans le virtuel (jeux vidéos) ou dans les addictions (drogue, alcool, travail, sexe...). La clématite les ramène les pieds sur Terre face à la réalité.
  • Échinacée : renforce l'intégrité de la personne, au niveau psychique et donc physique. Identité réaffirmée. Recentrage et reconnexion avec soi-même. Situations de catastrophes, traumatismes, agressions, mauvais traitements, manipulation mentale, accident, burn-out...
  • Edelweiss : permet de déterminer son objectif de vie et de se laisser aller dans le courant avec joie, en abandonnant la rigidité d'une certaine austérité. Invite de surcroît à réveiller nos capacités latentes.
  • Églantier - Wild rose : redonne de l'énergie et l'envie de vivre et de s'impliquer. Permet de surmonter la résignation et l'apathie.
  • Érable : pour les personnes dévitalisées et épuisées, qui se sentent enfermées dans une situation sans issue. Redonne de l'énergie et de la liberté. Favorise le rééquilibrage énergétique et de ce fait, accélère les processus de guérison.
  • Ipomée : l'élixir de l'équilibre des personnes agitées, anxieuses, hyperactives, stressées, hypersensibles. Régule de même les cycles de sommeil. Libère des dépendances alimentaires, drogues, travail, etc.
  • Lotus : favorise l'ouverture du cœur et l'humilité. Amplifie l'éveil spirituel et bienveillance. Permet également de se mettre à la portée de l'autre. Potentialise les autres élixirs.
  • Mélèze – Larch : pour mener à bien ses tâches et sa mission, sans se comparer aux autres, la fleur-starter qui lance le coup de pouce nécessaire pour arriver au bout de la journée ou du projet.
  • Moutarde – Mustard : combat la mélancolie et la tristesse, redonne l'énergie de vivre, reconnecte à la volonté de son âme.
  • Noyer – Walnut : la Fleur des passages et des grandes transitions de la vie : déménagement, perte, nouvel emploi, mais aussi le brise-liens, qui permet de laisser derrière soi les lieux, les situations ou les personnes qui ne sont plus utiles. Libère des attaches du passé.
  • Poirier : aide à tenir droit et centré face aux difficultés de la vie. Permet de traverser les situations de crise sereinement. Réaligne le corps physique dont la colonne vertébral. Apprend de plus à se préserver et à évacuer son stress émotionnel.
  • Tabacum : permet d'ouvrir son cœur aux autres et à la Terre. Reconnecte à leurs émotions les personnes qui s'en coupent pour ne pas souffrir. Pour les insensibles apparents, mais sensibles intérieurement. Libère de la dépendance au tabac qui est une façon d'anesthésier la réalité.
  • Tilleul : favorise l'attachement, l'amour entre les êtes, le lien de la mère et de l'enfant. À un niveau plus profond, reconnecte au final avec la Terre-mère, la nature. Ouvre aux échanges familiaux. Pour les personnes qui se sentent réellement abandonnées et isolées.
  • Valériane : équilibrante, permet de surmonter les stress importants. Équilibre aussi les relations conflictuelles, apporte joie de vivre et bonne humeur.

Autres usages possibles

Le maïs est également employé en phytothérapie (Maïs (Zea mays)) et en gemmothérapie (Radicelle de Maïs).

Clotilde Rolland

Naturopathe depuis 2017. Spécialisée en Iridologie, Fleurs de Bach et Sylvothérapie.