Maïs (Zea mays): ses vertus et bienfaits

-

Originaire d'Amérique Centrale, le maïs est la première céréale cultivée dans le monde. Plante robuste, elle offre également de nombreuses propriétés médicinales et thérapeutiques. Les stigmates et les grains sont utilisés en phytothérapie. Découverte.

Présentation

Maïs : céréale qui présente de nombreuses vertus thérapeutiques.

Nom commun : Maïs
Nom latin : Zea mays
Noms populaires : blé de Barbarie, blé d'Egypte, blé d'Espagne, blé d'Inde, blé de Turquie, Gaude, blé de Guinée, millet des Indes.
Famille botanique : Graminées, poacées

Propriétés thérapeutiques

  • Foie : sédatif des voies biliaires, fluidifie la bile
  • Reins - sédatif : cellulite, rétention d'eau, lithiase, coliques néphrétiques, cystite chronique et aiguë, albuminurie, cholécystite chronique, goutte, rhumatismes, hydropisie
  • Génital : troubles de la prostate
  • Antihémorragique (forte teneur en vitamine K)
  • Léger hypotenseur

Usages populaires

Reins : calculs rénaux, inflammations et douleurs de la vessie, catarrhe vésical, néphrites, lithiase rénale, coliques néphrétiques, albuminurie, goutte
Peau : eczéma, manifestations cutanées rebelles des nourrissons, névrodermites généralisées
Cœur

Utilisations et posologie

  • Décoction de stigmates de maïs : 30 g pour 1 litre d'eau froide. Faire bouillir 5 minutes environ. Laisser infuser 10 minutes. Boire au maximum 1 litre par jour entre les repas.

Alimentation

Le maïs est la première céréale cultivée dans le monde, elle est principalement destinée à la consommation humaine.
Le maïs est également un aliment de premier choix pour les animaux d'élevage.

Précautions et contre-indications

Aucune contre-indication connue.

Principes chimiques actifs

La plante comporte des flavonoïdes, de l'amidon, des alcaloïdes, des hétérosides et des saponines.

Les stigmates renferment de la matière grasse, des sels de potassium et de calcium, de l'acide salicylique, du glucose, du maltose, de l'allantoïne, des stérols et de l'acide cérébronique.

L'huile de maïs contient de la cholestérine, des triglycérides d'acides gras, des acides palmitique, arachique et stéarique et jusqu'à 2% de sitostérine.

Autres usages

Le maïs est aussi utilisé en élixir floral (Élixir floral contemporain: Maïs doux) et en gemmothérapie (Radicelle de Maïs).

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.