Feuilles d’eucalyptus: bienfaits et utilisation

-

Arbre originaire d'Australie, il est utilisé pour ses propriétés médicinales depuis des milliers d’années par les aborigènes. Les feuilles d’eucalyptus peuvent être consommées en infusion (tisane) et décoction, être inhalées ou brulées. Les différentes espèces ne possèdent pas les même principes actifs et propriétés. Les différentes partie de l’arbre ont été utilisées pour traiter de nombreuses affections et permettent de soulager les symptômes du rhume et les états grippaux.

Présentation

Feuilles d'eucalyptus : leurs bienfaits et utilisation.

Ils forment un groupe élargi de plantes du genre Eucalyptus, de la famille des Myrtacées et qui regroupait jusqu'en 1995 le genre Corymbia. Ils sont parfois appelés "gommiers". Ils sont originaires d'Australie, où ils représentent 95 % des forêts du continent. Ils sont présents aujourd’hui dans de nombreuses régions du monde. Plus de 800 espèces sont recensées. Ils peuvent varier de taille, mesurer moins de 10 mètres ou faire 90 mètres de hauteur.

Arbre à feuilles persistantes, il est largement utilisé pour ses bienfaits santé et pour ses propriétés médicinales.

Son écorce renferme de la gomme, ses longues tiges et ses feuilles circulaires sont difficiles à digérer. Si elles sont consommées entières, elles peuvent être toxiques. Le koala est le seul mammifère ayant développé une résistance à cette toxicité. Ainsi, elles peuvent être consommées en infusion et décoction, être inhalées ou brulées pour des fumigations.

Elles peuvent également être transformées en huile essentielle pour une utilisation topique ou par inhalation, et on fabrique aussi différents extraits à partir des feuilles d'eucalyptus.

La médecine aborigène les utilise depuis des milliers d’années 1. Différentes espèces ont été utilisées pour soulager de nombreuses affections. En effet, ce sont des toniques gastro-intestinaux. Elles présentent des qualités antiseptiques ou astringentes. Elles permettent de désinfecter les coupures et les plaies, soulager les douleurs telles que les courbatures, les douleurs musculaires, articulaires et dentaires. Elles permettent également de soigner la toux, la diarrhée et faire baisser la fièvre. Elles sont aussi efficaces contre les morsures de serpent. Elles permettent aussi de traiter certains troubles oculaires et les maux de tête sévères.

L'eucalyptus est utilisé, sous ses différentes formes, pour soigner les états grippaux grâce à son action sur l'appareil respiratoire, en raison du cinéol (ou eucalyptol) contenu dans les feuilles. Il est également un relaxant et présente des propriétés intéressantes pour la peau.

Il est également présent dans de nombreux produits pour l’haleine et dans des anti-moustiques.

Propriétés et vertus

Usages traditionnels des différentes espèces

La plupart des espèces sont considérées comme des toniques gastro-intestinaux.

Cependant, certaines espèces permettent de traiter la diarrhée (usage de la gomme). D'autres espèces sont utilisées pour leurs propriétés antiseptique et astringente. D'autres espèces sont particulièrement efficaces pour traiter la douleur.

Les eucalyptus présentent différentes vertus thérapeutiques :

  • "Dives" : traitement de la fièvre, en brûlant les feuilles et en inhalant la fumée.
  • "Camaldulensis" : propriétés désinfectantes. La sève est recueillie puis bouillie dans de l'eau. Elle est ensuite frottée sur les plaies et les coupures. Bois de cœur infusé : contre la diarrhée chez les enfants.
  • "Globulus" : traitement des maux de dos et des rhumatismes (cataplasmes). Maux de tête (inhalation). Traitement des rhumes (infusion).
  • "Microtheca" : soulagement des morsures de serpent et des maux de tête.
  • "Viminalis" : infections inflammatoires de l'œil.
  • "Tetrodonta" : les jeunes pousses permettent de soigner le rhume et les plaies. Les infusions permettent de soulager les courbatures, la toux et la diarrhée. Antiseptique effiace2.

Activité antioxydante

Les feuilles d'eucalyptus sont composées de tannins et de flavonoïdes, qui ont des bienfaits antioxydants, permettant de protéger le corps du stress oxydatif et des dommages des radicaux libres.

En effet, elles contiennent du spiraeoside, de l’hypéroside, de l’isoquercitrine, de la myricétine et du kaempférol 3.

Action anti-inflammatoire

La plupart des espèces semblent posséder des composés anti-inflammatoires intéressants et présentant une faible toxicité. En effet, plusieurs espèces ont présenté une forte activité anti-inflammatoire in vitro, qui semble soutenir l'utilisation traditionnelle 4.

L'extrait méthanolique des feuilles d'Eucalyptus robusta a été étudié, dans le traitement de l'endométrite. Les mécanismes d'action ont été étudiés.

En effet, l'extrait permet d'atténuer efficacement l'inflammation. Il a produit un effet curatif et protecteur contre l'endométrite. Les résultats étaient comparables au médicament de référence 5.

Propriétés antifongique, antibactérienne et antivirale

Des extraits méthanoliques de feuilles d'eucalyptus camaldulensis et gomphocephala ont été analysés, afin d'explorer leurs activités antibactériennes, antifongiques et antioxydantes. Il est apparu que les activités inhibitrices contre la croissance des bactéries et des champignons sont assez fortes pour que l'espèce camaldulensis puisse être utilisée, pour développer des produits antibactériens et antifongiques 6.

L’utilisation traditionnelle de la plante pour soigner les plaies, est confirmée par cette étude.

Par ailleurs, une formulation à 2 % pourrait avoir une application prometteuse pour empêcher la transmission du virus de la grippe 7.

Soutenir le système immunitaire

Des volailles ont été supplémentées en poudre d’eucalyptus à hauteur de 0,1%. Les réponses immunitaires et humorales étaient alors plus élevées. L'activité du glutathion peroxydase, un marqueur antioxydant, avait tendance à être significativement augmentée 8.

Soulager les symptômes du rhume et les états grippaux

Il est largement utilisé contre le rhume et les états grippaux, particulièrement sous sa forme d’huile essentielle.

Le cinéol, qui est le principal actif de la plante, peut diminuer le mucus et dilater les bronches et les bronchioles et réduire la congestion nasale.

Le cinéol, dans le traitement de la bronchite aiguë, est efficace dès quatre jours de traitement, en permettant de réduire la fréquence de la toux 9.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin de confirmer l’efficacité de la plante entière.

Sinusite

Une étude indique l’efficacité et l’innocuité du cinéol dans le traitement de la rhinosinusite aiguë non purulente 10.

Les inhalations, infusions et décoctions de feuilles d'eucalyptus peuvent présenter de nombreux bienfaits sur les sinusites.

Asthme

Le cinéol (ou eucalyptol) permettrait de soulager l’asthme.

Dans une étude, menée pendant 12 semaines, 32 personnes souffrant d'asthme bronchique ont reçu, tous les jours, 200 mg d'eucalyptol. Les participants, qui ont reçu une supplémentation en eucalyptol ont pu diminuer la prise d'antiasthmatique de 36% 11.

Améliorer l’hydratation de la peau

En utilisation topique, il peut augmenter l’hydratation de la peau, en augmentant sa teneur en céramide.

Les céramides sont des acides gras présents dans la peau qui permettent la rétention de l’humidité. Des niveaux de céramide inférieurs sont retrouvés chez les personnes ayant la peau sèche, des pellicules ou des troubles cutanés, tels que les dermatites et le psoriasis .

L'administration d'un extrait de feuilles d'eucalyptus a permis d’augmenter la production de céramide des cellules cutanées, et ainsi leur capacité de rétention d'eau. Il semble que le macrocarpal A, soit le composé actif responsable de la stimulation de production de céramide 12.

De nombreux produits pour les cheveux et la peau en contiennent. Elles semblent avoir une efficacité importante sur de nombreuses affections dermatologiques.

Dans une étude menée auprès de 34 personnes, une lotion pour le cuir chevelu contenant de l'extrait de feuilles d'eucalyptus et de céramide synthétique a considérablement réduit les rougeurs, les démangeaisons, la sécheresse et la desquamation du cuir chevelu 13.

Anti-douleur

Elles contiennent de nombreux composés anti-inflammatoires, tels que le cinéol et le limonène, qui peuvent agir comme analgésiques 14.

Elles ont été utilisées de manière traditionnelle par les aborigènes pour soulager la douleur musculaire.

Elles possèdent les mêmes propriétés que l’huile essentielle dans une moindre mesure. Leur usage traditionnel en tant qu’anti-douleur suggère une efficacité réelle, qui peut s’expliquer par leurs capacités anti-inflammatoires et antioxydantes.

Diminuer le stress

L'inhalation de l'huile essentielle a permis à 62 personnes en bonne santé de réduire l'anxiété préopératoire. Le cinéol (eucalyptol) permet cet effet anti-anxiété 15.

Dans une autre étude, l'inhalation de l'huile essentielle pendant 30 minutes a été associée à une baisse de la pression artérielle chez les patients, après une chirurgie du genou, et une diminution de la douleur.

Il est possible que l’huile essentielle diminue l'activité du système nerveux sympathique, qui est le système de réponse au stress, et augmente l'activité du système nerveux parasympathique, ce qui favoriserait la relaxation.

L’inhalation d’une infusion ou décoction de feuilles d’eucalyptus pourrait avoir des effets similaires. Des études supplémentaires sont nécessaires pour établir leur efficacité.

Santé bucco-dentaire

Les composés, extraits des feuilles de l’eucalyptus, ont montré des bienfaits intéressants dans l’amélioration de la santé dentaire. Les antioxydants semblent bénéfiques pour la santé bucco-dentaire. Les macrocarpales (un type de polyphénols), qu’elles contiennent, permettent une activité antimicrobienne contre les bactéries buccales, en particulier Porphyromonas gingivalis, une bactérie causant des affections parodontaires 16.

Le cinéol (eucalyptol) est couramment ajouté aux bains de bouche, en raison de ses propriétés.

Une étude portant sur 97 personnes a révélé que celles qui utilisaient un chewing-gum avec de l'extrait de feuilles d'eucalyptus, cinq fois par jour pendant au moins cinq minutes, présentaient une diminution significative de l'accumulation de la plaque dentaire, des saignements des gencives et de l'inflammation des gencives. Le groupe témoin n'a connu aucune amélioration de ces symptômes 17.

Principes actifs

Les principes actifs peuvent varier selon les espèces et les lieux de culture. Les activités pharmacologiques varient selon les espèces 18.

Dans une étude sur sept espèces cultivées en Tunisie dans différentes régions (E. maideni, E. astrengens, E. cinerea, E. leucoxylon, E. lehmani, E. sideroxylon, E. bicostata) , il a été rapporté que les principaux constituants des huiles essentielles sont le 1,8-cinéol (49,07 à 83,59%) et l'α-pinène (1,27 à 26,35%) 19.

Différentes formes

Les feuilles d’eucalyptus ne peuvent pas être mangées car elles sont toxiques pour l’être humain. Elles sont utilisées en infusion, décoction, inhalation, application cutanée ou en cataplasme.

Posologie et dosage

Utilisation interne 

  • Infusion : 20 à 30 g de feuilles par litre d’eau. Laisser infuser 20 minutes. Prendre 4 ou 5 tasses par jour.
  • Décoction : 15 g de feuilles par litre d’eau. Laisser réduire de moitié par ébullition et boire dans la journée.

Utilisation externe

Avec une infusion de 50 g de feuilles pour un litre d’eau :

  • Gargarismes
  • Inhalations

Ses effets

Précautions

Les infusions, décoctions et inhalations préparées avec des feuilles d’eucalyptus sont en principe sans danger. Cependant pour les enfants, il convient de demander l’avis d’un professionnel de santé car les principes actifs peuvent être toxiques.

Les composés actifs de la plante sont déconseillés aux enfants et aux femmes enceintes et allaitantes (huiles essentielles ou d’extraits).

Un cas d’empoisonnement grave à l’huile essentielle d’eucalyptus chez un enfant de 6 ans a été relevé 20. Les feuilles ne sont pas aussi puissantes que l'huile essentielle, mais il convient de rester prudent.

Pour les extraits, il convient de se rapporter à la notice du laboratoire pour éviter tout danger.

Des brûlures d'estomac et des éruptions cutanées ont pu être observées, après un traitement par cinéol.

Contre-indications

Le syndrome vasoconstricteur cérébral réversible (RCVS), ou tout risque de contracter ce syndrome, est une contrindication à l’utilisation de feuilles ou de produits à base d'eucalyptus 21..

En cas de pathologie digestive ou urinaire, l’avis d’un médecin est indispensable.

Interactions médicamenteuses

L'huile essentielle peut interagir avec certains médicaments, utilisés dans le traitement du diabète, de l'hypercholestérolémie, du reflux acide, des troubles psychiatriques 22.

Questions fréquentes

Qu’est ce que l’eucalyptus ?

Il s'agit d'un arbre originaire d'Australie. Les feuilles présentent de nombreux bienfaits santé.

Pourquoi les utiliser ?

- Activités antioxydante, anti-inflammatoire, antibactérienne et antifongique
- Renforce les défenses immunitaires
- Soulage les symptômes grippaux et le rhume
- Favorise l'hydratation de la peau et la relaxation
- Anti-douleur

Quelles sont les mises en garde ?

En cas de troubles digestifs et urinaires, l'avis d'un médecin est indispensable. Elles peuvent interagir avec certaines médicaments.


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga