Galanga : bienfaits et effets secondaires

-

Le galanga est le rhizome des plantes du genre Alpinia. Il présente des propriétés culinaires et thérapeutiques. Il est notamment utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise. Il possède de nombreux composés actifs aux vertus médicinales intéressantes. Découverte de ses bienfaits et effets secondaires.

Présentation

Rhizomes de galanga : bienfaits et effets secondaires.

Nom donné au rhizome de plusieurs plantes de la famille des Zingibéracées, il existe plusieurs espèces, Alpinia officinarum, originaire du Sud de la Chine, qui est le plus utilisé, et Alpinia galanga, originaire d'Asie du Sud-Est. D'autres plantes du genre Alpinia existent et sont utilisées dans le même but.

Sa racine est étroitement liée au gingembre et au curcuma, ce sont des plantes de la famille des Zingibéracées et elles possèdent des propriétés communes. Par ailleurs, il est utilisé dans la médecine ayurvédique et dans la médecine traditionnelle chinoise1.

Le galanga est connu depuis l'Antiquité, il est notamment utilisé pour ses propriétés gustatives et ses bienfaits santé. Il est très populaire en Asie du Sud-Est 2. Plutarque le mentionne comme l'un des 16 ingrédients du kyphi, un encens que les Égyptiens faisaient brûler à des fins rituelles et médicinales.

Dans la médecine traditionnelle chinoise, il soulage les douleurs à l'estomac et il permet de traiter la diarrhée. Pris par voie orale, il est utilisé pour réduire l'inflammation, combattre les infections bactériennes et faire baisser la fièvre.

Les composés actifs du galanga présentent les bienfaits suivants :

  • agent anti-cancéreux et anti-ulcéreux;
  • anti-inflammatoire et antispasmodique ;
  • analgésique ;
  • neuroprotecteur, cardioprotecteur et hépatoprotecteur 3.

Propriétés et vertus

Antioxydant

La racine contient des antioxydants, dont de nombreux polyphénols. Les antioxydants permettent au corps de protéger les cellules du stress oxydatif. Son activité antioxydante peut d’ailleurs prolonger la durée de conservation de certains aliments 4.

Si on le compare à d'autres plantes de la famille des Zingibéracées, telles que le curcuma, le gingembre et la cardamone, le galanga possède le plus d'antioxydants 5.

Il a démontré son activité antioxydante, in vitro, ainsi qu’une activité antimicrobienne 6.

Les polyphénols permettent de soulager un certain nombre de maladies telles que le cholestérol et le diabète de type 2.

Dans une étude datant de 2018, il a été démontré que les fleurs possèdent une teneur en phénols 3 fois plus élevée que les rhizomes 7.

Inflammation et douleur

La racine peut permettre de réduire l'inflammation, en raison du HMP qu'elle contient, qui selon des études in vitro, possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires 8.
Les plantes de la famille des Zingibéracées semblent réduire légèrement la douleur, un symptôme courant de l'inflammation 11‌.

Pour les colites, il présente une action antioxydante et anti-inflammatoire 9. Le HMP permettrait également de traiter l’arthrite 10.

Une étude a été réalisée auprès de 261 personnes, souffrant d'arthrose du genou. 63% des participants, qui ont reçu un extrait de gingembre et de galanga, ont signalé une réduction de la douleur au niveau du genou, en position debout 11.

Cinq composés de la plante (galangine, kaempféride, isorhamnétine et deux
diarylheptanoïdes) ont été analysés. Les résultats ont permis de montrer qu'ils pourraient être utilisés pour prévenir et traiter les maladies inflammatoires 12.

Neuroprotection

L'ACA (molécule d'acétate de 1'-acétoxychavicol) est naturellement obtenue à partir des rhizomes et des graines des plantes de la famille Zingiberaceae.

L'ACA permet de maintenir les performances cognitives chez les souris.

L’ACA montre un effet neuroprotecteur 13. Cependant, aucune étude n'a été réalisée à ce sujet.

Anti-infectieux

La racine peut permettre de réduire le risque d’infection bactérienne intestinale (Vibrio parahaemolyticus) 14.

La racine de galanga pourrait tuer certaines bactéries, notamment Escherichia coli, Staphylococcus aureus et Salmonella Typhi, bien que son efficacité semble varier d'une étude à l'autre 15 16. Elle pourrait aussi protéger contre les champignons, les levures et les parasites 17.

Ulcère gastrique

Il est utilisé traditionnellement pour soulager les douleurs à l’estomac.

Des chercheurs ont étudié le mécanisme de protection potentiel de ses flavonoïdes, lors d’ulcères de l’estomac.

Il est apparu qu'ils réduisent la libération de médiateurs inflammatoires et permettent une réduction de l’ulcère 18.

Cancer

Des études in vitro suggèrent que la galangine, principal principe actif de la racine, peut tuer les cellules cancéreuses ou les empêcher de se propager.

La galangine est un flavonol que l’on retrouve dans la propolis. Elle a démontré des bénéfices in vitro sur les cellules cancéreuses des cancers de l’estomac, du pancréas, des voies biliaires, de la peau, du foie, des ovaires, du sein, du colon, de la rétine, du poumon et du sang.

Cinq composés ont été extraits des graines d'Alpinia galanga. Les conclusions de l’étude suggèrent que les graines pourraient permettre de prévenir l’apparition de tumeurs 19 20 21.

Les diarylheptanoïdes des feuilles d'Alpinia officinarum pourraient être incorporés dans des traitements contre le cancer du pancréas 22. Deux composés des rhizomes ont révélé des effets anticancéreux, contre des cellules de mélanome 23.

La galangine a inhibé la prolifération des cellules cancéreuses des voies biliaires et des métastases 24. Un extrait brut de Kaempferia galanga a montré une activité modérée, à la fois in vitro et dans des modèles animaux 2526.

Elle pourrait être aussi utilisée pour le traitement des cancers de l'ovaire résistants au traitement conventionnel 27.

La galangine a également induit la mort des cellules cancéreuses du sein 28, et a été proposée comme potentiel agent chimiothérapeutique co-adjuvant dans ce cadre 29. Elle pourrait aussi servir dans le développement d'agents thérapeutiques contre le rétinoblastome, le cancer du côlon humain et du poumon30 31 32.

Si les composants du galanga ont démontré des effets anti-cancéreux in-vitro intéressants, aucune étude sur des animaux ou l’être humain n’a été menée à ce jour dans cette perspective. Il convient d’être prudent quant à l’interprétation de ces données, car des résultats in-vitro prometteurs n’induisent pas des essais cliniques réussis.

Hépatoprotection

Un extrait aqueux, combinant les feuilles de lime kaffir, les rhizomes de galanga et de citronnelle dans un rapport 1: 2: 1, a montré des bienfaits sur le cholestérol sanguin, la stéatose hépatique et le maintien de l'architecture mitochondriale, via ses activités antioxydantes et immunomodulatrices 33.

Cet extrait montre un potentiel hépatoprotecteur important. Des études sur l’être humain sont attendues pour pouvoir établir des traitements.

Fertilité masculine

La racine peut stimuler la fertilité masculine. Le nombre de spermatozoïdes et leur mobilité ont augmenté chez des rats qui ont reçu une supplémentation. En effet, la plante a permis d’augmenter le taux de testostérone ainsi que le pourcentage de viabilité et de motilité des spermatozoïdes après 56 jours de traitement 34.

Dans une étude de 3 mois, menée auprès de 66 hommes ayant une mauvaise qualité de sperme, la prise d'un supplément quotidien contenant de la racine de galanga et de l'extrait de fruit de grenade a permis une augmentation de 62% de la mobilité des spermatozoïdes 35.

Une seconde étude, menée auprès de 60 hommes, a permis de démontrer qu'une supplémentation augmente le nombre de spermatozoïdes. Une amélioration de leur morphologie a été démontrée après 12 semaines de traitement 36.

Fibrose pulmonaire

La fibrose pulmonaire (PF) est une maladie qui se caractérise par des lésions inflammatoires et une mortalité élevée, dont les thérapies actuelles s'accompagnent d’effets secondaires indésirables. Dans un essai de 2020, la galangine permet d'atténuer le processus pathologique et les dommages inflammatoires 37.

Principes actifs

Le galanga est source de fibres, de sodium, de fer et de vitamines A et C.

Il possède de nombreux composés actifs :

  • La galangine (3,5,7-trihydroxyflavone), activité anti-cancérigène.
  • Le kaempféride (3,4′,5,7-tetrahydroxyflavone) et l'isorhamnétine sont des antioxydants.
  • Le HMP (3-(4-hydroxyphenyl)-4-(4-thiomethoxyphenyl)-1H-pyrrole-2,5-dione), un diarylheptanoïde est un puissant anti-inflammatoire.
  • L’ ACA (molécule d'acétate de 1'-acétoxychavicol) a des effets anti-cancérigènes et neuroprotecteurs.
  • L’acétate 1'-S-1'-acétoxyeugénol : activité anti-cancérigéne.
  • L'isocoronarine D, le caryolane-1, 9β-diol, le 1,7-bis (4-hydroxyphényl) -1,4,6-heptatrien-3-one (BHPHTO), la bisdéméthoxycurcumine (BDMC) et le 2-propénal, 3- [4- (acétyloxy) -3-méthoxyphényl] présentent aussi des propriétés anti-cancérigénes.
  • La quercétine, un flavonol, a des propriétés anti-oxydantes.
  • La rutine est connue pour améliorer la circulation sanguine.
  • Le beta-Sitosterol, un phytostérol, réduit le cholestérol sanguin et l’hyperplasie bénigne de la prostate.

Différentes formes

Le galanga frais ou séché, haché ou en poudre, peut être ajouté aux préparations culinaires. Sous sa forme sèche, il peut être utilisé pour réaliser des infusions.

Les compléments alimentaires sont proposés sous forme liquide (distillats, teintures…). Il est également conditionné dans des gélules.

Dosage et posologie

Les doses conseillées sont généralement de 1200 à 2400 mg de poudre par jour pour un adulte, en cure de trois semaines 38.

Fertilité masculine :  Alpinia Officinarum , 300 mg par jour pendant 3 mois.

A forte dose, (plus de 2000 mg par kilo), il peut avoir des conséquence graves allant jusqu’à la mort.

Ses effets

Précautions

La racine de galanga est sans danger, lorsqu'elle est consommée aux doses recommandées.

A des doses très élevées, sa consommation peut entrainer des des effets secondaires graves pouvant aller jusqu'à la mort (2000 mg par kg de poids corporel) 39. La dose de 300 mg par kg semble être la limite maximale.

Sa consommation, à dose élevée, peut irriter l’estomac et les intestins.

Contre-indications

Peu d’essais sur l’être humain ont été effectués à ce jour, il convient de se référer à l’avis d’un professionnel de santé en cas de grossesse, allaitement, ou de pathologie existante.

Interactions médicamenteuses

Il n’existe pas d’interactions médicamenteuses connues à ce jour.

Questions fréquentes

Qu'est-ce que le galanga ?

Le galanga est le nom donné aux rhizomes de différentes plantes (Alpinia officinarum, Alpinia galanga).

Pourquoi en prendre ?

- Propriétés antioxydante et anti-inflammatoire
- Diminution des douleurs articulaires
- Activité neuroprotectrice
- Amélioration de la fertilité masculine
- Participe à la lutte contre le cancer

Quelles sont les mises en garde ?

A forte dose, il peut entraîner des effets secondaires graves.


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga