Gentiane jaune (Gentiana lutea): propriétés et bienfaits

-

Plante vivace de la famille des Gentianacées et répandue dans toute l'Europe, la gentiane jaune pousse dans les régions montagneuses, dans les pâturages d'altitude. Plante médicinale, elle présente de nombreuses vertus thérapeutiques. Sa floraison intervient en été, de juin à août. La racine est utilisée en phytothérapie.

Présentation

Gentiane jaune (Gentiana lutea) : plante utilisée en phytothérapie pour ses nombreux bienfaits et propriétés.

Nom commun : Gentiane jaune
Nom latin : Gentiana Lutea
Noms populaires : Quinquina des pauvres, quinquina indigène.
Famille botanique : Gentianacées

Propriétés médicinales

  • Troubles digestifs : dyspepsie, atonie digestive
  • Apéritif : anorexie
  • Tonique : asthénie, convalescence
  • Vermifuge
  • Fébrifuge

Usages populaires

Digestif : ouvre l'appétit, constipation, diarrhée, inflammation de la muqueuse de l'estomac, pyrosis, flatuosités, vermifuge
Peau : tuberculose cutanée, lavage des plaies
Cœur : faiblesse musculaire
Poumon : toux persistantes
Reins : goutte, rétention d'eau
Foie : jaunisse
Estomac : hémorragies stomacales
Tonus général : production de leucocytes (globules blancs), asthénie, convalescence, anémies
Fébrifuge, paludisme

Utilisation et posologie

En phytothérapie, ce sont généralement les racines qui sont utilisées.

  • Macération à froid - racines concassées : 10 à 20 g de racines concassées par litre. Laisser macérer pendant 4 heures, filtrer. Boire 1 verre à bordeaux avant ou après les repas (très amer).
  • Vin : laisser macérer pendant une nuit entière 15 à 30 g de racines dans un litre de vin blanc. Prendre 1 à 2 verres à liqueur pendant les repas.
  • Sirop (pour les enfants) : faire macérer 10 g de racines dans un litre d'eau pendant une nuit. Filtrer et ajouter 1 kg de sucre. Prendre 1 à 2 verres à liqueur, 2 fois par jour.
  • Poudre : 1 à 5 g (tonique), 10 à 20 g (fébrifuge).
  • Teinture : 3 à 50 gouttes avant les repas.
  • Infusion de fleurs - sudorifique : une pincée de fleurs par tasse. Laisser infuser pendant trois minutes.
  • Décoction concentrée de racines - usage externe - résolutif : 100 g par litre d'eau. A appliquer sur la peau.
  • Décoction - anémies - vermifuge : laisser macérer, à froid, 1 à 20 g de racines dans un litre de vin blanc.
  • Macération : 3 g de racines sèches pour une tasse d'eau bouillante. Laisser macérer pendant 4 heures. Prendre 1 tasse avant chaque repas.

Liqueurs

A partir des racines de la gentiane jaune, il est possible de fabriquer de l'eau-de-vie (alcool de gentiane ou eau-de-vie de gentiane).

La plante est également utilisée pour aromatiser toute sorte de liqueurs (Suze, Picon...).

Précautions et contre-indications

A forte dose, la gentiane jaune peut être toxique, elle peut provoquer des
vomissements, des éblouissements et des convulsions musculaires.

La plante est contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes.

Principes chimiques actifs

La racine de la gentiane jaune renferme des glucosides : la gentiopicrine, très amère, la gentiamarine et la gentisine.

En plus de ces glucosides, la racine fraîche contient un colorant jaune, cristallisable et peu soluble, la gentisine, de la pectine en abondance, une émulsine, une invertine, de la cire, des sucres et environ 6% d'huile.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.