Ginkgo biloba : bienfaits, dosage et danger

-

Le Ginkgo biloba est un arbre originaire d'Asie. A partir de ses feuilles, des extraits standardisés riches en flavonoïdes peuvent être produits. Ils sont utilisés pour traiter différentes pathologies.

Présentation

Ginkgo biloba : bienfaits, dosage et danger de ses feuilles.

Le Ginkgo biloba est le seul représentant de la famille des Ginkgoacées. Il est considéré comme une espèce panchronique, elle ressemble morphologiquement à des espèces disparues. En effet, il serait apparu il y a plus de 270 millions d'années, ce qui en ferait l'espèce d'arbre la plus ancienne connue à ce jour.

Originaire d’Asie, il est désormais cultivé dans différentes régions du monde. Il est notamment cultivé dans l’ouest de la France, en Caroline du Sud (États-Unis), au Japon, en Corée et en Chine. En Chine, il fut autrefois appelé l’abricotier d'argent, et l’amande du fruit était utilisée à la fois comme aliment et comme médicament.

Dans la médecine traditionnelle chinoise, il est cité dans le traité Shen Nung Pen Ts'ao, un ouvrage traitant de remèdes à base de plantes1, qui daterait de 2600 ans avant J.-C. Il est indiqué qu'il permettrait de traiter certains troubles respiratoires.

Les amandes grillées sont consommées en Chine. Au Japon, elles entrent dans la composition d’un flan, le chawanmushi. Elles sont toujours mangées cuites, car elles sont toxiques crues.

Par ailleurs, il est la seule plante qui contienne dans ses cellules une microalgue, cette symbiose à été découverte récemment, et cette cohabitation est pour l’instant encore unique en son genre 2 3.

Il est aussi extrêmement résistant. A Hiroshima, après l'explosion de la bombe atomique le 6 août 1945, il a été la première espèce d'arbre à repousser. Sa résistance aux agents mutagènes a ensuite été prouvée 4.

C’est dans les années 1950 que le potentiel médicinal d'un extrait tiré des feuilles a été découvert.

Aujourd’hui, la plupart des études portent sur les extraits standardisés de feuilles de ginkgo biloba nommés EGb 761 (laboratoires Tanakan et Ipsen) et LI 1370 (laboratoire Lichtwer Pharma) qui contiennent 24 à 25% de glucoflavanoïdes et 6% de terpènes lactones.

L’utilisation d’extraits standardisés est approuvée par deux organisations officielles que sont l’OMS et la commission E (ministère de la santé allemand). Elles reconnaissent ses bienfaits dans le traitement de la claudication intermittente et des troubles liés à la démence sénile. En Allemagne, l’extrait EGb 761 fait partie des médicaments sur ordonnance. Toutefois, les résultats d’études sont assez contradictoires sur son efficacité pour certaines pathologies.

Propriétés et vertus

Anxiété

L’extrait de ginkgo biloba a montré son efficacité pour réduire les symptômes de l’anxiété chez des adultes souffrant d’anxiété généralisée. L’extrait a été bien toléré et est particulièrement efficace chez les patients âgés, souffrant d'anxiété liée au déclin cognitif 5.

Syndrome prémenstruel

Deux études cliniques menées sur plus de 200 femmes ont démontré qu’une supplémentation améliore les symptômes physiques et psychologiques du syndrome prémenstruel (rétention d’eau) 6 7.

Schizophrénie

De nombreuses études montrent l'efficacité du ginkgo biloba, lorsqu'il est associé à des antipsychotiques, traitements classiques de la schizophrénie. Il s’est avéré utile pour renforcer les bénéfices de la clozapine8, de l'olanzapine9, et de l'halopéridol10, et pour réduire leurs effets secondaires. Il peut renforcer l'efficacité de la clozapine chez les patients résistants au traitement11, ceci en produisant peu d'effets secondaires aux doses recommandées12.

Administré dans le cadre du traitement de la schizophrénie, une amélioration des fonctions immunitaires périphériques a été constatée. Ses propriétés pourraient être dues à son activité antioxydante 13.

Dyskinésie tardive

Les dyskinésies sont des mouvements involontaires liés à une activité musculaire non contrôlée. Les dyskinésies tardives sont un effet secondaire connu des traitements antipsychotiques. Une étude montre que l’extrait de ginkgo biloba peut réduire ces effets secondaires efficacement. 50% des patients de l’étude ont vu leurs symptômes s’améliorer 14.

Mémoire et facultés cognitives

Fonctions cognitives

L’extrait normalisé des feuilles est reconnu par la Commission E et par l’organisation mondiale de la santé comme traitement adjuvant des symptômes de démence d'origine vasculaire ou dégénérative, incluant les pertes de mémoire, les troubles de l'attention et la dépression.

De nombreuses études ont été menées pour décrypter son impact sur le fonctionnement cérébral. Une amélioration de la mémoire et des facultés cognitives survient chez les personnes âgées 15 16 17 18 19 20.

De plus, l’anxiété liée au déclin cognitif est aussi améliorée par la supplémentation. Il semble que plus la durée de du traitement est longue plus les effets sont positifs 21.

Cependant, des études ont montré des résultats contradictoires 22. Les résultats sont moins évidents chez les personnes de plus de 85 ans 23. Deux études montrent une légère amélioration cognitive chez les femmes ménopausées, sans améliorations de l’humeur ou d’autres symptômes imputés à la ménopause 24 25.

Par ailleurs, dans une revue regroupant 15 études, il est indiqué qu'il n’améliore pas les facultés cognitives chez des personnes de moins de 60 ans en bonne santé 26. Néanmoins dans une étude datant de 2011, menée avec 188 personnes de 45 à 56 ans, des améliorations dans certaines tâches mémorielles spécifiques et exigeantes ont été constatées 27.

Ginkgo biloba + Panax ginseng

Lorsqu'il est associé à du Panax ginseng (également appelé Dang Shen, Codonopsis pilosula ou Ginseng du pauvre), il peut améliorer la mémoire chez des individus en bonne santé.

Chez des jeunes adultes, cette combinaison est efficace 28.

256 volontaires en bonne santé, d'âge moyen, ont reçu 160 mg d’extraits standardisés de Ginkgo biloba (GK501) et de Panax ginseng (G115) pendant 14 semaines. Des améliorations de la mémoire, dont la mémoire de travail et la mémoire à long terme, ont été observées tout au long de la période de dosage de 12 semaines et également après 2 semaines sans supplémentation 29.

Cependant, cette association semble n'avoir aucun effet bénéfique chez les femmes ménopausées 30 31.

Démence sénile et maladie d’Alzheimer

L’efficacité des extraits, dans les troubles neurologiques liés au vieillissement, a été remise en question par deux grandes études 32. Les résultats de ces études n’ont pas pu établir pour le Ginkgo biloba une efficacité supérieure au placebo pour prévenir la démence et la maladie d’Alzheimer 33

Cependant, il a un effet sur les fonctions cognitives altérées par le vieillissement, toutes démences confondues 34. Selon une méta-analyse datant de 2015, prendre une dose quotidienne de 240 mg d'extrait est efficace et sans danger dans le traitement de la démence 35.

Une étude de 2012 met en avant l’amélioration significative et cliniquement pertinente de la cognition, de la psychopathologie, des mesures fonctionnelles, mais aussi de la qualité de vie des patients et des soignants 36.

L’OMS recommande son utilisation dans le cadre de ces maladies.

Sphère cardio-vasculaire

Après sa supplémentation, une réduction des plaques d’athérosclérose est constatée37. Cependant, il a été également démontré que la supplémentation ne réduit pas l’hypertension chez les personnes âgées 38. Une autre étude, datant de 2010, menée sur 3069 participants de plus de 75 ans, a démontré qu'il n’apporte pas de protection contre les accidents vasculaires cérébraux 39.

Cependant, une supplémentation semble intéressante, après les suites de chirurgies cardiaques 40 41‌‌.

Maladie de Raynaud

Le ginkgo biloba semble améliorer les symptômes la maladie de Raynaud 42 43. La nifédipine est cependant plus efficace que cette plante 44, mais elle peut entraîner davantage d'effets secondaires.

Rétinopathie

Des recherches ont montré son activité sur la santé vasculaire de l’œil.

Ainsi, chez les personnes diabétiques atteintes de rétinopathie une supplémentation pourrait améliorer la vision des couleurs 45.

Glaucome

L’extrait de ginkgo biloba semble ralentir la détérioration de la vision chez les personnes souffrant de glaucome 46 47.

Claudication intermittente

La claudication intermittente se caractérise par une douleur survenant dans les membres inférieurs durant la marche et qui disparaît au repos. Elle peut se manifester par une douleur à la jambe, à la cuisse, au pied, ou au niveau de la région de la fesse.

L’extrait de ginkgo biloba permet aux personnes qui souffrent de ce trouble de marcher plus longtemps avant que la douleur ne survienne 48. Cependant une revue d’études a établi l’inverse 49. Aussi, il faut compter 24 mois de traitement pour qu'une amélioration puisse être constatée.

Vertiges

Chez les personnes souffrant de troubles vestibulaires, deux études ont montré qu’une supplémentation diminue les vertiges et les étourdissements, cela de manière plus significative qu’un placebo 50 51.

Vitiligo

Une supplémentation en extraits de ginkgo biloba est efficace dans le traitement du vitiligo 52 53‌‌. Le développement du vitiligo peut être stoppé et une repigmentation peut être également observée.

Mal des montagnes

Les résultats d’études sont assez contradictoires concernant son efficacité pour traiter le mal des montagnes. La source et la composition des produits peuvent déterminer leur efficacité.

L’extrait EGb 761 est le plus efficace, à des doses de 60 à 160 mg par jour, et/ou en prétraitement pendant une journée avant le départ 54 55 56 57.

Surdité soudaine

Une supplémentation est efficace dans le cadre de la survenue d’une surdité soudaine. Elle est aussi efficace que la pentoxifylline, qui un traitement de référence 58 59.

Réduire la toxicité de certains médicaments

L’extrait de ginkgo biloba a montré son efficacité pour réduire la toxicité de certains médicaments, notamment la doxorubicine utilisée dans le cadre de chimiothérapies 60et l'iode radioactif employée pour soigner l’hyperthyroïdie 61.

Améliorer l’aspect de la peau

En application topique, il semble pouvoir améliorer l’aspect de la peau, son hydratation et réduire les rides 62.

Principes actifs

Les principes actifs de la plante sont les gluco-flavanoïdes et les terpéno-lactones. Les produits utilisés dans les études contiennent généralement 24 % à 25 % de gluco-flavonoïdes (flavones glycosides ou flavoglycosides) et 6 % de terpéno-lactones.

Posologie et utilisation

Les extraits standardisés du type EGb 761 doivent être pris pendant les repas.

  • Anxiété : 240 à 480 mg par jour
  • Amélioration cognitive (personnes en bonne santé) : 120 à 240 mg une à quatre heures avant la performance
  • Déclin cognitif (personnes âgées) : 120 à 240 mg par jour en trois fois ou 60 mg de Ginkgo biloba (GK501) et 100 mg de Panax ginseng (G115)
  • Syndrome prémenstruel : 160 mg de l’extrait par jour, du 16ème jour du cycle au 5ème jour du cycle suivant
  • Schizophrénie (en adjuvant des traitements) : 120 à 360 mg par jour
  • Dyskinésie tardive : 240 mg par jour
  • Claudication intermittente : 240 mg par jour
  • Rétinopathie : 120 mg par jour
  • Glaucome : 120 à 160 mg par jour
  • Vertiges : 160 mg par jour
  • Vitiligo : 120 mg par jour
  • Mal des montagnes : 60 à 160 mg par jour avec un prétraitement d’une journée avant le départ
  • Surdité soudaine : 240 mg par jour en deux prises

Le traitement dure généralement de 2 à 3 mois, l'effet optimal n’est parfois atteint qu'au bout de 6 mois, et même 24 mois pour certaines pathologies, comme la claudication intermittente.

Différentes formes

En complément alimentaire

Il est disponible en gélules, comprimés et teinture-mère. Avec les feuilles séchées de la plante, il est aussi possible de réaliser des infusions.

Les teintures-mères, les extraits non standardisés, les capsules et les comprimés contenant uniquement des feuilles séchées ne présentent pas des propriétés équivalentes aux extraits titrés en substances actives. Pour 1 g d’extrait, 50 g de feuilles sont utilisées.

Ginkgo biloba bio

Il peut être issu de l'agriculture biologique et être certifié bio.

Ses effets

Effets secondaires

Les effets secondaires liés au ginkgo biloba sont peu fréquents, cependant il peut entrainer :

  • des troubles gastro-intestinaux légers ;
  • des maux de tête ;
  • des étourdissements ;
  • des allergies cutanées.

Contre-indications

Il est anti-coagulant. Pour cette raison, son utilisation est contre-indiquée en cas d'hémophilie, et pour les personnes qui s'apprêtent à subir une intervention chirurgicale63.

Il doit être utilisé avec prudence pendant la grossesse, en particulier autour de l’accouchement, car il pourrait prolonger le temps de saignement 64.

Pendant l’allaitement, son usage est déconseillé.

Les personnes souffrant d'épilepsie doivent être prudentes car il pourrait déclencher des crises d’épilepsie 65.

Interactions médicamenteuses

Avec des plantes

Il pourrait interagir avec certaines plantes présentant une activité anticoagulante. De nombreuses plantes fluidifient le sang :

  • l’ail ;
  • la cannelle de Chine ;
  • le ginseng ;
  • le saule ;
  • le trèfle rouge ;
  • le noisetier ;
  • l’onagre ;
  • le mélilot.

Avec des médicaments

Il pourrait interagir avec des anticoagulants et augmenter les saignements 66:

  • l’aspirine ;
  • la warfarine ;
  • le Coumadin.

Cependant, de nombreuses études ont également montré que les extraits de ginkgo biloba n’augmentent pas les effets de la warfarine, de l’aspirine ou de la ticlopidine, et n’ont pas d’effets chez les sujets en bonne santé. En présence de données contradictoires, la prudence est de mise.

  • Il peut atténuer l’effet de l’oméprazole (traitement des acidités gastriques et ulcères).

Des études sur les animaux indiquent qu'il peut :

  • diminuer l'effet d’anticonvulsivants comme le valproate et la carbamazépine;
  • augmenter l'effet du trazodone (sédatif antidépresseur) ;
  • augmenter les taux du talinolol de 36% chez les individus de sexe masculin (traitement de l’hypertension artérielle).

Questions fréquentes

Qu’est-ce que le ginkgo biloba?

Arbre originaire d'Asie, les feuilles sont riches en gluco-flavonoïdes et en terpéno-lactones, qui présentent de nombreux bienfaits-santé.

Pourquoi en prendre ?

- Soulage les troubles anxieux et le syndrome prémenstruel
- Traitement de la dyskinésie tardive
- Amélioration des fonctions cognitives
- Soulagement des symptômes de la maladie de Raynaud
- Prévention de la rétinopathie et du glaucome

Quelles sont les contre-indications ?

Les hémophiles et les femmes allaitantes ne peuvent pas en consommer. Il peut interagir avec certains médicaments.


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga