Guimauve (plante médicinale): ses bienfaits et vertus

-

Plante vivace, poussant dans les terrains humides, la Guimauve Officinale est très répandue en Asie, en Europe, notamment en France, en particulier dans les régions côtières. Sa floraison a lieu de juin à septembre. En phytothérapie, la plante est reconnue pour ses propriétés adoucissantes : les racines et les fleurs sont utilisées.

Présentation

Guimauve Officinale : plante médicinale disposant de nombreux bienfaits et vertus.

Nom commun : Guimauve officinale
Nom latin : Althea officinalis
Noms populaires : Althaea officinalis, guimauve officinale, mauve blanche.
Famille botanique : Malvacées

Propriétés thérapeutiques

  • Poumon - émollient : inflammation des muqueuses, bronchites, toux d'irritation
  • Système respiratoire : laryngites, trachéites, rhumes, angine, amygdalites, sinusite
  • Digestif - émollient interne : gastrites, entérites, constipation
  • Reins : cystite, catarrhes vésicaux et urétraux
  • Bouche : abcès dentaires, stomatite, gingivite, aphtes
  • Peau - adoucissant : abcès, furoncles, anthrax, plaies enflammées
  • Affections oculaires

Usages populaires

Poumon : bronchite, toux
Système respiratoire : maux de gorge, angine
Peau : dermatoses, furoncles, plaies enflammées, irritations
Bouche : inflammations bucco-pharyngées, inflammation des gencives
Reins : maladies de la vessie, catarrhe vésical, anurie et dysurie
Digestif : gastrite, entérite, diarrhée, dysenterie, coliques, péritonite, constipation
Estomac : ulcères, pyrosis
Génital : gonorrhée, leucorrhée

Utilisations et dosages

  • Infusion : 10 à 30 g de fleurs par litre d'eau.
  • Macération de la racine : 8 à 30 g par litre d'eau, filtrer. Ajouter du miel. Prendre 3 demi-tasses par jour.
  • Décoction de racines : 30 g pour 1 litre d'eau.
  • Sirop : 30 g de racines concassées. Laisser macérer pendant 5-6 heures dans 20 g d'alcool et 600 ml d'eau. Puis ajouter 150 g de sucre, faire bouillir et laisser réduire.
  • Lotion pour les yeux : une cuillère à café de fleurs en décoction dans une tasse d'eau. Laisser infuser 5 minutes dans une tasse d'eau. Après refroidissement, ajouter 6 gouttes d'alcool camphré.
  • Gargarismes et lotions buccales : 10 g de racines de Guimauve Officinale, 5 g de Sauge, 3 g de fleurs de Coquelicot pour un quart litre d'eau.
  • Infusion - soins internes : prendre 30 g de feuilles ou de fleurs pour 1 litre d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. Boire 4 à 5 tasses par jour, chaudes. Ajouter du miel.
  • Macération : laisser macérer 30 g de racines coupées en petits morceaux dans de l'eau, pendant 1 ou 2 heures. Puis faire chauffer à feu doux. Boire 3 tasses par jour, ajouter du miel.

Alimentation

Le mucilage, extrait de la plante, était utilisé pour réaliser la pâte de guimauve (confiserie).

Précautions et contre-indications

Aucune contre-indication particulière.
Aucune interaction médicamenteuse n'a été signalée.

Principes chimiques actifs

La plante contient du mucilage en abondance : le mucilage confère à la guimauve ses propriétés adoucissantes.

La racine de Guimauve comporte 35% de mucilage, environ 37% d'amidon, 10% de saccharose, 10 à 11% de matières pectiques, 1% de sucre interverti, 1% d'huile grasse.

Les feuilles de la Guimauve Officinale sont constituées de mucilage et de traces d'huile essentielle.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.