Histidine : bienfaits et effets secondaires

-

Acide aminé semi-essentiel pour l’adulte et essentiel pour l’enfant, il est apporté par les protéines. Il est nécessaire pour la croissance et la réparation des tissus, la fabrication des cellules sanguines, et de nombreuses autres fonctions du corps. Découverte des bienfaits et effets secondaires de l'histidine.

Définition

Molécule d'histidine : bienfaits et effets secondaires de cet acide aminé.

L'histidine est l'un des 22 acides aminés protéinogènes, considéré comme semi-essentiel chez l’adulte et essentiel pour les enfants. En effet, l'être humain est capable de la synthétiser mais pas en quantité suffisante. Elle est donc apportée par l’alimentation ; elle est présente dans les viandes, les légumineuses et les noix.

Elle est absorbée dans l'intestin grêle, via un mécanisme de transport actif, nécessitant la présence de sodium et se retrouve en abondance dans l’hémoglobine.

Elle est nécessaire pour la croissance et la réparation des tissus et participe au maintien des gaines de myéline, qui protègent les cellules nerveuses. L’histamine joue de nombreux rôles dans l'immunité, la sécrétion gastrique et les fonctions sexuelles. Elle est également nécessaire à la fabrication des cellules sanguines et protège les tissus contre les dommages causés par les radiations et les métaux lourds.

Ses modes d’actions, en supplémentation, ne sont pas élucidés. On lui prête une activité immunomodulatrice et antioxydante, qui pourrait être à l’origine de ses bienfaits.

Elle est utilisée dans le traitement de l'allergie, des ulcères et des anémies. Une carence peut entraîner une mauvaise audition.

Des études ont montré ses avantages potentiels dans le traitement de nombreuses affections telles que la fatigue musculaire lors d'un exercice intense, les dégénérescences neurologiques, le syndrome métabolique, la dermatite atopique, l'anémie urémique résistante à l'érythropoïétine et les maladies inflammatoires de l'intestin. Elle augmente l'efficacité du méthotrexate dans le traitement de tumeurs malignes 1.

Elle est utilisée également pour la protection des organes destinés à la transplantation 2.

Une alimentation déficiente en histidine n'entraîne pas de carence immédiate, le corps compense une carence, pendant de longues périodes, grâce aux réserves contenues dans les hémoglobines. Un mois d’une nourriture pauvre en cet acide aminé est nécessaire pour voir apparaître des carences chez l’être humain 3.

Propriétés et vertus

Antioxydant

L’histidine, en particulier du fait qu’elle soit un précurseur de la carnosine, a montré une activité antioxydante, empêchant la glycation et la lipoxydation qui sont des marqueurs de stress oxydatif 4 5 6 7 8‌‌.

Ces deux marqueurs du stress oxydatif sont reconnus pour être liés à diverses pathologies, notamment la microangiopathie et la rétinopathie 9.

Chélateur

La carnosine, fabriquée par le corps à partir de l’histidine, possède des propriétés de chélation 10. Une supplémentation pourrait potentiellement produire les mêmes effets.

Allergie

Elle est utilisée pour soigner les états allergiques, car elle est un antagoniste de l'histamine, et joue un rôle important dans l'équilibre histamine-adrénaline en état de choc allergique 11.

Performance musculaire

Une supplémentation augmente la concentration intracellulaire de carnosine, ce qui pourrait améliorer la fatigue lors de l'effort sportif, du fait d’une synthèse accrue d'histamine dans le cerveau.

L’augmentation des taux de carnosine dans les muscles améliore la performance musculaire, cependant, la bêta-alanine a démontré plus de capacité dans ce domaine que l’histidine 12 13.

Il convient de noter qu'une diminution substantielle de sa teneur d’environ 30 % dans les muscles et le plasma, après une supplémentation en bêta-alanine, a été rapportée 14, mais une autre étude n’apporte pas les mêmes conclusions 15.

Troubles neurologiques

Il est reconnu que les espèces réactives de l'oxygène (ERO), les espèces réactives de l'azote (ERN) et le système histaminergique neuronal contribuent à l'apparition des troubles neurodégénératifs et de certains autres troubles liés à l'âge, comme les maladies de Parkinson et d'Alzheimer, le cancer, l'athérosclérose et la cataracte.

L’histidine peut présenter des bienfaits via ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et chélatantes et peut moduler la teneur en histamine dans le cerveau.

L’administration de carnosine modifie le déclin cognitif chez des souris présentant la maladie d’Alzheimer. Elle a montré des effets positifs sur la mémoire épisodique verbale, une diminution de la sécrétion de cytokines pro-inflammatoires ainsi qu’une amélioration de la perfusion cérébrale chez des volontaires âgés sains, supplémentés pendant trois mois dans un essai contrôlé randomisé en double aveugle 16.

Dans une autre étude, il est apparu une amélioration des symptômes neurologiques et des marqueurs physiologiques de patients atteints de la maladie de Parkinson supplémentés durant 30 jours 17.

Les essais cliniques réalisés à ce jour sont rares et effectués avec un petit nombre de sujets. De plus, ils concernent l’administration de carnosine associée ou non à d’autres micro-nutriments et non directement d’histidine.

Santé cardiaque

Chez le rat, l'administration de cet acide aminé atténue le développement d’infarctus du myocarde 18 et de cardiopathie induite par médicaments 19.
Il a montré des bénéfices chez des personnes atteintes d’insuffisance cardiaque chronique, supplémentées pendant 6 mois, en améliorant leurs performances physiques et leur qualité de vie 20.

L’histidine présenterait des bienfaits pour la santé cardiaque.

Obésité et syndrome métabolique

Le syndrome métabolique fait référence à une accumulation de plusieurs facteurs de risque, notamment la résistance à l'insuline, l'obésité, la dyslipidémie et l'hypertension. Les personnes présentant un syndrome métabolique peuvent développer des maladies cardiovasculaires et un diabète de type 2 21.

Les caractéristiques générales du syndrome métabolique comprennent le stress oxydatif et une production accrue de cytokines inflammatoires, d’espèces réactives de l'oxygène (ERO), d’espèces réactives de l'azote (ERN), de glycation (AGE) et de lipoxydation (ALE). Par conséquent, les bienfaits anti-inflammatoires et antioxydants de l’histidine peuvent être bénéfiques.

Chez des rongeurs atteints de diabète et de syndrome métabolique, une supplémentation s'est avérée efficace sur la résistance à l'insuline, les taux de lipides plasmatiques et les marqueurs inflammatoires et a retardé le développement de l'athérosclérose 22 23 24 25.

Les résultats des études menées avec des êtres humains montrent son potentiel d’action.

Dans une étude de 2015, une diminution de la glycémie à jeun et une augmentation de la masse maigre ont été constatées chez 62 personnes prédiabétiques, qui ont reçu un supplément contenant de la cannelle, du chrome et 200 mg par jour de carnosine durant 4 mois 26.

Une étude menée avec 100 femmes obèses atteintes du syndrome métabolique ont reçu 4 g par jour d’histidine durant 12 semaines. Cette supplémentation a permis une amélioration de la sensibilité à l'insuline et une diminution de l'indice de masse corporelle, du tour de taille, de la graisse corporelle et des marqueurs de l'inflammation systémique 27.

Des concentrations plus faibles ont été observées chez les femmes obèses que chez les femmes non-obèses et des relations négatives avec l'inflammation et le stress oxydatif ont pu être identifiées 28.

Il a été montré qu’un apport quotidien en cet acide aminé est inversement corrélé à l'apport énergétique 29 30.

Inflammations digestives chroniques

Il a été démontré que les maladies inflammatoires de l’intestin, telles que la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, pouvaient être influencées par l’administration d’histidine. Administrée par voie orale, elle améliore la colite chez le rat et supprime la production de divers facteurs inflammatoires par les macrophages 31.

Il a été montré qu'un complexe zinc-carnosine protège la muqueuse gastrique des ulcérations expérimentales et de la gastrite associée à Helicobacter pylori 32 33.‌‌

De plus, il a été montré qu'une diminution du taux plasmatique de cet acide aminé prédit un risque de rechute chez les patients atteints de rectocolite hémorragique 34.

Ulcère gastrique

Elle est utilisée dans le traitement de l’ulcère gastrique, car elle favorise la croissance et la régénération des tissus 35.

Cancer

L’administration de carnosine supprime, in vitro, le développement tumoral dans les cellules de certains cancer 36 37 38 39.

Dans les cellules cancéreuses étudiées in vitro, l'épuisement de plusieurs gènes dans la voie du catabolisme de l'histidine a considérablement diminué la sensibilité au méthotrexate. Ce catabolisme est particulièrement préjudiciable aux cellules traitées au méthotrexate, un agent anticancéreux utilisé comme agent chimiothérapeutique. Il a été suggéré qu’une supplémentation en cet acide aminé pourrait améliorer l'efficacité du méthotrexate et permettre une réduction du dosage de cet agent toxique 40.

Dermatite atopique (eczéma)

Une dermatite atopique et une diminution des taux d’histamine dans le plasma et l'urine sont fréquemment observés chez les sujets déficients en histamine 41.

L'étiologie de la dermatite atopique a été liée à des déficiences de la protéine de barrière épidermique riche en histamine, appelée filaggrine 42. On peut supposer que les éruptions eczémateuses chez les nourrissons et les adultes, nourris avec un régime alimentaire déficient en histamine, sont dues à une altération de la formation de filaggrine.

Des études in vitro ont démontré que la l-histidine augmentait significativement à la fois la formation de filaggrine et la fonction de barrière cutanée.

Chez l’être humain, les données de l'étude clinique ont indiqué qu'une fois par jour, l'acide aminé pris par voie orale réduisait significativement la gravité la dermatite atopique de 34% (évaluation du médecin) et de 39% (auto-évaluation du patient) après 4 semaines de traitement, alors qu’aucune amélioration n'ait été notée avec le placebo.

Son effet clinique, dans la dermatite atopique, était similaire à celui des corticostéroïdes topiques de puissance moyenne. Il pourrait s'agir d'une approche sûre et non stéroïdienne adaptée à une utilisation à long terme dans des affections cutanées associées à la filaggrine, comme la dermatite atopique 43.

Anémie chez les personnes urémiques

Un déficit peut contribuer à une anémie observée chez les patients urémiques, car elle est essentielle à la synthèse de l'hémoglobine. De plus, une alimentation déficiente en cet acide aminé est associée au développement d'une anémie. Ce type d'anémie a été observé à plusieurs reprises chez des patients atteints d'insuffisance rénale chronique, en particulier chez les patients sous dialyse 44 45.

Les résultats, quant à l’amélioration de l’anémie par une supplémentation en cet acide aminé ne sont pas concordants dans toutes les études. Seule, elle ne semble pas améliorer l'anémie chez les patients atteints d'urémie 46 47.

L'utilisation d'un traitement à l'érythropoïétine humaine recombinante et d'une supplémentation en fer ont presque complètement éradiqué l'anémie sévère chez les patients urémiques et, par conséquent, les avantages potentiels du traitement par cet acide aminé semblent obsolètes dans la plupart des cas.

Cependant, chez les patients réfractaires à ce traitement, elle pourrait être utile48.

Fatigue mentale

Une supplémentation en histidine augmente la concentration intracellulaire de carnosine, qui peut améliorer la fatigue.

Un essai croisé en double aveugle, contrôlé par placebo, a permis une amélioration de la sensation de fatigue ainsi que de l'attention et des performances lors des tâches de mémoire de travail, chez des personnes souffrant de fatigue mentale et de perturbation du sommeil 49.

Dans un autre essai, 48 personnes se plaignant de fatigue mentale ont vu leur humeur et leurs performances sur une tâche de calcul simple s’améliorer, grâce à l’ingestion quotidienne de bouillon de bonite séchée (riche en histamine) 50.

Le bouillon de bonite séchée à permis des améliorations similaires ainsi qu’une diminution des marqueurs de stress oxydatif urinaire 51.

Elle peut être utilisée pour soulager la fatigue mentale.

Améliorer la fatigue dans le cadre de la sclérose en plaque

Un faible taux pourrait contribuer à la fatigue chez les personnes atteintes de scléroses en plaque car elle est précurseur de l'histamine. De faibles taux sériques sont signalés dans d'autres maladies où la fatigue est fréquente (cancer du sein, maladie rénale, diabète).

Il a été montré que l'histidine sérique est plus faible chez les femmes fatiguées atteintes de sclérose en plaque 52.

Un essai clinique est en train d'être réalisé, afin de déterminer l’utilité d’une supplémentation. Les résultats devraient être publiés en octobre 2021 53.

Principes actifs et rôles

Cet acide aminé est principalement utilisé en tant que précurseur de la carnosine, qui est elle-même un dipeptide de l’histidine et de la bêta-alanine.

Il agit comme un tampon de pH, c’est-à-dire qu’il participe a atténuer les changements de pH intracellulaires dans les muscles pendant un exercice physique 54. C’est cette activité qui le rend utile dans le transport des organes.

Il permet la chélation des ions métalliques, il est responsable de la liaison du fer dans les molécules d'hémoglobine et de myoglobine. En tant que précurseur de la carnosine, il protège contre la neurotoxicité induite par le cuivre et le zinc 55.

Différentes formes

En complément alimentaire, elle se présente généralement sous forme de poudre libre ou encapsulée.

Posologie et dosage

  • Pour les enfants : 11 mg par kg et par jour.
  • Pour les adultes de plus de 19 ans : 14 mg par kg et par jour.

Soit 700 mg pour une personne de 50 kilos. Cette dose est facilement apportée par l’alimentation.

  • Eczéma : 4 g d’histamine une fois par jour durant 4 semaines
  • Fatigue mentale : 1,65 g par jour durant 2 semaines.

Précautions

Il n'y a aucun rapport de signes de toxicité ou d'activité mutagène chez les sujets supplémentés en histidine dans les études cliniques, sa consommation semble donc sans effets secondaires et sans danger.

Bien qu'elle soit un précurseur de l'histamine, des réactions allergiques ou des ulcères gastro-duodénaux provoqués par une augmentation de la sécrétion d'acide gastrique n'ont pas été rapportés. Au contraire, puisqu'elle est utilisée pour soigner ces pathologies.

Contre-indications

Une supplémentation est déconseillée chez les personnes atteintes d'une maladie hépatique ou de sclérodermie systémique56.

Interactions médicamenteuses

Il n’existe pas d’interactions médicamenteuses connues à ce jour. L’avis d’un professionnel de santé est cependant nécessaire en cas de médication.

Sources alimentaires

On la trouve en abondance dans divers groupes alimentaires et particulièrement dans les protéines.

Pour 100 g de produit cru 57:

  • Bouillon de bonite séchée (Dashi) : 1090 mg
  • Soja : 930 mg
  • Poulet : 900 mg
  • Agneau : 800 mg
  • Fromage : 600 à 1200 mg
  • Oléagineux : 700mg
  • Bœuf : 650 mg
  • Pois chiches et haricots divers : 600 mg
  • Œufs et produits laitiers : 300 mg
  • Céréales : 100 à 300mg

Questions fréquentes

Qu’est-ce que l’histidine ?

L'histidine est l'un des 22 acides aminés à partir desquels le corps humain fabrique les protéines. Elle présente de nombreux bienfaits.

Pourquoi en prendre ?

- Activités anti-oxydante, anti-allergique et anti-inflammatoire
- Amélioration de la fatigue physique et mentale
- Traitement de la dermatite atopique
- Amélioration des pathologies cardiovasculaires
- Participe à la lutte contre le cancer

Quelles sont les mises en garde ?

Une supplémentation est contre-indiquée chez les personnes atteintes d'une maladie hépatique ou de sclérodermie systémique.


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga