Quelle huile essentielle pour soulager les articulations?

-

L'huile essentielle, généralement employée en aromathérapie, est efficace pour soulager les articulations douloureuses et traiter localement les douleurs articulaires. Mais quelle huile essentielle choisir? En fonction de quelle pathologie? Découvrez toutes les réponses à vos questions au sein de cet article.

Présentation

Huile essentielle: efficace pour soulager les articulations et douleurs articulaires.

La douleur peut affecter une seule ou plusieurs articulations et va se manifester par un ou plusieurs des symptômes suivants:

  • Douleur (Dolor) localisée ou généralisée, symétrique et bilatérale. Elle peut s’atténuer au repos, et se réveiller au mouvement (le matin par exemple). Ou alors, elle peut être permanente, aiguë, vive, parfois intense, et due à la présence d’acides (urique, oxalique…) et la formation de microcristaux dans l’articulation.
  • Blocage : difficulté à mouvoir l’articulation, à bouger, à marcher. La douleur est alors mécanique : elle disparaît au repos, elle réapparaît au déverrouillage et s’aggrave à l’effort et en cours de journée mais peut s’améliorer avec un mouvement doux. L’articulation n’est ni rouge, ni enflée, mais souvent déformée avec l’âge (arthrose)

Les symptômes peuvent être également:

  • Une inflammation : Rougeur (Rubor) et Chaleur (Calor). La douleur est inflammatoire, c'est-à-dire qu’elle est ressentie même au repos, et s’aggrave à l’effort (arthrite)
  • Une enflure (Tumor) ou gonflement (bursite) : épanchement de liquide (le sang ou la synovie qui est le liquide de l’articulation) notamment après un traumatisme.
  • La douleur peut affecter l’articulation, l’environnement de l’articulation (douleur péri-articulaire) ou encore les muscles, les tendons.

L’Arthrite est donc une inflammation permanente de l’articulation, caractérisée par quatre facteurs concomitants : la Douleur,  la Chaleur, la Tuméfaction, la Rougeur (en latin Dolor, Calor, Tumor, Rubor). L’arthrite ne détruit pas le cartilage, au contraire de l’arthrose qui use le cartilage. L’arthrite est une douleur inflammatoire, l’arthrose est une douleur mécanique qui disparaît au repos et se réveille au mouvement.

Le rhumatisme est le terme générique pour désigner une inflammation articulaire.

La tendinite une inflammation du tendon qui relie le muscle à l’articulation.

Outre les anti-inflammatoires disponibles en médecine conventionnelle, on peut dire qu’un grand nombre d’Huiles Essentielles (HE) ont des propriétés anti-inflammatoires locales, qui peuvent être mises à profit dans le traitement de la douleur, en complément ou non de la médecine conventionnelle. L'huile essentielle peut être efficace pour soulager les articulations et les douleurs articulaires.

Les Huiles Essentielles seront toutes utilisées en usage externe, diluées à 20 % maximum, voire 5-10 % pour celles qui sont le plus dermocaustiques (sarriette, serpolet, thym satureoides) dans une huile végétale telle que l’huile d’Arnica (Arnica montana), ou 2 à 3 gouttes dans une cuillère à soupe.

Même si toutes les huiles végétales pourront être utilisées pour diluer les huiles essentielles, l’huile d’Arnica présente le gros avantage d’être en elle-même un excellent anti-inflammatoire local, et qui présente en plus l’intérêt de préparer l’articulation ou le muscle à l’effort (échauffement pour le sport).

Pour soulager les douleurs articulaires et les articulations, chaque huile essentielle dispose de vertus qui lui sont propres. En fonction de la pathologie à traiter, certaines huiles essentielles seront plus ou moins adaptées.

Les différentes pathologies

Tendinite

Les Huiles Essentielles suivantes sont les plus spécifiques du traitement local de la tendinite1:

  • Citronnelle de Ceylan, de Java (Cymbopogon nardus/winterianus)
  • Eucalyptus citronné (Corymbia/Eucalyptus citriodora)
  • Gaulthérie (Gaultheria procumbens/fragrantissima)

En effet, chaque huile essentielle est adaptée pour traiter certains troubles des articulations ou atténuer certains types douleurs.

Les HE précédemment citées devront être diluées à raison d’une goutte de chaque dans une petite cuillère à café d’huile végétale (arnica notamment), et appliquées matin et soir pendant 7 jours. En cas de tendinite aiguë lors d’un effort intense (une compétition sportive par exemple), sur une peau peu réactive elles peuvent éventuellement être appliquées pures, mais il est bien sûr préférable de les diluer pour éviter une réaction locale.

D’autres HE peuvent compléter ce tableau, pour une formule plus élaborée, sans dépasser une proportion totale de 20 % d’HE dans un mélange à parts égales, par exemple 1 ml de chacune des 9 HE pour un flacon de 60 ml (avec donc 51 ml d’huile végétale) :

  • Basilic tropical (Ocimum basilicum)
  • Copahier(Copaifera officinalis)
  • Encens (Boswellia carterii)
  • Lavandins (Lavandula X burnatii, abrialis, grosso, super…)
  • Lemongrass (Cymbopogon flexuosus)
  • Litsée citronnée (Litsea citrata/cubeba)

Arthrose

Les Huiles Essentielles principales de l’arthrose sont les 4 suivantes qui peuvent être associées :

  • Gaulthérie (Gaultheria procumbens/fragrantissima)
  • Katrafay (Cedrelopsis grevei)
  • Pin sylvestre (Pinus sylvestris)
  • Romarin à camphre (Rosmarinus officinalis ct camphre)

Elles seront diluées à raison d’une goutte de chaque dans une petite cuillère à café d’huile végétale (arnica notamment), et appliquées matin et soir pendant 7 jours.

Les HE suivantes peuvent tout à fait compléter un mélange à parts égales, pour une proportion maximum de 20 % sans dépasser 10 % pour les HE les plus dermocaustiques, par exemple 1 ml de chacune des 11 HE pour un flacon de 60 ml (avec par conséquent 49 ml d’huile végétale) :

  • Basilic sacré (Ocimum sanctum) dilué à 10 % dans une huile végétale
  • Citronnelle à myrcène (Cymbopogon citratus ct myrcène) : arthrose et ostéoporose
  • Copahier(Copaifera officinalis)
  • Galbanum (Ferula gummosa / galbaniflua)
  • Marjolaine sylvestre (Thymus mastichina)
  • Ravensare (Ravensara aromatica) : à ne pas confondre avec le ravintsara
  • Thym à bornéol (Thymus satureioides) : diluée à 10 % dans une huile végétale

Arthrite ou polyarthrite

Les Huiles Essentielles qui peuvent être conseillées et associées pour le traitement local des douleurs articulaires de l’arthrite ou de la polyarthrite rhumatoïde par exemple, sont les suivantes :

  • Basilic tropical (Ocimum basilicum)
  • Bouleau jaune (Betula alleghaniensis)
  • Citronnelle de Ceylan, de Java (Cymbopogon nardus/winterianus)
  • Eucalyptus citronné (Corymbia/Eucalyptus citriodora)
  • Gaulthérie (Gaultheria procumbens/fragrantissima)
  • Genévrier (Juniperus communis)
  • Giroflier (Eugenia caryophyllata) dilué à 10 % dans une huile végétale
  • Hélichryse italienne (Helichrysum italicum)
  • Katrafay (Cedrelopsis grevei)
  • Laurier noble (Laurus nobilis)
  • Menthe poivrée (Mentha X piperita)

En plus des huiles essentielles, d'autres traitements naturels peuvent être envisagés pour soulager les symptômes de l'arthrite.

Il en est de même pour la polyarthrite rhumatoïde: Polyarthrite rhumatoïde: causes et traitement naturel

Les 11 HE citées auparavant peuvent tout à fait être mélangées  à parts égales, pour une proportion maximum de 20 % (sans dépasser 10 % pour les HE les plus dermocaustiques), par exemple 1 ml de chaque pour un flacon de 60 ml (avec par conséquent 49 ml d’huile végétale).

D’autres HE peuvent remplacer ou compléter ce tableau, pour une formule différente sans dépasser une proportion totale de 20 % :

  • Bay de Saint-Thomas (Pimenta dioica/racemosa)
  • Bois de Gaïac (Gaiacum officinalis / Bulnesia sarmientoi)
  • Cabreuva (Myrocarpus frondosus / fastigiatus)
  • Elémi (Canarium luzonicum)
  • Géranium rosat(Pelargonium X asperum)
  • Gingembre (Zingiber officinalis)
  • Lemongrass (Cymbopogon flexuosus)
  • Litsée citronnée (Litsea citrata/cubeba)
  • Marjolaine (Origanum majorana)
  • Pin laricio (Pinus laricio)
  • Poivre noir (Piper nigrum)
  • Ravensare (Ravensara aromatica) : à ne pas confondre avec le ravintsara
  • Sarriette (Satureja montana) : diluée à 10 % maximum dans une huile végétale
  • Serpolet (Thymus serpyllum) : diluée à 10 % maximum dans une huile végétale
  • Thym à bornéol (Thymus satureioides) : diluée à 10 % dans une huile végétale

Polyarthrite auto-immune

Enfin, il faut noter que quelques médecins prescrivent en interne les deux huiles essentielles suivantes pour corriger le terrain auto-immun de la polyarthrite rhumatoïde. Cet usage interne sera réservé à l’usage médical (pas d’automédication sans consultation):

  • Ciste ladanifère (Cistus ladaniferus
  • Hélichryse italienne (Helichrysum italicum)

Huiles complémentaires

Remèdes secondaires:il existe encore d’autres HE aux effets anti-inflammatoires. Elles peuvent compléter une formule préparée avec les HE principales, ou remplacer l’un des composants, quel que soit le type de douleur à apaiser.

Elles peuvent agir sur la douleur elle-même, ou apaiser conjointement le système nerveux pour offrir un effet myorelaxant (qui détend le muscle en cas de raideur):

  • Achillée millefeuille (Achillea millefolium)
  • Baie rose (Schinus terebinthifolius/molle)
  • Basilic grand vert (Ocimum basilicum var « grand vert » ct linalol)
  • Baume de tolu (Myroxylon balsamum)
  • Bornéol (Dryobalanops camphora) : contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement
  • Camomille allemande (Matricaria recutita)
  • Camomille romaine (Anthemis nobilis)
  • Camphrier (Cinnamomum camphora) : contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement
  • Cardamome (Elettaria cardamomum)
  • Cataire citronnée (Nepeta cataria) : diluée à 20 % dans l’huile végétale
  • Coriandre (Coriandrum sativum, semences)
  • Cumin (Cuminum cyminum) : attention elle peut être irritante ;  et toxique à fortes doses
  • Curcuma (Curcuma longa)
  • Epinette noire (PIcea mariana)
  • Eucalyptus smithii
  • Eucalyptus staigeriana
  • Famonty (Pluchea grevei)
  • Fragonia (Agonis fragrans)
  • Hysope couchée (Hyssopus officinalis var. decumbens)
  • Iary (Psiadia altissima)
  • Kunzea (Kunzea ambigua)
  • Lavande aspic (Lavandula latifolia spica)
  • Lavande fine (Lavandula angustifolia)
  • Menthe bergamotte (Mentha citrata)
  • Millepertuis (Hypericum perforatum) : attention, elle peut être allergique
  • Muscade (Myristica fragrans) : contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement
  • Myrte citronné (Backhousia citriodora)
  • Palo santo (Bursera graveolens)
  • Petit grain bigaradier (Citrus aurantium, feuilles)
  • Petit grain combava (Citrus hystrix, feuilles)
  • Pin de Patagonie (Pinus ponderosa)
  • Sapin baumier (Abies balsamea)
  • Vergerette du Canada (Erigeron canadensis)
  • Verveine citronnelle (Lippia citriodora)

L'usage d'une huile essentielle adaptée permet donc d'atténuer les douleurs liées aux troubles des articulations.

Questions fréquentes

Les huiles essentielles sont-elles efficaces pour atténuer les douleurs articulaires?

L'huile essentielle est efficace pour atténuer les douleurs. En effet, la plupart des huiles essentielles disposent de propriétés anti-inflammatoires locales.

Comment les utiliser?

Avant application, les huiles essentielles doivent être diluées avec une huile végétale.
Elles peuvent être ensuite appliquées localement, matin et soir, pendant une durée déterminée.

Comment agissent-elles?

Elles peuvent agir sur la douleur elle-même, ou bien apaiser le système nerveux, et ainsi réduire la tonicité du muscle concerné.


  • 1Petit Larousse des Huiles Essentielles, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014 réédité 2020 – Bible Larousse des Huiles Essentielles, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016
Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).