Mouvement hygiéniste: quelles caractéristiques?

-

L’hygiénisme prend sa source auprès de la déesse Hygie, déesse de la santé.
Il est l’art de préserver ou de restaurer sa santé par des techniques naturelles.
Né aux Etats-Unis au 19ème siècle, le concept d’hygiénisme, un des piliers de la naturopathie, fut ensuite précisé par le Dr Shelton au cours du 20ème siècle.

Concept

Homme au bord de la mer : l'hygiénisme prône une connexion à la nature.

L’hygiénisme s’adresse à tout individu souhaitant conserver une bonne santé.
A cette fin, il utilisera l’alimentation, le sommeil et plus généralement le repos, l’exercice physique, l’eau, l’air, le soleil, les pensées.
En retour, il évitera tout ce qui n’est pas naturel.

Qu'est-ce que l'hygiénisme alimentaire?

Fraîche, de saison, issue de l’agriculture biologique, non transformée industriellement, adaptée à la constitution de chacun, l’alimentation est le pilier de la santé.

Elle sera :

  • riche en fruits et légumes, crus ou décrudits ou cuits selon leur teneur en fibres et la constitution,
  • modérée en aliments protéinés, en céréales et en produits laitiers

Ces aliments s’associeront dans l’assiette selon leur compatibilité alimentaire :

  • les protéines fortes (viande, poisson, oeuf) avec les légumes et les produits laitiers
  • les protéines faibles (légumes secs) avec les légumes et céréales
  • les fruits avec les légumes et les produits laitiers ou en dehors des repas
  • Ainsi, vous éviterez ballonnements et fermentations intestinales et favorisez l’assimilation des nutriments.

La variété suscite l’appétit et risque d’engendrer une prise alimentaire au-delà des besoins caloriques.
Une alimentation simple avec peu de groupes d’aliments est à privilégier. Elle sera d’autant  plus digeste.

A savoir, chaque acte alimentaire est séparé d’une période de jeûne d'environ 5h, durant laquelle les aliments ingérés seront digérés et assimilés.
Ainsi, elle permettra aux organes de détoxination d’effectuer l’élimination des déchets.
Par contre, si l’objectif est de perdre du poids, ce temps de jeûne pourra être plus long afin de stimuler la lyse des réserves énergétiques.

Enfin, s’alimenter nécessite que la faim se manifeste. La vraie faim est souvent confondue avec l’envie de manger, le désir d’un aliment particulier.

Les signes d'une vraie faim

  • Estomac creux
  • Sécrétion de salive
  • Désir et joie de manger
  • Persistance de la faim avec l’attente

Les signes d'une fausse faim

Les symptômes de la fausse faim sont floués par l’habitude, les sollicitations sociales, la nervosité.
Les signes:

  • Gargouillements
  • Bouche sèche, pâteuse, haleine chargée
  • Mal de tête
  • Nausée
  • Etat déprimé
  • La faim disparaît avec l’attente

Aussi, l’erreur à éviter est de se nourrir parce que c’est l’heure, par ennui, par obligation sociale sans écoute de ses ressentis.
Lorsque l’acte de se nourrir répond à une vraie faim, l’assimilation des aliments est maximale. Les selles sont alors moins abondantes, peu odorantes et bien moulées.

L’hygiène neuropsychique

La bonne santé neuropsychique demande un bon équilibre entre action et repos pour maintenir son énergie.

  • un sommeil réparateur avec un coucher et un lever à heures régulières chaque jour. Durant le sommeil, les mécanismes d’élimination et de réparation sont actionnés.
  • les techniques de respiration, relaxation, méditation sont efficaces pour relâcher les tensions, les pensées négatives, les ruminations. Elles sont à pratiquer en cours de journée dès l’émergence de colère ou de tension, et avant le coucher pour s’assurer d’un sommeil récupérateur.
  • la connexion à la nature et aux éléments (soleil, air, eau) est un élément important de l’équilibre neuropsychique pour son fort pouvoir ressourçant.
  • dans une forêt, au bord d’une cascade ou en bordure de mer, en montagne, ces lieux denses en ions négatifs, rechargent le corps et rééquilibrent les échanges intercellulaires.

Spirituelle et énergétique

Cette hygiène nous amène à vibrer pour nourrir notre esprit : aimer la vie que nous nous offrons, aimer ce que l’on fait, qui on est, son environnement social et de vie.
A cette fin, apprenez à lâcher colère, rancune, déprime, jugement qui sont des poisons de l’esprit  et du corps.
Chaque jour, faites vibrer votre cœur en posant votre attention sur ce qui est beau. Alors vous ferez le lit de la santé et de l’énergie.

Activité physique

Mettre son corps en mouvement fait circuler le sang et la lymphe et masse les organes.
Aussi, la pratique d’une activité physique mesurée (hygiène du mouvement), favorise l’élimination des déchets par la sueur et l’air expiré. Tandis qu’elle augmente l’oxygénation des cellules.

D'autre part, elle améliore les troubles circulatoires, la constipation mais aussi contribue à éliminer les tensions nerveuses. De ce fait, le sommeil devient de meilleure qualité.

Comment mettre en pratique?

Au quotidien, l’hygiénisme paraît exigeant.
Aussi, commencez par insérer une pratique dans une des sphères vous aviez délaissées : activité physique, sommeil, alimentation, équilibre neuropsychique… Et renforcez ce qui est acquis.
Ainsi, au fil des mois, vous accéderez à davantage d’énergie. Cette énergie vous permettra d’avancer sur ce chemin de l’hygiénisme et d’aller vers la pleine santé.

En effet, selon l’adage « supprimer la cause et l’effet disparaîtra », notre organisme dispose de ses propres ressources pour s’auto-guérir à condition, que nous changions ce qui a généré la maladie et que nous intégrons que la santé est en notre pouvoir.

Bénédicte Moulin

Naturopathe et Nutritionniste. Titulaire d'un DESS de Nutrition. Naturopathe agréé FENA depuis 2015. Spécialisée en diététique, phytothérapie et compléments alimentaires.