Kombucha: bienfaits et danger

-

Boisson fermentée, elle est préparée à partir des feuilles de la plante Camellia sinensis. Pour la fermenter, des bactéries et levures sont utilisées. Découverte des bienfaits, danger et origine du Kombucha.

Origine

Kombucha : bienfaits et danger de cette boisson.

C'est une boisson fermentée des feuilles de la plante Camellia sinensis, le théier. Il s'agit donc d'un thé (vert, noir, blanc, Oolong…) qui est fermenté, auquel est ajouté des sucres, des levures acétiques et des bactéries et que l’on fait fermenter pendant une semaine 1‌. Ainsi, il est appelé « champignon du thé » ou « mère ». Il produit de l'alcool qui aide les bactéries à produire des principes actifs 2‌. Les feuilles sont retirées de la préparation. Il est possible aussi d'en produire à partir de la plante rooibos 3.‌ Il semble avoir des propriétés antioxydantes équivalentes, cependant il a été très peu étudié.

Le processus de fermentation produit une variété de composés antioxydants qui permettraient une détoxification, grâce à la saccharolactone, sa principale substance active. Elle est reconnue pour favoriser la longévité.

Il contient plus d'antioxydants que les autres formes de thé, mais les études comparatives ne sont pas suffisamment nombreuses pour connaître ses effets par rapport aux catéchines et à la vitamine C.

Les organismes essentiels, qui composent la « mère » ou « champignon » du kombucha (jusqu'à 163 souches de levures ont été détectées), produisent des acides acétique, lactique et gluconique 4.

Les bactéries acétiques ont, pendant des siècles, permis de produire des aliments et des boissons fermentées tels que le vinaigre, le kéfir (d'eau) et la bière lambic (de fermentation spontanée) 5.

Après fermentation, certains composants de cette boisson se dégradent : les catéchines (18 à 48%), les théaflavines et les théarubigines (5 à 11% après 18 jours de fermentation).

Les polyphénols du thé vert et ceux, produits dans le processus de fabrication du thé noir, sont encore présents dans cette boisson.

De l’alcool est produit lors de la fermentation, sa teneur en alcool est généralement inférieure à 1% 6 7 .‌‌

Bien que le kombucha peut présenter de nombreux bienfaits pour la santé, une préparation inappropriée peut provoquer une toxicité et entraîner la mort. Des normes d’hygiène non respectées et une période de fermentation trop longue peuvent contribuer à sa toxicité. Cependant, il semble être sans danger pour la consommation humaine lorsqu'il est correctement traité et consommé avec modération.

Lorsqu’il n'est pas consommé directement après fermentation, il est pasteurisé ou des conservateurs sont ajoutés, afin d'éviter une croissance microbienne excessive.

Les bienfaits supposés du kombucha sur la santé humaine ont été établis à partir d'études in vitro, ainsi qu'à partir d'études réalisées sur des aliments fermentés, ainsi que sur le thé et leurs principes actifs. A ce jour, une seule étude sur l’être humain existe, et elle est en cours de réalisation 8.

Les avantages pour la santé, démontrés par les études in vitro et in vivo, sont nombreux :

  • activité antimicrobienne ;
  • amélioration des fonctions hépatiques et gastro-intestinales ;
  • stimulation immunitaire, détoxification ;
  • propriétés antioxydantes et antitumorales ;
  • stimulation immunitaire ;
  • inhibition du développement et de la progression de certains cancers, des maladies cardiovasculaires, du diabète et des maladies neurodégénératives;
  • fonction normale du système nerveux central 9.

Des composants isolés du kombucha montrent aussi des bienfaits intéressants. Ainsi, les bactéries lactiques Pediococcus pentosaceus et Pediococcus
acidilactici, présentent des propriétés probiotiques qui pourraient être utiles à l’industrie agro-alimentaire 10. Les levures Coriolus versicolor et Lentinus edodes pourraient avoir un bénéfice protecteur avec une action immunomodulatrice potentiellement bénéfique dans les allergies 11.

Le micro-écosystème de cette boisson a montré pouvoir survivre à des conditions de vie correspondant à celles de la planète Mars, pendant 18 mois 12! Dans une étude, il a été utilisé pour produire du levain, servant à fabriquer le pain. La durée de conservation du pain a été prolongée de 5 à 10 jours, à température ambiante 13.

Propriétés et vertus

Antioxydant

Plusieurs de ses composés, notamment les catéchines et les polyphénols, permettent d'inhiber l'activité des radicaux libres. Ils sont reconnus en tant qu’agents antioxydants.

Un environnement riche en levures et bactéries, comme c'est le cas pour le kombucha, entraîne une augmentation de certains composés antioxydants 14.

La variété, réalisée à partir des feuilles de rooibos, ne contient pas de catéchines.
Ce qui peut conduire à une activité antioxydante inférieure à celle de la variété issue du thé. Néanmoins, il possède d'autres composants tels que l'orientine, l'aspalathine et la rutine, et à des concentrations plus faibles, l'isoquercitrine, l'hyperoxyde et l'isovitexine, qui présentent tous une activité antioxydante 15 16.

L’activité antioxydante a une relation directe avec les matériaux d'origine et le temps de fermentation. 17

Détoxifiant

Sa fonction de détoxification (élimination des toxiques et des déchets cellulaires) peut favoriser la prévention de certains cancers et de nombreuses maladies. Il facilite également la préservation du foie.

Les acides bactériens, les enzymes et les autres métabolites secondaires, générés par les micro-organismes pendant sa fermentation, permettent de soutenir le processus de détoxification. La plupart des acides et enzymes bactériens, présents dans cette boisson, sont similaires aux composés chimiques produits par le corps, qui favorisent la détoxification.

Les vertus et bienfaits «détoxifiants» du kombucha font référence à la capacité de certains acides, produits au cours du processus de fermentation, à augmenter la glucuronidation dans le corps humain. Elle est impliquée dans l'élimination de certains médicaments et produits toxiques.

Il a été émis l'hypothèse qu'il peut augmenter la glucuronidation dans le corps, un processus qui s’établit principalement dans le foie, grâce à l'acide glucuronique alimentaire 18 ou grâce à l'inhibition de l'enzyme β-glucuronidase 19. La saccharolactone, présente dans cette boisson, est un inhibiteur de la glucuronidase 20 21.‌‌

On sait que la glucuronidase fécale est inhibée par la saccarolactone à la fois chez les témoins sains et chez les sujets atteints d'un cancer du côlon, qui ont des concentrations élevées de β-glucuronidase 22 23. ‌‌

L'inhibition de la glucuronidase et l'augmentation supposée de la capacité de conjugaison de l'acide glucuronique semblent être à l’origine des bienfaits et vertus anticancéreuses «détoxifiantes» du kombucha. Elles facilitent l'élimination des substances toxiques du corps 24.

Son incorporation, dans l’alimentation, entraînerait une détoxification du foie. C’est l'acide glucuronique, en particulier, qui aurait la capacité à se lier aux substances toxiques présentes dans le corps humain. Il pourrait également améliorer l'excrétion de ces molécules toxiques25.

En tant que prébiotique et probiotique 26, grâce aux micro-organismes qu’il contient, il peut avoir des effets bénéfiques sur la santé. Il est aussi reconnu pour préserver le système immunitaire 27 28.

Activité antimicrobienne et antifongique

Il présente une activité antimicrobienne significative, sur un large éventail de micro-organismes 29. Il est capable, in vitro, d'inhiber la croissance de nombreuses bactéries 30, telles que :

  • Helicobacter pylori, responsable des ulcères peptiques ;
  • Escherichia coli, qui est la cause de diarrhées courantes ;
  • Candida Albicans, et du staphylocoque doré, entre autres.

Une étude a également montré qu'il aurait un potentiel en tant que source alternative de polyphénols, pour atténuer la virulence du bacille du choléra 31.

Cette capacité pourrait être liée à la présence d'acide acétique. Par ailleurs, les protéines produites au cours du processus de fermentation, ainsi que les catéchines, peuvent être des facteurs d'augmentation des propriétés antibactériennes.

Les catéchines et l'acide acétique, que l’on trouve dans le kombucha, ont des bienfaits bactéricides. Cependant, il contient également des substances antibiotiques, qui améliorent ses performances antimicrobiennes. L'acide acétique présente non seulement des propriétés antimicrobiennes, mais il peut également être antifongique. Il semble qu'il puisse être utilisé comme agent, pour réduire les agents pathogènes associés aux maladies humaines.

Il est apparu que le processus de préparation, le temps de fermentation, ainsi que l'origine des plantes, pourraient modifier cette activité antimicrobienne et antifongique 32. Les bienfaits du kombucha sont comparables aux antibiotiques standards tels que l’amracin (pour les bactéries) et la nystatine (pour les levures) 33. Il pourrait être utilisé dans l'amélioration des traitements des maladies infectieuses.

Système immunitaire

Testé in vitro sur des lymphocytes exposés à un rayonnement, il semble préserver de manière dose-dépendante la structure chromosomique des lymphocytes. Cette protection atteint environ 50 %, ceci sans modifier la structure des lymphocytes 34.

Les vertus et bienfaits antioxydants du kombucha semblent ainsi préserver l'intégrité des globules blancs in vitro, lors d’une exposition à des radiations, ce qui est une action attendue des composés antioxydants.

Cette capacité de protection des lymphocytes pourrait être à l’origine de ses effets sur la santé.

Un microbiote sain permet également de renforcer le système immunitaire. Ainsi, les aliments et boissons fermentés sont utiles à son fonctionnement.

Hépatoprotection

Dans une étude réalisée sur des rats mâles, les bienfaits protecteurs du thé noir et du kombucha ont été comparés. Le thé noir, ingéré pendant 30 jours, a montré des effets protecteurs. Cependant, l'activité hépatoprotectrice de la boisson fermentée était plus importante 35.

L'effet protecteur de cette boisson, contre la toxicité hépatique, a été démontré par ailleurs in vitro, chez le rat, avec d’autres produits chimiques 36 37 38. Il peut être expliqué par la teneur en saccharolactone de la boisson.

La saccharolactone présente une activité antioxydante. Elle permet également d'augmenter la glucuronidation, ce qui permet l'élimination des substances toxiques39. Par ailleurs, l’amélioration du microbiote intestinal, induite par sa consommation, est en partie à l’origine de cet effet protecteur des troubles du foie 40.

Chez les rongeurs, il protège les hépatocytes de la toxicité lipidique, en influençant le métabolisme des lipides. Ainsi, il atténue l'inflammation et la fibrose, ce qui contribue à la restauration du foie chez les souris atteintes de stéatose non alcoolique 41.

Il est également capable d'empêcher l'apoptose des cellules, liée aux hépatocytes 42 .

L'acide glucuronique, qui participe au processus de glucuronidation, est un des composants utile à l’hépatoprotection. Le mode de production de la boisson modifie la quantité finale de l’acide présent dans le produit. Ainsi, un kombucha préparé à une température de 30°C en contient davantage que s’il est préparé à 20° 43.

Cependant, s'il n'est pas préparé dans des conditions optimales, il peut devenir toxique, ce qui peut se manifester par une hépatotoxicité 44 ou une toxicité gastro-intestinale 45.

Malgré ces études sur l’animal prometteuses, il n’existe à ce jour aucune étude sur l’Homme.

Activité anticancéreuse

Certaines études cliniques ont permis de démontrer les bienfaits et vertus anticancéreuses du kombucha 46.

La présence de polyphénols et de métabolites secondaires, produits au cours du processus de fermentation, serait à l’origine de cet impact 47 48. La glucuronidase, processus de détoxification, ainsi que l’amélioration du microbiote et du système immunitaire, permettraient également de contribuer ce mécanisme anti-cancéreux.

Les polyphénols semblent pouvoir empêcher l'altération des gènes, inhiber la propagation des cellules cancéreuses et provoquer l'apoptose des cellules cancéreuses.

Cette boisson a montré être un agent actif in vitro pour prévenir la croissance des métastases dans le cancer de la prostate 49, mais aussi de la lignée cellulaire du cancer du col de l’utérus 50.

Une étude menée sur des cellules cancéreuses colorectales a montré une meilleure efficacité du kombucha, préparé à partir de thé vert 51. Ce qui confirme l’importance des polyphénols dans son action.

Aussi, il pourrait être intéressant pour rééquilibrer le pH sanguin des patients cancéreux, dont le pH sanguin est de 7,56 ou plus pendant la maladie.

Certains composants, présents dans cette boisson, tels que les acides glucuronique, gluconique et lactique et les polyphénols sont capables de diminuer des facteurs aggravants du cancer de l'estomac 52 53 54 .

Système gastro-intestinal

Les aliments et boissons fermentés sont reconnus pour les bénéfices qu’ils apportent au microbiote intestinal, par l'intermédiaire de leurs propriétés de pré et probiotiques. Ils favorisent aussi la production d’acide gras à chaînes courtes 55.

Le kombucha a cependant été très peu étudié sur cet aspect, même s'il est reconnu traditionnellement en tant qu’agent de modification de la flore intestinale.

Dans une étude, l'impact d'un extrait sur le microbiote intestinal a été analysé. De légères modifications, du microbiote intestinal des animaux, ont été observées. Par ailleurs, certains facteurs de risque ont été réduits, tels que l'hypercholestérolémie, l'artériosclérose et la glycémie à jeun 56.

L'acide lactique, contenu dans cette boisson, peut modifier certains paramètres de la circulation sanguine, mais aussi aider à lutter contre la constipation. L'acide butyrique protège la membrane cellulaire et renforce les parois intestinales, dans le cadre de certaines pathologies (candidose) 57.

Syndrome de l’intestin perméable

Les bienfaits cicatrisants du kombucha, sur le système gastro-intestinal, et en particulier ses effets curatifs sur les ulcères intestinaux ont été étudiés chez des lapins.

Les protéines de Zonula occludens sont d'importantes protéines intracellulaires associées à la santé intestinale. Ainsi, la destruction de ces protéines favorise la survenue de l’intestin perméable et de certaines maladies gastro-intestinales, dont les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin. Ainsi, des approches thérapeutiques visent à restaurer l'expression de ces protéines pour réduire la perméabilité intestinale.

Du kombucha a été administré à des souris atteintes de colite. Les bactéries, présentes dans cette boisson, génèrent de l'acide gluconique par la dégradation de l'acide caprylique. Il peut inhiber certains types d'infections à levures et de candidoses, qui sont sources de désordres intestinaux.

Par ailleurs, les troubles digestifs caractérisés par des saignements et des diarrhées ont été améliorés chez les souris. L'expression des protéines était également améliorée chez ces souris.

Il est donc apparu dans cette étude comme un candidat thérapeutique prometteur pour réduire la perméabilité intestinale 58. Des études chez l’être humain sont aujourd’hui nécessaires pour confirmer ces résultats.

Sclérose en plaque

La sclérose en plaques est la maladie inflammatoire la plus courante du système nerveux central (SNC). Une recherche a été conçue pour révéler l'impact thérapeutique et les processus moléculaires et cellulaires, déterminant l'effet du kombucha, sur le soulagement de la sclérose en plaques dans une encéphalomyélite auto-immune expérimentale (EAE), induite chez des souris.

Les cytokines et la concentration d'oxyde nitrique dans le tissu de la moelle épinière, qui font preuve du dysfonctionnement de l’organisme dans la maladie, ont été mesurées. La gravité de la maladie était moindre dans le groupe ingérant cette boisson. Elle a entraîné simultanément une réduction remarquable de la production d'un type de cytokines en particulier. Aussi, la concentration d'oxyde nitrique, dans les tissus de la moelle épinière, était significativement inférieure à celle du groupe témoin. Ces résultats soutiennent qu'elle pourrait réduire la gravité de la sclérose 59.

Fertilité masculine

Le Kombucha est reconnu pour ses bienfaits détoxifiants et antioxydants. Dans une étude, son impact sur la fertilité des rats a été analysé.

L'effet protecteur que procure cette boisson, contre les dommages sur le tissu testiculaire provoqué par les nanoparticules d'argent, a été testé. Son ingestion par les souris a permis de réduire les effets indésirables des nanoparticules d'argent sur le tissu testiculaire. Par ailleurs, il a amélioré le fonctionnement du système reproducteur masculin 60.

Glycémie

Dans une étude, son activité hypoglycémiante a été analysée. Il a été comparé au thé noir. Dans le cadre de la glycémie, quels sont les bienfaits du kombucha ?

Il a été constaté qu'il favorise davantage l'inhibition des activités de l'alpha-amylase et de la lipase dans le plasma, ainsi que dans le pancréas. Il participe à la régulation de la glycémie. Par ailleurs, il permet de protéger efficacement les fonctions hépatiques et rénales de rats diabétiques61.

Des études sur l’être humain sont aujourd’hui nécessaires pour confirmer ces indications.

Comment le consommer ?

Sa consommation régulière, à haute dose, n'est pas recommandée (plus de 125 ml par jour).

Existe-t-il en bio ?

Le kombucha peut disposer du label bio.

Principes actifs

Ses principes actifs sont nombreux 62 63 64 65 66 :

  • Saccharolactone
  • Acides succinique, lactique, gluconique, glucuronique, usnique
  • Acides acétique, éthanoïque, propanoïque
  • Polyphénols, dont des catéchines
  • Dioxyde de carbone
  • Saccharose
  • Caféine
  • Orientine, aspalathine, rutine
  • Isoquercitrine
  • Hyperoxyde
  • Isovitexine
  • Des minéraux (manganèse et zinc), des vitamines et des acides aminés
  • De l’éthanol, 0 à 3% 67

Effets secondaires du kombucha

Sa consommation, particulièrement s’il est préparé maison, comporte des risques. Son ingestion, à long terme, a favorisé la survenue de certaines maladies graves (hyponatrémie 68, hépatite toxique 69, hépatotoxicité 70). Il a provoqué d’autres réactions, qui sont principalement liées à la confection de ce produit 71 72 73.

Lors de se réalisation, des pratiques d'hygiène strictes doivent être appliquées 74 75 76 77.

L'acide acétique peut favoriser l'expulsion des métaux du récipient dans lequel il est fermenté. Si vous souhaitez le préparer vous-même, il faut donc veiller à le fermenter dans des récipients non métalliques pour éviter toute intoxication aux métaux.

Par ailleurs, il peut contenir une grande quantité de fluorure. Nous vous recommandons de le préparer avec du thé blanc ou du rooibos, en raison de leur plus faible teneur en fluorure 78.

Contre-indications

Il contient un petit pourcentage d’alcool. Ainsi, le kombucha peut présenter un danger chez la femme enceinte et allaitante, ainsi que chez les enfants. Sa consommation est aussi contre-indiquée chez les personnes présentant une maladie rénale, pulmonaire ou hépatique.

Certaines personnes peuvent être allergiques à certains composants de cette boisson. Une restriction de sa consommation est alors conseillée 79.

Interactions médicamenteuses

Aucune interaction médicamenteuse n'a été observée. Cependant, ses principes actifs pourraient interagir avec certains médicaments.

Questions fréquentes

Qu'est-ce que le kombucha ?

Il s'agit d'une boisson fermentée à partir du théier (Camellia sinensis).

Quels sont ses bienfaits ?

1. Activités antioxydante, détoxifiante, antimicrobienne et antifongique
2. Hépatoprotection
2. Renforce l'immunité et la fertilité masculine
3. Régule la glycémie
4. Participe à la lutte contre le cancer

Quelles sont les mises en garde ?

Sa consommation peut comporter des risques. Il est déconseillé chez la femme enceinte, allaitante et chez l'enfant. Les personnes présentant des maladies rénales, hépatiques et pulmonaires ne doivent pas en consommer.


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga