Lierre grimpant (Hedera Helix): bienfaits et utilisation

-

Le lierre grimpant est utilisé en phytothérapie, pour ses nombreuses propriétés médicinales. Expectorant, il permet notamment de traiter la toux. Les feuilles et les baies sont utilisées.

Présentation

Lierre grimpant, utilisé en phytothérapie.

Nom commun : Lierre grimpant
Nom latin : Hedera helix
Noms populaires : Bourreau des arbres, Herbe de Saint-Jean, Lierre Joli Bois, Herbe a cautère, Lierre commun, Lierre des poètes,
Famille botanique : Araliacées

Propriétés thérapeutiques

  • Génital : syphilis, aménorrhée, oligoménorrhée
  • Circulatoire : phlébite, œdème des jambes, varices, hémorroïdes
  • Reins : rhumatismes
  • Système nerveux : névralgies, névrites
  • Peau : vergetures, cellulite, dartres
  • Poumon - expectorant : toux, coqueluche, trachéite, laryngite
  • Anesthésique local : sciatique, migraine
  • Tonique général, anti-vomitif

Usages populaires

Peau : scrofule
Génital : métrorragie, hypertrophie de la prostate
Poumon : catarrhe chronique, bronchite, rhumes, toux
Reins : rhumatismes
Système nerveux : névrites, névralgies

Utilisations et dosages

  • Infusion de feuilles (ou décoction) : 4 à 6 g de lierre grimpant par litre d'eau.
  • Infusion ou décoction de baies : 4 à 8 g par litre d'eau. En raison de la toxicité des baies, ne pas dépasser 8 g.
  • Poudre de feuilles : 1 à 2 g dans du miel, du sucre, ou un liquide approprié.
  • Poudre de baies : 0,5 à 1 g de poudre dans du miel, du sucre, ou un liquide approprié.
  • Décoction pour lotions, compresses : une poignée de feuilles pour un litre d'eau.
  • Macération contre la gale : une poignée de feuilles pour un litre de vinaigre. En lotions, matin et soir, pendant 5 à 10 jours.
  • Contre la migraine : mixer 5 ou 6 feuilles de lierre grimpant, mettre le jus sur des compresses de gaze, les maintenir sur les 2 tempes.
  • Rage de dents - gargarismes : faire bouillir 25 g de feuilles de lierre coupées en morceaux dans 1 verre à bordeaux de vin rouge, pendant 3 minutes. Retirer du feu, ajoutez une demi cuillerée à café de gros sel ou bien 3 cuillerées à soupe de vinaigre.

Précautions et toxicité

Les baies du lierre grimpant sont toxiques.
A forte dose, la consommation des baies peut provoquer des empoisonnements mortels.

L'usage de la plante doit se faire sous contrôle médical.

Principes chimiques actifs

Le lierre grimpant contient des saponines, de la résine, un glucoside, du tanin, de l'acide hédérique, des matières grasses, de la cholestérine, des acides chlorogénique, formique et malique, de la pectine et de l'inosite.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.