Pourquoi associer la lutéine et la zéaxanthine?

-

La lutéine et la zéaxanthine sont des antioxydants de type « carotène ». Selon les études scientifiques récentes, ces caroténoïdes ont un effet protecteur sur l’œil. En effet, ces deux pigments pourraient ralentir l’apparition de la dégénérescence maculaire liée à l’âge et de la cataracte. Découverte de l'association lutéine et zéaxanthine.

Description

La lutéine et la zéaxanthine participent au maintien d'une bonne acuité visuelle.

La luétine et la zéaxanthine sont deux pigments colorés présents dans certains fruits et légumes. Ils ont un effet antioxydant et se classent parmi les caroténoïdes. Ils sont abondamment étudiés pour leur rôle dans la prévention de certaines maladies oculaires.

La lutéine

La lutéine est un pigment naturel de la famille des caroténoïdes. Sa coloration va de jaune clair à orange foncé selon sa concentration. Elle se trouve principalement dans certains fruits et légumes colorés.

D’un point de vue anatomique, ce pigment se loge principalement dans la périphérie de la macula. Son rôle sur l’organisme est donc principalement lié à l’acuité visuelle.

La lutéine fait l’objet de nombreuses études scientifiques. Elle vise notamment à définir ses applications sur la santé de l’œil. Actuellement, la science démontre qu’elle peut :

  • protéger l’organe de la vue de la dégénérescence maculaire liée à l’âge1 ;
  • réduire le risque d’apparition et de progression de la cataracte2 ;
  • diminuer le risque d’apparition de la rétinopathie diabétique3 ;
  • limiter le risque d’apparition du cancer du sein4 ;
  • protéger la peau des agressions extérieures, du soleil notamment5.

La zéaxanthine

La zéaxanthine est un pigment naturel dont la couleur est jaunâtre. Elle se trouve principalement dans certains fruits et légumes à feuilles vertes.

D’un point de vue anatomique, cet antioxydant se loge principalement dans la zone centrale de la macula. Son rôle est donc principalement lié à la santé visuelle.

Depuis quelques années, la science se penche sur ses bienfaits. Les résultats actuellement engrangés permettent de lui définir un rôle pour :

  • limiter le développement de la dégénération maculaire liée à l’âge6 ;
  • réduire la cataracte et en limiter les conséquences7 ;
  • améliorer les fonctions cognitives8 ;
  • protéger la peau du vieillissement prématuré ;
  • diminuer le risque de développer certains types de cancer9.

Pourquoi les combiner?

En raison de leur présence complémentaire dans la macula, la lutéine et la zéaxanthine ont été étudiées ensemble pour leur synergie. Les résultats obtenus par les scientifiques démontrent que leur efficacité est potentialisée par la présence de l’autre antioxydant.

Les recherches menées portent sur l’utilisation de ces deux molécules dans la prévention et le traitement des dégénérescences maculaires liées à l’âge, y compris la cataracte. Ces maladies sont les premières causes de cécité.

DMLA

Une grande étude sur les caroténoïdes a révélé un lien entre une alimentation riche en lutéine et en zéaxanthine et une plus faible incidence des dégénérescences maculaires liées à l’âge10. D’autres études ont confirmé ce lien.

Une analyse récente a également permis d’indiquer qu’une consommation quotidienne de l’équivalent de 6 mg de lutéine et de zéaxanthine par jour serait la dose minimale efficace pour réduire le risque d’apparition d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)11.

Diminution de l'incidence de la cataracte

La cataracte est une maladie de « vieillesse » de l’œil. Elle se caractérise par une opacification progressive du cristallin. Celle-ci peut mener à la cécité si elle n’est pas traitée, de manière chirurgicale.

Des recherches, de grande ampleur, ont mis en évidence en lien entre la consommation de caroténoïdes et l’apparition de cette maladie.

Une première étude a permis de révéler qu’une consommation quotidienne de 6 mg environ des 2 pigments colorés réduisait le besoin de recourir à la chirurgie en cas de développement de la cataracte12.

Une autre étude est arrivée à la même conclusion avec une quantité journalière de 6,9 mg de lutéine et de zéaxanthine13.

Une autre étude, de type épidémiologique, a suivi des patients soignés pour une cataracte durant 5 ans. Elle a permis de déterminer que les personnes qui avaient la plus forte teneur en lutéine et en zéaxanthine dans leur sang étaient également celles qui couraient le moins de risques de développer une nouvelle cataracte14.

Bien utiliser l'association des deux carotènes

La lutéine et la zéaxanthine agissent en synergie pour protéger la fonction visuelle des dégénérescences et maladies liées à l’âge.

Dosages

Pour un effet protecteur réel, les dosages recommandés sont :

  • 10 à 20 mg de lutéine par jour couplés à
  • 8 mg de zéaxanthine par jour.

Les différentes études effectuées ont démontré que ce dosage permet :

  • de prévenir la perte de la vision due a une dégénérescence maculaire liée à l’âge ;
  • d’améliorer l’acuité visuelle, notamment l’acuité visuelle nocturne ;
  • de prévenir l’opacification du cristallin, c’est-à-dire l’apparition de la cataracte.

Précautions d'usage

À ce jour, il n’existe aucun effet secondaire répertorié quant à l’utilisation de ces molécules à titre préventif ou curatif pour les maladies oculaires.

Ces deux carotènes sont tout à fait sécuritaires. Cependant, ces compléments alimentaires peuvent interférer avec ceux contenant du bêta-carotène.

La lutéine et la zéaxanthine ont, à titre individuel, un rôle protecteur sur la vision notamment. Ensemble, cependant, des études démontrent qu’elles potentialisent leur efficacité. Ainsi, l’association n’additionne pas les bienfaits, mais les multiplie. Pour protéger vos yeux, la synergie des deux pigments colorés est sans aucun doute une piste des plus intéressantes.


  • 1Richer S. et al. Essai à double insu, contrôlé par placebo, randomisé de la lutéine et de la supplémentation en antioxydants dans l'intervention de la dégénérescence maculaire atrophique liée à l'âge: L'étude Veterans LAST (essai de supplémentation en lutéine antioxydante) Optométrie, 2004 avril; 75 (4): 216-30
  • 2Brown L . et al. "Une étude propsective de l'apport en caroténoïdes et du risque d'extraction de la cataracte chez les hommes américains". Am J Clin Nutr, 1999 Oct; 70 (4): 517-24
  • 3Tang L. et al. "le goji diététique améliore les anomalies de al structure rétinienne chez les souris db/db au stade précose du diabète". Exp Biol Mel (Maywood), 2011 Sept., 236 (9): 1051-63
  • 4Mignone Ll et al. "Les caroténoïdes alimentaires et le risque de cancer du sein invasif". Int J Cancer, 2009.
  • 5Palombo P. et al. "Effets bénéfiques à long terme du traitement combiné antioxydant oral/topique avec les caroténoïdes lutéine et zéaxanthine sur la peau humaine : Une étude en double aveugle contre placebo". Skin Pharmacol Physiol, 2007.
  • 6Liu R. and al. "lutein and zeaxanthin supllementation and association with visual function in age-related macular degeneration". Invest Ophtalmo Vis Sci, 2014 Dec 16; 56(1):252-8.
  • 7Mal L. and al. " A dose-response meta-analysis of dietary lutein and zeaxanthin intake in relation to risk of age-related cataract." Graefes Arch Clin Exp Ophtalmom 2014.
  • 8Billy R. and al. "Effets de la supplémentation lutéine/zéaxanthine sur al fonction cognitive des personnes âgées vivant dans une communauté : Essai randomisé, à double insu et contrôlé par placebo".
  • 9Ribaya-Mercado JD and al. "Zeaxanthin and lutein and their potential roles in desease prevention". J. Am Coll Nutr, 2004.
  • 10Eye Disease Case Control Study
  • 11Third National Health and Nutrition Examination Survey
  • 12Jae H. Kang, ScD, Juan Wu, ScD, Eunyoung Cho, ScD, Soshiro Ogata, PhD, Paul Jacques, ScD, Allen Taylor, PhD, Chung-Jung Chiu, DDS, PhD, Janey L. Wiggs, MD, PhD, Johanna M. Seddon, MD, ScM, Susan E. Hankinson, ScD, Debra A. Schaumberg, OD, MPH, ScD, and Louis R. Pasquale, MD; Contribution of the Nurses’ Health Study to the Epidemiology of Cataract, Age-Related Macular Degeneration, and Glaucoma ; Am J Public Health. 2016 September; 106(9): 1684–1689. Published online 2016 September. doi: 10.2105/AJPH.2016.303317🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4981799/
  • 13Juan Wu, Eunyoung Cho, Walter C Willett, Srinivas M Sastry, Debra A Schaumberg ; Intakes of Lutein, Zeaxanthin, and Other Carotenoids and Age-Related Macular Degeneration During 2 Decades of Prospective Follow-up ; PMID: 26447482 PMCID: PMC5119484 DOI: 10.1001/jamaophthalmol.2015.🔗 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26447482-intakes-of-lutein-zeaxanthin-and-other-carotenoids-and-age-related-macular-degeneration-during-2-decades-of-prospective-follow-up/
  • 14Adam J Paulsen, Karen J Cruickshanks, Mary E Fischer, Guan-Hua Huang, Barbara E K Klein, Ronald Klein, Dayna S Dalton ; Dry Eye in the Beaver Dam Offspring Study: Prevalence, Risk Factors, and Health-Related Quality of Life ; PMID: 24388838 PMCID: PMC3995164 DOI: 10.1016/j.ajo.2013.12.023🔗 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24388838-dry-eye-in-the-beaver-dam-offspring-study-prevalence-risk-factors-and-health-related-quality-of-life/?from_term=Beaver+Dam+Eye+Study&from_pos=1&from_schema=all
Caroline Thomas
Caroline Thomas, Auteur

Rédactrice spécialisée en nutrition, bien-être et santé naturelle. Spécialiste certifiée en techniques de santé naturelle. Formation de coaching en nutrition et bien-être en cours de validation.