Marrube Blanc (Marrubium vulgare): vertus médicinales

-

Plante odorante, très répandue dans la moitié sud de la France, le Marrube blanc pousse dans des terrains incultes et secs. Sa floraison intervient en été, de juin à septembre. Les feuilles et les fleurs sont utilisées en phytothérapie.

Présentation

Marrube blanc : plante utilisée pour ses vertus médicinales.

Nom commun : Marrube blanc
Nom latin : Marrubium vulgare
Noms populaires : Aide-de-Dieu, Bon-blanc, Bonhomme, Herbe-Vierge, Maraube.
Famille botanique : Lamiacées

Propriétés thérapeutiques

  • Poumon - béchique, expectorant, désinfectant : catarrhes chroniques, asthme humide, bronchite, toux rebelle, coqueluche
  • Reins - diurétique : oligurie
  • Digestif : inappétence, gastrite, entérite
  • Foie : troubles hépatiques
  • Génital - emménagogue : règles douloureuses, leucorrhée, dysménorrhée
  • Cœur - régulateur et tonique : arythmie, extrasystole
  • Fébrifuge - hyperthermie : paludisme
  • Amaigrissant : obésité

Usages populaires et bienfaits

Poumon : bronchite, trachéite, toux rebelle, asthme humide, tuberculose, secrétions bronchiques, pneumonie, pleurésie chronique
Génital : leucorrhée, aménorrhée
Digestif : inappétence, maux d'estomac, dysenterie chronique
Foie : tumeurs du foie, paresse de la vésicule biliaire, jaunisse, engorgements du foie et de la rate
Cœur : arythmie (extrasystolique)
Peau : ulcères, scrofule
Circulation : engorgements œdémateux, chlorose
Système nerveux : hystérie, troubles nerveux, hypochondrie
Reins : rétention d'urine
Fébrifuge, fièvre typhoïde et paratyphoïde, scorbut, malaria

Utilisation et posologie

En phytothérapie, ce sont principalement les sommités fleuries qui sont utilisées.

  • Vin : 30 g de sommités sèches pour 1 litre de vin rouge. Laisser macérer pendant 12 h, passer. Prendre 2 à 3 verres à bordeaux par jour.
  • Infusion de feuilles ou de sommités fleuries : 15 à 40 g par litre d'eau. Laisser infuser 15 minutes. Prendre 2 à 3 tasses par jour.
  • Suc frais : 30 à 100 g par jour, dans du miel ou du lait.
  • Poudre de feuilles sèches : 4 à 8 g par jour, dans une boisson appropriée. 
  • Décoction pour usage externe : 30 à 60 g par litre d'eau.
  • Infusion pour maigrir : 4 cuillerées à soupe pour 1 litre d'eau bouillante. Laisser infuser et boire en 4 fois dans la journée.

Précautions et effets secondaires

A forte dose, le marrube blanc peut provoquer des troubles du rythme cardiaque.

Principes chimiques actifs

En plus de matières grasses, mucilagineuses et résineuses, le marrube blanc contient de la cire, environ 5% de tanins, du glucose, 0,055% d'huile essentielle et une forte proportion de principes amers (marrubiine).

Le marrube blanc renferme également des sels de potassium, des tanins, des acides phénols (caféique, chlorogénique...) et de la choline.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.