Myrtille (Vaccinium myrtillus): bienfaits et vertus

-

Arbuste de sous-bois, le myrtillier est répandu dans toute l'Europe et en Asie Mineure. En France, il pousse essentiellement dans les régions montagneuses : il est très commun dans les Ardennes, les Vosges, le Plateau Central et les Pyrénées. Les baies du myrtillier, les myrtilles, sont très appréciées pour leurs qualités gustatives. Elles sont également utilisées en phytothérapie. Découverte.

Présentation

Myrtillier : les myrtilles et les fleurs possèdent de nombreux bienfaits et vertus.

Nom commun : Myrtille
Nom latin : Vaccinium myrtillus
Noms populaires : Airelle, airelle noire, brimbelle, raisin des bois, raisin de bruyère, vigne des montagnes.
Famille botanique : Éricacées

Propriétés thérapeutiques

  • Digestif : colibacillose, entérite aiguë, fièvre typhoïde, diarrhées, dysenterie
  • Astringent : colopathie fonctionnelle ou syndrome du côlon irritable
  • Pancréas - hypoglycémiant : diabète, hyperglycémie
  • Tonique : fatigue et asthénie
  • Troubles oculaires rétiniens : traitement contre l'héméralopie, le glaucome

Usages populaires

Digestif : nausées, crampes d'estomac, troubles intestinaux, diarrhées, météorisme, inappétence, ascarides, entérites aiguës
Reins : colibacillose, cystite, blennorragie, incontinence urinaire, faiblesse vésicale
Peau : eczéma, dermatites
Circulation : hémorroïdes
Poumon : toux
Génital : leucorrhées
Diabète, fièvre typhoïde

Utilisation et posologie

Ce sont les feuilles et les baies qui sont utilisées en phytothérapie.

  • Décoction - entérites aiguës - diarrhées : 50 g à 80 g de baies séchées, pour 1 litre d'eau. Prendre 4 à 6 tasses par jour.
  • Teinture : faire macérer pendant 15 jours, 100 g de baies séchées concassées dans 500 g d'alcool à 60° en remuant de temps à autre, filtrer. 1 cuillerée à café dans un demi-verre d'eau, à prendre 3 fois par jour (adultes).
  • Infusion de feuilles concassées : 1 cuillerée à soupe par tasse ou 30 g par litre d'eau. A boire dans les 24 heures.
  • Fruits frais : 500 g à 1 kg par jour.
  • Poudre de baies : prendre 4 g toutes les 2 ou 3 heures.
  • Infusion : une cuillerée à soupe de feuilles de myrtille pour 250 ml d'eau. Boire 2 à 3 tasses par jour.
  • Infusion - antidiabétique : 4 cuillerées à soupe de feuilles de myrtille dans un litre d'eau. Laisser infuser pendant un quart d'heure, à boire dans les 24 heures.

Alimentation

Fraîches ou saupoudrées de sucre ou cuites en confitures, en gelées, en sirop, les baies de myrtille sont, avec la mûre et la framboise, des fruits très appréciés.
Riches en vitamines et en minéraux, les myrtilles possèdent de nombreux bienfaits.

Précautions et contre-indications

A forte dose, les feuilles de myrtille peuvent être toxiques.
Aucune contre-indication connue pour les baies.

Principes chimiques actifs

Les feuilles de myrtille renferment de la potasse, de l'acide phosphorique, de la chaux et de la magnésie.
Elles contiennent également des tanins, 6% d'acide gallique, de l'acide quinique et benzoïque, du mucilage, des corps résineux et 0,01% d'essence et de la myrtilline (insuline végétale).

A l'état frais, les fruits renferment 76% d'eau, 21 à 30% de sucre interverti, des acides malique, citrique, quinique, succinique, oxalique et lactique, des pentosanes, de la pectine, de la pectose et des matières grasses.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.