Petit houx (Fragon): bienfaits et effets secondaires

-

Arbuste épineux, le petit houx (fragon) pousse dans les terrains calcaires et dans les bois à faible altitude. Il est présent dans toute l'Europe, en Afrique du Nord et en Asie. Connu depuis l'Antiquité pour ses propriétés diurétiques, il est également employé pour traiter l'insuffisance veineuse.

Présentation

Petit houx (fragon) : arbuste employé en phytothérapie pour ses vertus et bienfaits.

Nom commun : Petit houx
Nom latin : Ruscus aculeatus
Noms populaires : Buis piquant, fragon, fragon épineux, houx frelon, laurier d'Alexandrie, myrte épineux, myrte sauvage des anciens.
Famille botanique : Liliacées

Propriétés thérapeutiques

  • Reins - diurétique : goutte, rétention d'eau (hydropisie), lithiase rénale (calculs rénaux)
  • Peau - vasoconstricteur : varices, hémorroïdes

Usages populaires

Circulatoire : varices, hémorroïdes
Reins : atteintes rénales (rhumatismes inflammatoires), goutte, lithiase rénale, diurétique
Digestif : troubles digestifs, colique, crampes d'estomac, diarrhée
Poumon : inflammation des muqueuses des voies respiratoires
Système nerveux : épilepsie
Foie : jaunisse
Tonique, fébrifuge, tuberculose, infections de la peau ou des muqueuses, œdèmes

Utilisation et posologie

Ce sont essentiellement les rhizomes et les feuilles qui sont utilisés en phytothérapie.

  • Infusion - décoction de feuilles séchées: 30 à 60 g par litre d'eau bouillante. Prendre 2 à 3 tasses par jour. Ajouter du miel.
  • Décoction - fébrifuge : 1 cuillerée à café de racines séchées pour 250 ml d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 5 minutes. Boire deux tasses par jour pendant les repas. Ajouter du miel.

Alimentation

Les jeunes pousses sont comestibles : elles se consomment comme les asperges.

Contre-indications et effets indésirables

Le petit houx est contre-indiqué en cas d'hypertension artérielle. Le fragon est déconseillé pour les femmes enceintes et allaitantes.

Les baies du petit houx sont toxiques ; elles peuvent causer des troubles digestifs.

Principes chimiques actifs

Le petit houx renferme des stérols, des acides gras et une faible quantité d'huile essentielle.

Le rhizome contient des flavonoïdes et des saponosides à génine stéroïdique.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.