Petite pervenche (Vinca minor): propriétés et bienfaits

-

Plante herbacée rampante, la petite pervenche pousse dans des terrains ombragés ou semi-ombragés. Très répandue en Europe et en Asie, elle est réputée pour ses propriétés vulnéraires et astringentes.

Présentation

Petite pervenche (Vinca minor): plante médicinale qui offre de nombreux bienfaits et propriétés.

Nom commun : Petite pervenche
Nom latin : Vinca minor
Noms populaires : violette des sorciers, violette de serpent, violette des morts.
Famille botanique : Apocynacées

Propriétés thérapeutiques

  • Astringent :
    • diarrhées, entérite, hémostatique
    • artérioles, capillaires, artériosclérose, oxygénation cérébrale (échange au niveau cérébral)
  • Hypotenseur, vasodilatateur coronarien et capillaire
  • Activité pancréatique : anti-diabétique, tonique amer
  • Anticancéreux : leucémie, lymphome de Hodgkins
  • Anti-galactogène
  • Régénérateur du foie, dépuratif, fièvre, paludisme
  • Tonique (apéritif), diurétique

Usages populaires

Antihémorragique : saignements de nez, hémoptysie des tuberculeux
Troubles ORL et pulmonaires : angine, pleurésie, bronchite
Astringent, vulnéraire, sudorifique
Dysenterie, paludisme

Utilisations et posologie

Ce sont essentiellement les feuilles séchées qui sont utilisées en phytothérapie.

  • Vin - bronchite : faire macérer 100 g de feuilles dans 1 litre de vin doux pendant une journée. Prendre 1 verre à chaque repas.
  • Usage externe : 50 g de feuilles pour un litre d'eau. Faire bouillir pendant 3 minutes.
    • Gargarisme, bains de bouche : inflammation des amygdales, ulcérations buccales, maux de dents.
    • Compresses : plaies ouvertes, morsure de serpent.
  • Cataplasmes - saignements de nez : appliquer les feuilles fraîches écrasées.

Alimentation

Aucun usage alimentaire : la plante n'est pas comestible.

Contre-indications et toxicité

La petite pervenche peut être toxique en cas d'ingestion. Son usage interne doit se faire sous contrôle médical.

La plante est déconseillée pour les femmes enceintes et allaitantes.

Principes chimiques actifs

La petite pervenche renferme des sucres, du sodium, du potassium, du calcium, de la vitamine C, des tanins et des alcaloïdes (vincamine).

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.