Prunellier (Prunus Spinosa): propriétés et utilisation

-

Le prunellier ou Prunus Spinosa est un arbuste épineux appartenant à la famille des Rosacées. Reconnu pour les propriétés diurétiques et laxatives de ses fleurs, il est indiqué dans le traitement de la constipation ou de la dysurie.

Présentation

Prunellier (Prunus Spinosa): propriétés et utilisation de cet arbuste en phytothérapie.

Nom commun : Prunellier
Nom latin : Prunus spinosa
Noms populaires : Épine noire, buisson noir, prunelier, fourdinier.
Famille botanique : Rosacées

Propriétés médicinales

  • Troubles intestinaux et digestifs - laxatif (fleurs): constipation
  • Troubles rénaux et des voies urinaires - diurétique (fleurs): dysurie, rétention d'eau 
  • Affections bucco-dentaires: gingivite
  • Tonique général (vitamine C contenue dans les fruits)

Usages populaires

Diurétique: rétention d'eau, favorise la miction
Laxatif léger, dépuratif: constipation
Stimulant de l'organisme
Fébrifuge, anti-diabétique

Dosage et posologie

Ce sont essentiellement les fleurs et les fruits (baies) du prunellier, qui sont utilisés en phytothérapie.

Infusion : 20 à 30 g de fleurs par litre d’eau bouillante. Laisser infuser pendant 10 minutes. Filtrer. Boire une tasse le matin à jeun.
Décoction : 25 à 30 g de fruits mûrs pour un litre d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. Boire 2 tasses par jour entre les repas.

Alimentation

Les prunelles, fruits du prunellier, peuvent se manger crues.

Cuites, elles peuvent également être incorporées dans des tartes, compotes et sirops de fruits, à condition d'enlever les noyaux toxiques.

Précautions et contre-indications

Ne pas ingérer les noyaux des prunelles, qui contiennent de l'acide cyanhydrique, toxique pour l'organisme.

Principes chimiques actifs

Les prunelles renferment des acides organiques, des tanins et de la vitamine C en abondance.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.