Renouée des oiseaux (Polygonum Aviculare): bienfaits et utilisation

-

Plante annuelle, la renouée des oiseaux est très commune en France ; elle pousse dans des lieux incultes, le long des trottoirs et des routes. Souvent considérée comme une "mauvaise herbe", elle offre néanmoins des vertus médicinales intéressantes. Utilisée depuis l'Antiquité pour ses propriétés diurétiques, elle est également indiquée dans le traitement de la diarrhée. La plante entière est utilisée en phytothérapie.

Présentation

Renouée des oiseaux (Polygonum Aviculare) : plante utilisée en phytothérapie pour ses nombreux bienfaits.

Nom commun : Renouée des oiseaux
Nom latin : Polygonum Aviculare
Noms populaires : Achée, aviculaire, centinode, corrigiole, crépinette, herbe a cent nœuds, herbe a cochons, herbe aux panaris, herbe à pourceaux, herbe des Saints innocents, hermole, langue de passereau, lis glané, sanguinaire, tirasse, tire-gorets, traînante ou traînasse.
Famille botanique : Polygonacées

Propriétés thérapeutiques

  • Digestif - astringent : diarrhée, dysenterie, entérite, inflammation de la muqueuse intestinale
  • Poumon : infection des voies respiratoires
  • Reins : cystite calculeuse, goutte, inflammation des voies urinaires
  • Génital : ménorragie
  • Circulatoire - hémostatique : hémorragies, hémoptysie (expectorations), varices, hémorroïdes, phlébite
  • Activité antidiabétique
  • Arthrite et troubles des articulations

Usages populaires

Digestif : diarrhées, dysenterie, entérite, entérocolite
Circulatoire : hémorragies, saignements de nez, hémoptysie
Génital : leucorrhée
Poumon : tuberculose, bronchite, asthme
Peau : plaies, blessures, ulcères, prurit
Reins : calculs rénaux, coliques néphrétiques, maladies de la vessie
Adénite : inflammation des nœuds lymphatiques
Activité antidiabétique

Utilisation et posologie

La plante entière est utilisée en phytothérapie.

  • Décoction - astringent : 25 à 30 g de la plante entière par litre d'eau bouillante. Prendre 2 à 3 tasses jour.
  • Vin : 25 à 40 g de Renouée des oiseaux dans un litre de vin rouge. Prendre un verre à bordeaux 3 fois par jour.
  • Décoction : 50 g de feuilles, séchées de préférence, pour 1 litre d'eau. Faire bouillir pendant une dizaine de minutes, puis laisser infuser. Boire 4 tasses par jour.
  • Cataplasmes - usage externe - blessures : faire bouillir les feuilles de la plante. Laisser refroidir, puis les appliquer directement sur la peau.

Précautions et contre-indications

Aucune contre-indication connue.

Principes chimiques actifs

La renouée des oiseaux renferme des flavonoïdes, de la résine, des sucres, du mucilage, de l'acide oxalique, des alcaloïdes et de la silice.

La plante contient également des tanins, des coumarines et une huile essentielle.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.