Rue d’Alep (Ruta Chalepensis): plante médicinale

-

Originaire d'Afrique du Nord, la rue d'Alep ou Ruta Chalepensis est un arbrisseau appartenant à la famille des Rutacées. Très répandu dans la région méditerranéenne, il pousse dans des terrains secs et ensoleillés. D'odeur fétide, la rue d'Alep ou de Chalep est reconnue pour sa toxicité, son usage doit se faire sous contrôle médical. En phytothérapie, elle est employée pour ses propriétés vermifuges, antispasmodiques et emménagogues.

Présentation

Rue d'Alep (Ruta Chalepensis): plante médicinale aux vertus thérapeutiques intéressantes.

Nom commun : Rue d'Alep
Nom latin : Ruta Chalepensis
Noms populaires : Rue de Chalep
Famille botanique : Rutacées

Propriétés thérapeutiques

  • Antispasmodique
  • Génital : emménagogue (régulation du cycle menstruel), propriétés abortives
  • Douleurs articulaires et osseuses

Usages populaires

Génital : régulation du cycle menstruel
Système nerveux : antiépileptique, hystérie
Maladies rhumatismales
Vermifuge
, antidote contre les poisons (action vomitive) et morsures de serpent

Utilisations et posologie

  • Infusion : 2 à 5 g de plante séchée pour 250 ml d'eau bouillante. A boire dans la journée.

Alimentation

La rue d'Alep est comestible : les feuilles fraîches peuvent être utilisées comme aromate.

En raison de sa toxicité, son usage alimentaire n'est pas recommandé.

Contre-indications et toxicité

A forte dose, la rue d'Alep est une plante toxique. En cas d'ingestion, elle peut provoquer une inflammation sévère de la muqueuse gastrique et se révéler mortelle.

La plante est également abortive. Elle est contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes.

Principes chimiques actifs

La rue d'Alep renferme une huile essentielle, des hétérosides flavoniques, du fer, des alcaloïdes et de la vitamine P (quercétine).

Elle contient également de la résine, de la gomme et des coumarines.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.