Salicaire commune (Lythrum salicaria): propriétés et vertus

-

Plante vivace, de la famille des Lythracées, la salicaire commune ou Lythrum salicaria se rencontre en Europe, en Asie occidentale, en Afrique et en Amérique du Nord. Sa floraison intervient à la fin de l'été, de septembre à octobre. Hémostatique et astringente, elle est indiquée dans le traitement des troubles intestinaux et circulatoires. Elle permet également de traiter certaines affections cutanées.

Présentation

Salicaire commune (Lythrum salicaria): plante qui offre de nombreuses propriétés médicinales.

Nom commun : Salicaire
Nom latin : Lythrum salicaria
Noms populaires : Herbe aux coliques, lysimachie rouge, lythrum salicaria, salicaire commune, salicaire en épis, salicaire officinale.
Famille botanique : Lythracées

Propriétés thérapeutiques

  • Digestif - astringent : diarrhée des nourrissons, diarrhées infectieuses, grippe intestinale, dysenterie amibienne
  • Poumon : tuberculose
  • Génital - hémostatique : leucorrhée, ménorragie, prurit vulvaire, vaginite aiguë
  • Peau : ulcère variqueux, impétigo, eczéma
  • Antiseptique interne
  • Sang dans les urines, saignements de nez, inflammation de l'estomac

Usages populaires

Digestif : diarrhées infectieuses, dysenterie, entérite des nourrissons, ulcère gastroduodénal, gastrite
Génital : métrorragie, leucorrhée, vaginite aiguë
Circulatoire : hémorragie, hématurie, hémorroïdes
Peau : ulcères variqueux, eczéma, intertrigo, prurit vulvaire
Saignements de nez, hémoptysie, typhoïde

Utilisations et posologie

La plante entière peut être utilisée en phytothérapie.

  • Décoction : 8 à 15 g de plante séchée par litre d'eau. Faire bouillir pendant 2 minutes. Laisser infuser pendant 10 minutes. Prendre 3 à 5 tasses par jour.
  • Infusion de sommités fleuries séchées : 30 à 60 g par litre d'eau bouillante. Boire un tiers de litre à un demi litre par jour de l'infusion.
  • Sirop - entérite des nourrissons : 250 g de sommités fleuries pour un litre d'eau bouillante. Laisser infuser 24 heures. Extraire le liquide, ajouter un litre de sirop de sucre. Porter à ébullition, jusqu'à l'obtention d'une consistance sirupeuse. Prendre 50 à 100 g du sirop par jour.
  • Infusion - usage externe : 50 g de plante séchée par litre d'eau bouillante.
  • Vin - usage externe - ulcères variqueux: 50 g de plante séchée pour un litre de vin. Faire bouillir. Laisser infuser pendant 24 heures.
  • Lotion ou compresses : 30 à 40 g de feuilles pour 1 litre d'eau.

Alimentation

Les jeunes pousses sont comestibles après cuisson.

Précautions et contre-indications

Par principe de précaution, la salicaire commune est contre-indiquée pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Principes chimiques actifs

La Salicaire commune renferme des graisses, des phytostérols, du carotène, de la cire, des sucres, du phlobaphène, du mucilage, des acides organiques et du fer.

Elle contient également 1,50 à 6,65% de tanins, et 0,90 à 2% d'un glucoside, la salicairine, hémostatique puissant et astringent rapide des voies intestinales.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.