Santoline (Santolina chamaecyparissus): propriétés et utilisation

-

Petit buisson qui pousse dans des terrains calcaires, la santoline petit cyprès est présente en Europe méridionale, en Afrique du Nord et en Amérique du Nord. Elle est très commune dans le sud de la France : elle apprécie les terrains secs et ensoleillés. Sa floraison intervient en été de juin à août ; les fleurs et les semences sont récoltées à maturité. Grâce à ses propriétés vermifuges, elle permet de lutter contre les vers et parasites intestinaux. Elle est également indiquée dans le traitement de certains troubles hormonaux.

Présentation

Santoline petit cyprès (Santolina chamaecyparissus):  arbrisseau aux nombreuses propriétés médicinales.

Nom commun : Santoline
Nom latin : Santolina chamaecyparissus
Noms populaires : Aurore femelle, cyprès nain, faux cyprès, garde robe, petit cyprès.
Famille botanique : Astéracées

Propriétés médicinales

  • Génital : hypoménorrhée, emménagogue
  • Vermifuge - contre les vers intestinaux : ascaris, oxyures
  • Stomachique, crampes d'estomac

Usages populaires

Foie et rate : engorgements
Emménagogue : favorise le cycle menstruel
Douleur à l'estomac (crampes), fièvres intermittentes, vermifuge

Utilisations et posologie

Les sommités fleuries et les semences (graines) de la santoline petit cyprès sont utilisées en phytothérapie.

  • Infusion : 1 cuillère à soupe de sommités fleuries et de feuilles pour 250 ml d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 10 minutes. Boire le matin à jeun.
  • Semences réduites en poudre - vermifuge : 5 à 6 g de semences, à incorporer dans du miel, de la confiture, de la crème de marrons ou du lait concentré.

Alimentation

Aucun usage alimentaire connu.

Précautions et contre-indications

La santoline petit cyprès est contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes.

A forte dose, elle peut être neurotoxique et abortive.

Principes chimiques actifs

La santoline petit cyprès renferme de l'huile, de la résine, des tanins, un alcaloïde amer et une essence incolore.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.