Séneçon commun (Senecio Vulgaris): propriétés et vertus

-

Le séneçon commun ou Senecio vulgaris est une plante herbacée, appartenant à la famille des Astéracées. Invasive, elle pousse dans l'ensemble des régions tempérées du globe. Considérée comme une "mauvaise herbe", elle offre néanmoins des vertus médicinales intéressantes. La plante entière, à l'exception de la racine, est utilisée en phytothérapie. En raison de sa toxicité, son usage doit se faire sous contrôle médical.

Présentation

Séneçon commun (Senecio vulgaris): plante aux propriétés médicinales intéressantes.

Nom commun : Séneçon
Nom latin : Senecio vulgaris
Noms populaires : Erigeron des anciens, herbe aux chardonnerets, herbe aux charpentiers, herbe aux oiseaux, petit séneçon, senagon, tête-de-poule.
Famille botanique : Astéracées

Propriétés thérapeutiques

  • Système nerveux : convulsions
  • Génital - emménagogue : règles douloureuses, régulation du cycle menstruel
  • Poumon - expectorant : bronchites
  • Digestif - anti-inflammatoire : inflammation intestinale
  • Résolutif, émollient et adoucissant

Usages populaires

Reins : rétention d'urine, goutte
Peau : furoncles
Circulatoire : hémostatique, anémies, hémorragies, saignements de nez, hémorroïdes
Génital : puissant emménagogue, troubles menstruels, dysménorrhée, troubles congestifs
Digestif : congestion digestive, dysenterie, coliques, traitement contre les parasites intestinaux (ascaris), laxatif, constipation, douleurs intestinales
Système nerveux : épilepsie, névralgies
Foie : jaunisse, troubles hépatiques

Utilisations et posologie

  • Suc de la plante fraîche : prendre une cuillerée à soupe, deux à trois fois par jour.
  • Décoction - usage externe - cataplasmes : faire bouillir 100 g de feuilles dans un litre d'eau. Laisser refroidir. Appliquer directement sur la peau.

Alimentation

Aucun usage alimentaire. La plante n'est pas comestible.

Contre-indications et toxicité

En raison de la présence d'alcaloïdes pyrrolizidiniques, le séneçon commun est une plante toxique.

En usage interne, elle peut entraîner des troubles hépatiques graves.

Principes chimiques actifs

Le séneçon commun renferme de l'inuline, une substance résineuse, des alcaloïdes (pyrrolizidiniques, senecionine et senecifolidine), des flavonoïdes et des huiles essentielles.

La plante contient également de la potasse, de la chaux, de la soude, du
carbonate de magnésium, de l'acide phosphorique, du chlore et de la silice.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.