Pourquoi associer l’acide hyaluronique et le collagène?

-

Ces substances naturelles, dont l'acide hyaluronique, sont particulièrement réputées pour lutter contre les signes cutanés de l’âge. Elles présentent également d’autres bienfaits pour l’organisme, comme l’amélioration du confort articulaire. Apprenez-en davantage sur l’acide hyaluronique et le collagène, et découvrez le potentiel de leur association.

Qu'est-ce que l'acide hyaluronique?

L'association de l'acide hyaluronique et du collagène peut être bénéfique pour l'organisme.

L’acide hyaluronique, également appelé hyaluronate, correspond à une macromolécule glucidique naturellement présente au sein des tissus conjonctifs, épithéliaux et nerveux. Il s’agit d’une substance à forte viscosité, responsable de l’hydratation et de l’élasticité des tissus. Il faut souligner que la synthèse de cet acide diminue progressivement avec l’avancée en âge.

L’acide hyaluronique est essentiellement connu pour ses propriétés cosmétiques. Néanmoins, on lui attribue d’autres effets bénéfiques, en dermatologie, en rhumatologie, en ophtalmologie ou encore en gynécologie.

Qu'est-ce que le collagène ?

Le collagène est une protéine fibreuse majoritaire chez les mammifères.
Ainsi, il représente 5% de la masse de ces êtres vivants. En effet, le collagène est produit naturellement au sein des tissus conjonctifs. Il se retrouve notamment dans la composition de la peau, des os et du cartilage, des muscles, des tendons et des ligaments, des parois des vaisseaux sanguins… Cette protéine confère de la résistance aux tissus et assure leur cohésion.

Le collagène est populaire dans le cadre de son action contre le vieillissement de la peau. Toutefois, il peut également contribuer au maintien d’un bon capital osseux, articulaire et musculaire. Enfin, il participe à la santé digestive.

Pourquoi les associer ?

Ces substances sont toutes deux reliées à des effets bénéfiques touchant la sphère articulaire et cutanée. À cet égard, l’action de l’acide hyaluronique et celle du collagène sont complémentaires : elles se potentialisent l’une et l’autre.

S’il est vrai que les deux substances luttent contre les signes cutanés de l’âge, elles agissent toutefois de manière différente. Le hyaluronate est essentiellement responsable de l’hydratation de la peau, et il ne faut pas oublier qu’il stimule la production d’élastine et de collagène. Quant à ce dernier, il a plutôt la capacité de combler les rides, de redensifier. L’acide hyaluronique et le collagène forment ainsi un complexe synergique prometteur.

L’acide hyaluronique et le collagène incarnent aussi une bonne association dans le cadre des problématiques articulaires. Notons qu’ici encore, le fait que la première substance induise la synthèse de la seconde est particulièrement intéressant.

Il faut souligner que de nombreux compléments alimentaires disponibles à la vente contiennent un mélange de ces deux molécules.

Les différentes formes

Forme injectable

Effet anti-âge

L’acide hyaluronique et le collagène existent sous forme d’injections. Elles sont pratiquées par des médecins dans l’objectif de combler les rides de manière temporaire.

Mentionnons toutefois que l’administration de collagène sous cette forme est de plus en plus rare, au profit du hyaluronate. En effet, ce dernier présenterait moins de risques de réactions allergiques et disposerait d’un éventail thérapeutique plus large que le collagène injectable.

Pathologies articulaires

Dans certains cas, des injections intra-articulaires d’acide hyaluronique peuvent être administrées.

Il est à noter que les solutions contenant ce principe actif ont majoritairement le statut de dispositifs médicaux, mais certaines sont considérées comme des médicaments. Depuis fin 2017, toutes les solutions injectables viscoélastiques à base de hyaluronate ne sont plus remboursables.

Compléments alimentaires

Ils se présentent sous forme de poudre, de gélules, de capsules ou de comprimés, pour une action en profondeur.

Collagène

Dans les suppléments alimentaires, on trouve principalement du collagène de type II. Il est extrait de l’ossature de poulets ou encore de la peau et/ou du cartilage de poissons (dans ce dernier cas, il est qualifié de collagène marin) puis il est hydrolysé.

On conseille de choisir un produit à faible poids moléculaire : il sera davantage assimilé par l’organisme.

Acide hyaluronique

Deux procédés permettent d’obtenir cette substance. Le premier consiste à prélever des crêtes de coqs, qui seront traitées et purifiées. Le second est davantage pratiqué à l’heure actuelle. Il s’agit d’un processus de fermentation à l’aide de bactéries, qui aboutit à la synthèse d’acide hyaluronique.

Tel que le collagène, il convient de s’orienter vers un complément de hyaluronate à bas poids moléculaire, afin de favoriser une meilleure absorption.

Produits cosmétiques

De nombreux produits, à l’instar de crèmes, de sérums, de gels… contiennent de l’acide hyaluronique et/ou du collagène. Ces cosmétiques peuvent entraîner des effets bénéfiques sur la couche supérieure de l’épiderme uniquement. On pourra ainsi ressentir une meilleure hydratation ou une peau plus tendue à la suite de l’application.

Posologie de la supplémentation par voie orale

La prise de compléments alimentaires, à base d’acide hyaluronique ou de collagène seul, ou encore en association, est conseillée pour une durée minimale de 3 mois.

Les éléments suivants sont donnés à titre informatif, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un professionnel de santé afin d’obtenir des préconisations personnalisées.

Acide hyaluronique

Lorsque l’on prend connaissance des études scientifiques sur le hyaluronate, on s’aperçoit qu’une prise de hyaluronate équivaut généralement à 100 mg.

Pour bénéficier de l’effet anti-âge, une prise de 100 à 150 mg par jour est suffisante, selon le complément alimentaire choisi.

Si l’on souhaite soulager ses articulations, il est plutôt conseillé deux prises de 100 mg par jour.

Collagène

Le plus souvent, les doses d’hydrolysat de collagène administrées quotidiennement lors des essais cliniques sont comprises entre 1 et 5 g.

Association

De nombreux produits sont composés d’un complexe associant les deux molécules. Il est à noter que le dosage et les recommandations sont variables selon le distributeur.

Précautions d’usage

Contre-indications

On déconseille la prise de collagène, seul ou en association avec de l'acide hyaluronique, aux personnes présentant une allergie alimentaire, notamment au poisson.

Attention également si vous êtes végétarien, et que vous ne souhaitez pas faire d’entorse à votre régime.

Les personnes atteintes d’insuffisance rénale devraient demander un avis médical avant de se supplémenter en collagène.

En outre, l’acide hyaluronique et le collagène sont déconseillés aux enfants ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes.

Interaction avec d’autres substances

La prise d’un traitement anti-coagulant est incompatible avec les injections intra-articulaires d’acide hyaluronique, en raison du risque de saignement local.

Effets secondaires

Supplémentation par voie orale

Si l’on respecte le dosage ainsi que la durée de la cure, on ne s’expose généralement pas à des effets indésirables.

On a relevé de très rares cas de désordres gastro-intestinaux des suites de l’absorption de collagène.

Application cutanée

Comme pour toute application cutanée, il convient de réaliser, au préalable, un test sur une petite zone de la peau, afin de s’assurer de la bonne tolérance du produit cosmétique.

Injection anti-âge

Les effets secondaires sont rares et concernent généralement l’injection en elle-même. Il peut s’agir de rougeurs ou de petits hématomes au point d’injection. L’aspect esthétique peut, dans certains cas, ne pas être au rendez-vous : les surdosages sont, par exemple, à l’origine d’œdèmes disgracieux.

Injection intra-articulaire d’acide hyaluronique

Bien que très rare, une réaction allergique peut survenir. On note surtout des douleurs et/ou des inflammations de la zone concernée.

À ce jour, la recherche indique que cette thérapeutique peut être considérée comme sécuritaire18.

D’autres combinaisons intéressantes

L’acide hyaluronique et le collagène forment donc une association prometteuse. D’autres molécules peuvent s’ajouter à ce complexe, dans l’objectif de le potentialiser. Il peut notamment s’agir :

  • de la vitamine C, pour bénéficier de son effet antioxydant, mais aussi pour potentialiser l’apport en collagène,
  • du sulfate de chondroïtine, qui participe à la synthèse du cartilage et à son hydratation
  • et de la N-acétylglucosamine, ou NAG, aux propriétés bénéfiques sur les articulations et la structure de la peau.

Certains laboratoires commercialisent d’ailleurs des formules synergiques.


  • 1Papakonstantinou E., Roth M., & Karakiulakis G. (2012) Hyaluronic acid: A key molecule in skin aging. Dermato-endocrinology.
  • 2Bukhari SNA., & al. (2018) Hyaluronic acid, a promising skin rejuvenating biomedicine : A review of recent updates and pre-clinical and clinical investigations on cosmetic and nutricosmetic effects. Int J Biol Macromol.
  • 3Altman R., & al. (2018) Efficacy and safety of repeated courses of hyaluronic acid injections for knee osteoarthritis: A systematic review. Seminars in arthritis and rheumatism.
  • 4National Institute for Health and Care Excellence (2014) Osteoarthritis : care and management.🔗 https://www.nice.org.uk/guidance/cg177/chapter/1-Recommendations#pharmacological-management
  • 5Masuko, K., Murata, M., Yudoh, K., Kato, T., & Nakamura, H. (2009). Anti-inflammatory effects of hyaluronan in arthritis therapy : Not just for viscosity. International journal of general medicine.
  • 6Rah MJ. (2011) A review of hyaluronan and its ophthalmic applications. Optometry.
  • 7Bohbot JM., de Belilovsky C., & al. (2015) Efficacy of a medical device containing liposomal hyaluronic acid against vulvo-vaginal dryness. Gynecol Obstet Fertil.
  • 8Czajka A. & al. (2018) Oral supplementation of specific collagen peptides has beneficial effects on human skin physiology : a double-blind, placebo-controlled study. Nutrition research.
  • 9Kim DU., & al. (2018) Oral Intake of Low-Molecular-Weight Collagen Peptide Improves Hydration, Elasticity, and Wrinkling in Human Skin: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Study. Nutrients.
  • 10Choi FD., & al. (2019) Oral Collagen Supplementation : A Systematic Review of Dermatological Applications. Journal of drugs in dermatology.
  • 11Schunck, M., & al. (2015) Dietary Supplementation with Specific Collagen Peptides Has a Body Mass Index-Dependent Beneficial Effect on Cellulite Morphology. Journal of medicinal food.
  • 12König, D., & al. (2018) Specific Collagen Peptides Improve Bone Mineral Density and Bone Markers in Postmenopausal Women-A Randomized Controlled Study. Nutrients.
  • 13Udani JK., & al. (2013) Undenatured type II collagen (UC-II®) for joint support: a randomized, double-blind, placebo-controlled study in healthy volunteers.
  • 14Benito-Ruiz P., & al. (2009) A randomized controlled trial on the efficacy and safety of a food ingredient, collagen hydrolysate, for improving joint comfort. Int J Food Sci Nutr.
  • 15Trentham DE., & al. (1993) Effects of oral administration of type II collagen on rheumatoid arthritis. Science.
  • 16Zdzieblik, D., & al. (2015). Collagen peptide supplementation in combination with resistance training improves body composition and increases muscle strength in elderly sarcopenic men: a randomised controlled trial. The British journal of nutrition.
  • 17Koutroubakis IE., & al. (2003) Serum laminin and collagen IV in inflammatory bowel disease. Journal of clinical pathology.
  • 18Honvo, G., Reginster, J. Y., Rannou, F., Rygaert, X., Geerinck, A., Rabenda, V., Bruyère, O. (2019). Safety of Intra-articular Hyaluronic Acid Injections in Osteoarthritis : Outcomes of a Systematic Review and Meta-Analysis. Drugs & aging.
Mélanie Manzanares

Rédactrice spécialisée dans le domaine de la santé, ayant obtenu le diplôme d'état infirmier en 2013.