Angélique Archangélique: plante médicinale

-

L'Angélique archangélique ou officinale est une plante reconnue pour ses qualités gustatives. Elle est aussi utilisée en phytothérapie.

Présentation

Angélique : cette plante médicinale est utilisée en phytothérapie.

Nom commun : Angélique
Nom latin : Angelica Archangelica
Noms populaires : Angélique officinale, angélique cultivée, archangélique, angélique de Bohème, herbe ou racine du Saint-Esprit, herbe aux anges.
Famille botanique : Ombellifères

Propriétés thérapeutiques et bienfaits

  • Stomachique, cholagogue, carminative, antispasmodique: dyspepsies des hépatobiliaires, gaz intestinaux, dyspepsies, troubles chroniques stomacaux, intestinaux et biliaires, inappétence, tensions abdominales, anémie, ulcères gastrique et duodénal
  • Régulateur du rythme cardiaque : palpitations, extrasystoles
  • Expectorant : bronchites chroniques, toux des fumeurs
  • Galactogène : pour l'allaitement
  • Sédatif : adjuvant des hypnotiques, dans les cas de nervosité, d'émotions intenses et d'asthme.

Usages populaires

Tonique : forces affaiblies, convalescents, surmenés
Poumons : pneumonies, pleurésies, bronchites aiguës et chroniques, expectorante, toux
Sudorifique : grippe, coups de froid, fièvres intermittentes, typhoïde
Carminatif, stomachique, antispasmodique puissant: anorexie (cause psychique), pyrosis, dyspepsie, vomissements spasmodiques, coliques flatulentes, aérophagie, crampes, ballonnements, hyperacidité
Tonique utérin: aménorrhée atonique, dysménorrhée, leucorrhée
Nerfs : vertiges, défaillances, les migraines et céphalalgies nerveuses, asthme nerveux, tremblement des membres, hystérie, neurasthénie, épilepsie
Tonique : scorbut, la scrofulose, la chlorose, le rachitisme
Tonique nerveux et cardiaque : apaise l'activité du cœur et combat l'insomnie
Diurétique : rhumatisme, la goutte
Activateur de sécrétions : digestive, galactogène
Epidémies : pour éloigner la peste, neutraliser l'effet des venins

Utilisations et dosages

  • Infusion de racines et de jeunes pousses : 10 a 30 g. par litre d'eau ; une tasse après chaque repas.
  • Infusion de semences : 8 à 15 g. par litre d'eau
  • Poudre de racines, feuilles ou semences : une demi-cuillerée à café deux ou trois fois par jour.
  • Vin d'Angélique : 50 a 60 g. par litre ; laisser macérer dans une bouteille fermée dans un endroit chaud pendant deux ou trois jours. 1 a 2 verres à liqueur par jour.
  • Teinture : 100 g. de racine fraîche finement hachée dans un décilitre d'alcool ; laisser macérer 4 jours dans un endroit chaud. Presser et filtrer: le résidu peut être macéré de la même façon une seconde fois. 15 a 20 gouttes sur un peu de sucre ou dans une tisane appropriée plusieurs fois par jour (recommandée surtout pour les troubles de l'estomac).
  • Bains : 100 à 250 g. de racine par bain.
  • Infusion : 5 a 10 g. de racine par tasse d'eau bouillante ; laisser infuser 5 minutes. Vous pouvez prendre une demi-tasse trois fois par jour.
  • Poudre de racine : elle est plus efficace que l'infusion : une demi-cuillerée a café deux a trois fois par jour.
  • Teinture : 15 a 20  gouttes, plusieurs fois par jour.

Alimentation

L'angélique confite permet notamment de réaliser du sirop, afin de renforcer les saveurs de certaines boissons.

Les tiges de la plante Angélique peuvent être aussi utilisées pour réaliser certains desserts.

Précautions et contre-indications

En usage externe, l'angélique est une plante photo sensibilisante due à la présence de furocoumarines. Cependant, des usages localisés ou temporaires peuvent être possibles.

Principes chimiques actifs

La racine de la plante Angélique, récoltée en automne, contient de la fécule en abondance, du saccharose, de l'acide Angélique, valérianique, malique, 6 % de résine, des tanins, de la pectine, de la cire, des amers, 1 % d'huile éthérique, du tanin, de la pectine, des phytostérols, de l'hydro-carotine.

La plante contient également de l'essence incolore, aromatique et irritante.
La racine fraîche comporte de 0,1 à 0,37 % d'essence, tandis que la racine sèche contient 0,35 à 1% d'essence.
Quant aux semences, elles fournissent 0,7 à 1,5% d’essence, dans laquelle il y a du phellandrène, des terpènes, de l’acide méthylacétique et oxymyristinique.

Autres usages

L'angélique est aussi utilisée en aromathérapie (Huile essentielle d'Angélique) et en élixir floral (Élixir floral contemporain: Angélique).

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.