Association Glucosamine Chondroïtine : une synergie efficace

-

La glucosamine et la chondroïtine sont des molécules réputées pour avoir une action favorable sur les affections des articulations. Leurs modes d’action sont parfaitement complémentaires. Ils leur donnent une synergie intéressante pour soulager l’arthrose. Découverte.

Présentation

L'association glucosamine et chondroïtine a prouvé son efficacité pour soulager les douleurs dues à l'arthrose.

La glucosamine et la chondroïtine font office de petites nouvelles dans le monde de la médecine naturelle. Il faut dire que leur découverte est encore relativement récente. Mais, avec leurs bienfaits sur les articulations, elles offrent de belles perspectives d’avenir pour soulager la souffrance. Plongée au cœur d’une synergie prometteuse.

Histoire

La glucosamine tout comme la chondroïtine ont été découvertes au cours des années 60 et 70. C’est à ce moment qu’elles ont commencé à être exploitées dans un cadre de la médecine vétérinaire. Elles servaient principalement à soulager les articulations des chevaux et des chiens.

Ce n’est que plus tard, sous l’impulsion d’ouvrages scientifiques, que les 2 molécules se sont popularisées. Petit à petit, elles ont acquis leurs lettres de noblesse comme alternative aux anti-inflammatoires non stéroïdiens dans le cadre de la lutte contre les douleurs arthritiques. Aujourd’hui, elles sont devenues incontournables dans le cadre du traitement de l’arthrose. Elles font l’objet de nombreuses recherches scientifiques.

Rôles

Les scientifiques n’ont pas encore pu établir les rôles précis joués par la glucosamine et la chondroïtine dans l’organisme humain. Les recherches actuelles permettent néanmoins d’établir qu’elles ont des actions complémentaires.
La glucosamine et la chondroïtine sont deux molécules, qui peuvent être consommées de manière indépendante. Les bienfaits et dosages de la glucosamine sont nombreux et variés.

D’un point de vue médical, la glucosamine augmenterait l’action lubrifiante du liquide synovial et ralentirait la dégradation du cartilage.
De son côté, la chondroïtine favoriserait la reconstruction du cartilage endommagé. Elle ralentirait la dégradation du cartilage. La substance favoriserait également le maintien de la substance osseuse.

Par conséquent, même si à titre individuel les deux molécules ont une activité réelle sur les articulations, la synergie est sans doute une alternative plus puissante.

Propriétés de la synergie glucosamine et chondroïtine

Réduire les douleurs dues à l’arthrose

L’efficacité de la synergie entre la glucosamine et la chondroïtine a été controversée par une grande étude réalisée dans 16 sites à travers les États-Unis. Elle a été publiée dans une revue spécialisée de bonne réputation. Elle a conclu que la synergie entre les deux substances n’avait procuré aucun soulagement significatif de l’arthrose sur les 1600 patients sélectionnés1. Cependant, l’interprétation de cette étude est à nuancer très fortement. En effet, elle n’a pas pris en compte un certain nombre de paramètres essentiels. La pathologie à l’origine des douleurs fait partie de ces paramètres oubliés.

En y regardant de plus près, si l’on prend le sous-groupe de personnes participant à l’étude constitué de patients souffrant de douleurs modérées dues à l’arthrose, la combinaison de glucosamine et de chondroïtine a procuré une diminution significative des symptômes. Par conséquent, la synergie des produits est bel et bien efficace dans un grand nombre de cas.

Cela est d’autant plus vrai que des études cliniques ont déjà, par le passé, démontré des effets réels procurés par la glucosamine et par la chondroïtine à titre individuel.

En effet, une étude clinique a démontré que la glucosamine permettrait de freiner la progression de l’arthrose2 3 4. Une autre a démontré que la chondroïtine est efficace pour soulager la douleur de l’arthrose et favorise la reconstruction du cartilage5. Elle permettrait, entre autres, d’inhiber partiellement l’hyaluronidase6, l’enzyme responsable de la destruction cartilagineuse.

Allonger l’espérance de vie

Les bienfaits de l'association glucosamine/chondroïtine ne s'arrêtent pas là.
Selon une étude publiée en avril 20147, la glucosamine et la chondroïtine mimeraient les effets d’un régime pauvre en glucides et pourraient donc rallonger l’espérance de vie de 10 % chez la souris. Ces résultats ont déclenché un élan d’enthousiasme chez les scientifiques, mais ne peuvent pas encore, à l’heure actuelle, être extrapolés chez l’être humain. En effet, des investigations complémentaires sont encore nécessaires pour démontrer un tel effet sur l’organisme humain.

Posologie et usages

Dosages

En raison du côté novateur du traitement de l’arthrose par une combinaison synergique de glucosamine et de chondroïtine, il n’existe aucune posologie formellement établie. Cependant, les spécialistes recommandent la prise de 1500 mg de sulfate de glucosamine et de 1200 mg de chondroïtine par jour. Les effets bénéfiques se font sentir après 2 à 8 semaines de traitement.

Utilisation

Afin d’optimiser l’assimilation des produits par l’organisme, les spécialistes recommandent de prendre l’intégralité du traitement en plusieurs doses, et ce en mangeant.

Les molécules existent-elles en bio ?

Ce sont des molécules. Elles ne peuvent pas donc être certifiées bio.

Dangers

Précaution d’emploi

Selon l’ANAES, en l’absence de données médicales probantes certaines catégories de population sont considérées comme à risque et doivent demander un avis médical avant de consommer des compléments à base de glucosamine et de chondroïtine :

  • sujets diabétiques ou prédiabétiques ;
  • personnes asthmatiques (un cas d’asthme chronique exacerbé a été rapporté en 2002 avec la prise d’un supplément contenant de la glucosamine et de la chondroïtine sans que toutefois aucun lien de cause à effet ne puisse être officiellement établi8) ;
  • sujets traités avec des antivitamines K ou toute autre prescription à destinée anticoagulante ;
  • personnes présentant une allergie aux crustacés ou aux insectes ;
  • sujets suivis pour un contrôle des taux de sodium, de potassium ou de calcium.

Contre-indications

En raison du caractère récent de l’utilisation à la fois de la glucosamine et de la chondroïtine, l’innocuité en cas de consommation pendant la grossesse ou l’allaitement n’a pas encore été établie. Par conséquent, les populations concernées feront preuve de prudence et ne consommeront la substance qu’avec un avis médical.

Effets secondaires de la glucosamine/chondroïtine

La littérature médicale considère la glucosamine et la chondroïtine comme des substances sécuritaires. Néanmoins, chez les personnes sensibles, de rares cas d’effets secondaires sans gravité ont été répertoriés :

  • malaises gastro-intestinaux ;
  • troubles hépatiques ;
  • réactions dermatologiques ;
  • troubles hématologiques.

Interactions

La chondroïtine a une structure chimique proche de celle de l’héparine. Par conséquent, et puisque la littérature médicale a déjà rapporté des cas d’interaction entre des anticoagulants et de la glucosamine et/ou de la chondroïtine, une consommation concomitante est strictement interdite.

Par ailleurs, et bien qu’aucun cas ne soit encore formellement répertorié à ce jour, les autorités sanitaires suspectent la chondroïtine de:

  • diminuer la sensibilité à l’insuline ;
  • augmenter les ions sanguins ;
  • exacerber les symptômes de l’asthme.

Les populations concernées feront donc preuve d’une extrême prudence. Elles ne consommeront un complément contenant ces molécules que sous avis médical.

Questions fréquentes

Quels sont les bienfaits de l'association Glucosamine/Chondroïtine ?

L'association de ces molécules permet :
1. La réduction des douleurs liées à l'arthrose
2. Le rallongement de l'espérance de vie

Quels sont les dangers ?

Ces molécules sont déconseillées pour les personnes diabétiques, asthmatiques et allergiques aux crustacés.
Pour les individus prenant un traitement anticoagulant ou suivies pour un contrôle des taux de calcium, sodium ou potassium, demandez avis à votre médecin avant d'en consommer.

Quels sont les contre-indications et effets secondaires ?

Chez les personnes sensibles, la prise de ces molécules peut provoquer des troubles gastro-intestinaux, hématologiques, hépatiques ou dermatologiques.
Elles sont déconseillées pour les femmes enceintes ou allaitantes.


Caroline Thomas
Caroline Thomas, Auteur

Rédactrice spécialisée en nutrition, bien-être et santé naturelle. Spécialiste certifiée en techniques de santé naturelle. Formation de coaching en nutrition et bien-être en cours de validation.