Chondroïtine : utilisations et vertus

-

La chondroïtine est un constituant essentiel du cartilage. Elle est naturellement présente dans l’organisme humain. Les spécialistes estiment qu’elle pourrait contribuer à soulager les douleurs de l’arthrose et à ralentir la dégénération des tissus articulaires. Découverte.

Présentation

Le chondroïtine préserve et reconstruit le cartilage des articulations.

La chondroïtine est un glycosaminoglycane. Elle intervient dans le fonctionnement normal des articulations et la préservation des tissus articulaires. Elle est également présente dans les os, la peau, la cornée et la membrane des artères. Très récemment découverte, elle fait l’objet d’intenses recherches scientifiques.

Histoire

La chondroïtine est une substance relativement récente. Elle a été isolée pour la première fois en 1960. Cependant, sa popularité date seulement de 1997, avec la publication d’un ouvrage scientifique sur l’arthrite. L’auteur affirme que la régénération des tissus cartilagineux est possible à partir de la chondroïtine et de la glucosamine. L'association glucosamine/chondroïtine est souvent plébiscitée pour lutter contre les troubles osseux et articulaires.

Si la chondroïtine n’est utilisée chez l’humain que depuis quelques années, elle est abondamment utilisée en forme intramusculaire en médecine vétérinaire depuis plus de 20 ans.

Rôles et actions

Assez neuve, en termes de recherche scientifique, la chondroïtine n’a pas encore livré tous ses secrets. De nombreuses recherches sont en cours afin de connaître plus précisément ses rôles et ses modes d’action dans l’organisme humain.

Cependant, il semble évident aux yeux de la communauté scientifique que le rôle principal de la chondroïtine est d’entretenir le tissu cartilagineux. En effet, pour assurer la souplesse des articulations, ce tissu doit pouvoir assurer l’élasticité et l’hydratation du cartilage ainsi que la solidité et la souplesse des articulations. Les scientifiques estiment également que la substance pourrait ralentir la dégénérescence de ces mêmes tissus.

D’un point de vue biologique, la communauté scientifique soupçonne la chondroïtine de favoriser la reconstruction du cartilage en inhibant partiellement l’enzyme qui le détruit. Les chercheurs pensent également qu’elle agirait de manière similaire à la glucosamine dans la formation du cartilage et l’entretien du liquide synovial. Des données récentes tendent à démontrer également que la substance pourrait inhiber les ostéoclastes, des cellules jouant un rôle important dans la perte de la masse osseuse.
Les bienfaits de la chondroïtine sont nombreux et variés.

Bienfaits de la chondroïtine

Lutter contre les symptômes de l’arthrose

La chondroïtine a fait l’objet de nombreuses études sur sa potentialité à lutter contre les symptômes de l’arthrose. Plusieurs méta-analyses ont conclu à son efficacité pour soulager les symptômes de l’arthrose légère ou moyenne1 2 3. Cependant, à titre contradictoire, une synthèse a conclu à son inefficacité. Toutefois, cette synthèse négative a fait l’objet de critiques puisque les auteurs n’ont délibérément retenu que les analyses dont les résultats n’étaient pas probants4.

Ralentir la progression de l’arthrose

La chondroïtine a également été étudiée dans le cadre du ralentissement de la progression de l’arthrose. Une méta-analyse basée sur 3 études d’une durée de 2 ans a conclu que la chondroïtine a un effet bénéfique modeste sur la progression de l’arthrose du genou5.

Ces études, datant de juin 2010, placent cependant la chondroïtine en net avantage par rapport aux anti-inflammatoires non stéroïdiens qui ont, quant à eux, plutôt tendance à aggraver la progression de la maladie.

Une autre étude, plus récente, a démontré que la chondroïtine ralentit la perte de cartilage articulaire après seulement 6 mois de traitement6. Menée au Québec auprès de 69 patients, cette étude n’a cependant pas pu démontrer une nette différence concernant les symptômes en raison de la consommation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens par certains participants7.

Réduire les symptômes du psoriasis

Les bienfaits de la chondroïtine auraient également un impact bénéfique sur le psoriasis.
En 2010, un essai thérapeutique mené sur 129 sujets met à jour de l’intérêt de la chondroïtine pour les personnes souffrant à la fois d’arthrose et de psoriasis8. Le traitement s’est en effet révélé efficace à la fois pour soulager les douleurs dues à l’arthrose, mais également pour réduire le psoriasis plantaire des différents sujets. Cela met, une fois encore, un net avantage à l’utilisation de la chondroïtine en lieu et place des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui aggravent, quant à eux, le psoriasis.

Posologie et utilisation

En raison de l’utilisation très récente de la chondroïtine comme traitement de l’arthrose sur l’organisme humain, les scientifiques n’ont encore émis ni posologies ni dosages de référence. En conséquence, il faut scrupuleusement suivre les indications de l’emballage.
Pour plus d'efficacité, vous pouvez associer cette molécule à de la glucosamine. En effet, les bienfaits et dosages de la glucosamine sont nombreux et variés.

Précautions

Précaution d’emploi

Selon l’ANAES, certaines populations à risque doivent demander un avis médical avant la consommation de chondroïtine :

  • personnes diabétiques ou prédiabétiques ;
  • sujets asthmatiques9 ;
  • personnes traitées par antivitamines K ;
  • sujets présentant une allergie aux crustacés ou aux insectes ;
  • personnes sous surveillance pour les taux de sodium, de potassium ou de calcium.

Contre indications

L’innocuité de la chondroïtine n’a pas été établie en cas de grossesse et d’allaitement, par conséquent les populations concernées ne doivent pas consommer la substance sans avis médical.

Effets secondaires

La chondroïtine, consommée selon les dosages indiqués sur les emballages, ne présente pas d’effets secondaires. Cependant, chez les personnes sensibles, de rares cas de réactions ont été enregistrés :

  • troubles gastro-intestinaux ;
  • allergies aux crustacés ;
  • troubles hépatiques ;
  • réactions dermatologiques ;
  • troubles hématologiques.

Interactions

La chondroïtine présente une similitude chimique avec l’héparine. Par conséquent, et parce que des cas d’interaction ont été rapportés, la substance ne peut pas être utilisée en concomitance avec des médicaments anticoagulants.

Par ailleurs, et bien qu’aucun cas ne soit encore connu à ce jour, la chondroïtine est suspectée de diminuer la sensibilité à l’insuline, d’exacerber les symptômes de l’asthme et d’augmenter les ions sanguins. Les personnes concernées feront donc preuve de la plus grande prudence.

Sources dans les aliments

La production de chondroïtine est principalement assurée par l’organisme humain. Cependant, il est possible d’en trouver en faible quantité dans les huîtres, les moules, le cartilage de requin et les carapaces de crustacés.

Questions fréquentes

Qu'est-ce que la chondroïtine ?

La chondroïtine est une molécule, qui intervient dans la composition du cartilage.

Quels sont les bienfaits de la chondroïtine ?

La chondroïtine dispose des bienfaits suivants :
1. Soulagement des symptômes de l'arthrose
2. Ralentissement de la progression de l'arthrose
3. Diminution des symptômes du psoriasis

Quels ont les dangers de la chondroïtine ?

Demandez avis à votre médecin avant d'en consommer, si vous êtes :
1. Diabétique
2. Asthmatique
3. Allergique aux crustacés
Pour les individus sous surveillance pour leur taux de sodium, de potassium ou de calcium ou prenant des anticoagulants,
référez-vous à votre médecin.
Il est déconseillé d'en consommer pendant la grossesse.

Quels sont les effets secondaires et interactions ?

La chondroïtine, chez les personnes sensibles, peut provoquer des troubles gastro-intestinaux, hépatiques et hématologiques.
Elle peut entrer en interaction avec des anticoagulants : ne pas associer ces deux traitements.


  • 1Richy F, Bruyere O, et al. Structural and symptomatic efficacy of glucosamine and chondroitin in knee osteoarthritis: a comprehensive meta-analysis. Arch Intern Med. 2003 Jul 14;163(13):1514-22🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12860572
  • 2Clinical review of chondroitin sulfate in osteoarthritis. Uebelhart D. Osteoarthritis Cartilage. 2008;16 Suppl 3:S19-21🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18674931
  • 3The potential of chondroitin sulfate as a therapeutic agent. Lamari FN. Connect Tissue Res. 2008;49(3):289-🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18661362
  • 4Large review finds no clinically important effect of glucosamine or chondroitin on pain in people with osteoarthritis of the knee or hip but results are questionable and likely due to heterogeneity. Bruyère O. Evid Based Med. 2011 Apr;16(2):52-3🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21224279
  • 5Structure-modifying effects of chondroitin sulfate in knee osteoarthritis: an updated meta-analysis of randomized placebo-controlled trials of 2-year duration. Hochberg MC. Osteoarthritis Cartilage. 2010 Jun;18 Suppl 1:S28-31🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20399895
  • 6Chondroitin sulphate reduces both cartilage volume loss and bone marrow lesions in knee osteoarthritis patients starting as early as 6 months after initiation of therapy: a randomised, double-blind, placebo-controlled pilot study using MRI. Wildi LM, Raynauld JP, et al. Ann Rheum Dis. 2011 Jun;70(6):982-9🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21367761
  • 7Costan, G., McAllister J. Le sulphate de chondroïtine dans le traitement de l’arthrose du genou : une étude par IRM. L’actualité médicale, 25 mai 2011
  • 8Effectiveness of chondroitin sulphate in patients with concomitant knee osteoarthritis and psoriasis: a randomized, double-blind, placebo-controlled study. Möller I, Pérez M, et al. Osteoarthritis Cartilage. 2010 Jun;18 Suppl 1:S32-40🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20399899
  • 9Tallia AF, Cardone DA. Asthma exacerbation associated with glucosamine-chondroitin supplement. J Am Board Fam Pract. 2002 Nov-Dec;15(6):481-4🔗 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12463294?dopt=Abstract
Caroline Thomas
Caroline Thomas, Auteur

Rédactrice spécialisée en nutrition, bien-être et santé naturelle. Spécialiste certifiée en techniques de santé naturelle. Formation de coaching en nutrition et bien-être en cours de validation.