Bruyère (plante médicinale): ses bienfaits et propriétés

-

La bruyère est une plante ornementale, utilisée pour embellir les espaces extérieurs. Elle présente néanmoins de nombreuses propriétés médicinales.
En phytothérapie, elle est reconnue pour être un puissant diurétique et antiseptique des voies urinaires.

Présentation

Bruyère : plante médicinale utilisée pour ses bienfaits et propriétés en phytothérapie.

Nom commun : Bruyère
Nom latin : Calluna vulgaris
Noms populaires : bregère, bregotte, bucane, callune fausse, béruée.
Famille botanique : Éricacées

Propriétés thérapeutiques

  • Diurétique : urines troubles, œdèmes (insuffisance rénale), albuminurie, urée, cystite, coliques néphrétiques, lithiase rénale, goutte, rhumatismes
  • Antiseptique : infection des voies urinaires
  • Apéritif

Usages populaires

Diurétique puissant et bon antiseptique des voies urinaires : gravelle, cystite, albuminurie, cystite (prostatite), catarrhe chronique de la vessie, sédatif

Utilisations et dosages

Les sommités fleuries sont utilisées.

  • Infusion : 1 cuillerée à soupe pour 1 tasse d'eau bouillante.
    Prendre 3 à 4 tasses par jour.
  • Usage externe - bain : 4 cuillerées à soupe pour 1 litre d'eau, amener à ébullition, laisser infuser 10 min. Filtrer, ajouter à l'eau du bain.
  • Dosage pour un adulte : 12 cuillerées à soupe pour 3 litres d'eau, à ajouter à l'eau du bain.

Alimentation et boisson

En Allemagne, les feuilles de la bruyère était utilisées comme ersatz du thé (succédané du thé).

A partir des feuilles de bruyère, diverses tribus Celtes préparaient une boisson fermentée, qui était consommée en grande quantité.

Précautions et contre-indications

La bruyère est contre-indiquée pour les femmes enceintes, allaitantes et les jeunes enfants.

Principes chimiques actifs

La bruyère contient du tanin (acide tannique), de la quercétine, une matière colorante jaune (éricine), un glucoside amer, qui se décompose en glucose, et une essence aromatique ou éricinol.

La plante comporte également une enzyme, des acides (malique, fumarique et citrique), de l'arbutine, du carotène, de l'inuline et des pentosanes.

Autres usages

La bruyère est aussi utilisée en élixir floral: Fleurs de Bach : Heather.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.