Cassis (groseilles noires): bienfaits et vertus

-

Le cassis, source de vitamine C, est une baie consommée en Europe et très utilisée en cuisine. Elle dispose également de nombreuses propriétés pour l'organisme.

Présentation

Baies de cassis : elles disposent de nombreux bienfaits et vertus.

Nom commun : Cassis
Nom latin : Ribes nigrum
Noms populaires : Groseillier noir, cassissier
Famille botanique : Grossulariacées

Propriétés thérapeutiques

  • Immunitaire : résistance aux agents infectieux
  • Reins : favorise l'élimination azotique et uratique, en cas d'oligurie, goutte, rhumatismes chroniques ou coliques néphrétiques
  • Système osseux : arthritisme et artériosclérose
  • Diabète
  • Circulatoire : hypertension artérielle,  troubles de la circulation
  • Endocrinien

Usages populaires

Reins: ischurie ou suppression d'urine
Astringent
Rafraîchissant
Fortifiant

Utilisations et dosages

  • Usage externe - Piqûres d'insectes : 10 à 20 grammes par jour en 2 fois. Laisser infuser 10 minutes
  • Vin de cassis - lymphatisme - maladies nutritionnelles - troubles liés à l'âge: 500 grammes de baies de cassis dans 1 litre de vin rouge. Faire macérer pendant 3 jours. Le 4ème jour, passer le mélange au tamis, ajouter un sirop de sucre plus ou moins concentré. Prendre un verre de vin avant chaque repas

Alimentation

Le cassis est utilisé en cuisine, dans la réalisation de tartes, de gelées ou de sirops.

Des boissons alcoolisées peuvent être également réalisées à partir des groseilles noires, telles que la crème ou la liqueur de cassis.

Précautions et contre-indications

Aucune contre-indication majeure pour le cassis.

Principes chimiques actifs

Le jus est anti-diarrhéique : cette propriété s'explique par la présence de pectine. C'est aussi une excellente source de pigments anthocyaniques.
Le cassis contient également des hétérosides, de la cyanidine et de la delphinidine. Les feuilles contiennent une huile essentielle, du tanin et de la vitamine C.

La graine serait l'une des meilleures sources d'acide linoléique.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.