Chêne (Quercus robur): bienfaits et utilisation

-

Le chêne ou Quercus robur est un arbre appartenant à la famille des
Fagacées. En phytothérapie, les feuilles et l'écorce du chêne sont reconnues pour leurs propriétés anti-inflammatoires, astringentes et antiseptiques.

Présentation

Chêne (Quercus robur): bienfaits et utilisation de cet arbre.

Nom commun : Chêne
Nom latin : Quercus robur
Noms populaires : Chêne commun, chêne mâle, chêne à grappes/pédonculé
Famille botanique : Fagacées

Propriétés thérapeutiques

Digestif - anti-diarrhéique : diarrhées chroniques
Troubles circulatoires - hémostatique : hémorragies, hémoptysies, hématuries, hémorroïdes
Hypotenseur : équilibre la tension
Génital : leucorrhées, sénescence masculine, asthénie sexuelle, tonique sexuel (frigidité)
Peau - tonique, astringent, antisudoral : brûlures, engelures, impétigo, intertrigo, fissures, gerçures, escarres, furoncle, herpès
Affections bucco-dentaires : parodontose, gencives saignantes, cicatrise la muqueuse gingivale
Stimulant général de l'organisme : convalescence, fatigue, surmenage, dénutrition
Cortisone-like, stimule les corticosurrénales
Tonique du système réticulo-endothélial

Usages populaires

Poumon : phtisie, tuberculose
Digestif : diarrhée, grippe gastro-intestinale, dysenterie, vers intestinaux
Génital : ménorragie
Troubles de la circulation sanguine - hémostatique : hémorragie, hémoptysie
Maladies de la peau - cicatrisant, astringent : plaies, brûlures, éruptions cutanées, eczéma, scrofule, ecchymoses, dartres, impétigo, varices, intertrigo, anasarque
Vermifuge : vers intestinaux
Trouble rénaux et des voies urinaires
Anti-inflammatoire,antiseptique, antisudorifique
Traitement des gingivites et stomatites

Dosage et posologie

  • Infusion - diarrhées chroniques : une cuillerée à soupe de feuilles pour 250 mL d'eau froide. Faire bouillir 5 à 6 minutes. Laisser infuser pendant 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour. Ajouter du miel.
  • Bains (bain de siège, bain de pieds) : 100 g d'écorce par litre d'eau bouillante. Laisser mijoter pendant 10 minutes, puis laisser refroidir.
  • Poudre - contre les vers intestinaux : 4 g de poudre d'écorce dans 125 mL d'eau bouillante. Laisser refroidir. A boire dans la matinée.

Alimentation

Les glands du chêne peuvent être consommés. Afin qu'ils soient comestibles, il faut les faire cuire à plusieurs reprises.

Précautions et contre-indications

Aucune contre-indication connue.

Principes chimiques actifs

Le chêne renferme du tanin en abondance (feuilles et écorce). L'écorce contient également de l'acide quercitannique, du sucre, des acides acides gallique et malique, un principe amer, du mucilage, des matières pectiques et résineuses et de l'oxalate de chaux.

Les glands sont constitués d'une huile grasse, de protéines, de sucre, d'amidon, de pentosane, de quercite et de tanins.

Autres usages

Le chêne s'utilise également en gemmothérapie (Bourgeon de Chêne) et en élixir floral (Fleurs de Bach : Oak (le chêne)).

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.