Chlorella

-

La chlorella est une micro-algue verte d’eau douce découverte en 1890 par un microbiologiste hollandais Martinus Willem Beijerinck.
Apparue sur Terre depuis plus de 2 milliards d’année, la chlorella n'a pas évolué depuis:
- forme sphérique
- unicellulaire
- taille de 5 mm (taille d’un globule rouge)
- reproduction rapide par division cellulaire
- productrice d’oxygène
Ses bienfaits thérapeutiques sont tels qu’elle figure parmi les super-aliments. Elle est d’ailleurs considérée comme « aliment d’intérêt national » au Japon.

Présentation

La chlorella, l'algue détox

La chlorella est une algue microscopique qui se développe à la surface des lacs.
Elle se caractérise par :
- sa couleur vert foncé en raison de sa densité en chlorophylle (4% de sa matière sèche) dont en découlent ses bienfaits santé
- la présence de CGF (Chlorella Growth Factor), un facteur de croissance responsable de sa reproduction rapide
- la sporopolleine, une membrane fibreuse aux propriétés détoxifiantes capable d’absorber les toxiques tels que les métaux lourds
- sa richesse nutritionnelle : protéines, fer, micronutriments dont fer, vitamine C, béta-carotène, calcium, magnésium, potassium

Il existe 3 variétés de chlorella:
- La Chlorella vulgaris, est celle qui a été retenue pour la culture en ferme d’algues et qui est retrouvée en complémentation.
- Chlorella lobophora
- Chlorella sorokiniana.

Propriétés et bienfaits

Les nombreux bienfaits de la chlorella en raison de sa composition unique, font qu’elle participe à la santé et au bien-être d'un large public.

Valeurs nutritionnelles

La densité nutritive de la chlorella en fait un complément nutritionnel de choix.
Elle saura soutenir les organismes fatigués, lorsque l’alimentation ne suffit pas à satisfaire les besoins nutritionnels.
Comme elle soulagera les constipations chroniques grâce à sa richesse en fibres.

  • Protéines : elles représentent jusqu’à 50% de sa composition comprenant l’ensemble des acides aminés essentiels
  • Graisses essentielles : 10 à 13% de sa masse sèche dont 80% sont des graisses polyinsaturées représentées par l'acide alpha-linolénique, un acide gras oméga-3
  • Fibres : entre 10 et 18% de fibres de cellulose
  • Fer : 75 à 200 mg / 100 g
  • Zinc : 5 à 14 mg / 100 g
  • Sélénium : 2 à 10 micro g / 100 g
  • Vitamine B2 : Min : 3,2mg. Max : 3,6mg
  • Vitamine B12 :   Min : 0,1mg. Max : 0,2mg
  • Vitamine C : 10 à 30 mg / 100 g
  • Vitamine E : 5 à 10 mg/ 100 g
  • Béta-carotène : 3 à 11 mg / 100 g
  • Chlorophylle : 2,6 à 5 mg / 100 g

Détoxification

Les propriétés de détoxication des métaux lourds de la chlorella sont les plus connues et attendues12.
L’excrétion de cadmium au niveau intestinal et rénal, est effectivement accélérée de 3 à 7 fois en présence de chlorella3.
L’action détoxifiante d’un insecticide, la chlordécone, a été mesurée. Il s’avère que la sporopolléine participe à cette action de détoxification. Elle fixe de manière irréversible les métaux lourds et permet une élimination 2 fois plus rapide45.
Les dioxines pouvant être transférées de la mère au fœtus ou à l’enfant nourri au lait maternel, une équipe de chercheurs japonais a analysé l’effet d’une complémentation en chlorella chez des femmes enceintes. Leur lait était 30% moins contaminé par les dioxines que le groupe placebo. Le sang du cordon ombilical en contenait 26% de moins que le sang maternel6.
Cette propriété est à relier avec la composition de sa paroi cellulaire. Elle est formée d’une triple couche de cellulose, de chitine et de sporopolléine, aux propriétés adsorbantes vis-à-vis des métaux lourds, dioxines, PCBs7.
Ces fibres insolubles captent les métaux lourds pour les évacuer avec les fécès.
Cet effet détoxifiant semble être plus efficace lorsque la prise de chlorella s’accompagne de coriandre et d’ail des ours.
La coriandre aurait la capacité à mobiliser les métaux lourds présents au cœur des cellules pour les relarguer dans la circulation sanguine. D’où l’intérêt de la chlorella qui les chélate et permet leur élimination.
Tandis que l’ail, par ses composés soufrés, diminue l’accumulation des métaux lourds dans le foie et le risque de lésions.
Cependant, il a été également montré que la chlorophylle extraite de la chlorella réduit aussi l’absorption des dioxines alimentaires au niveau du tractus intestinal8.

Défenses immunitaires

C’est à partir d’une observation sur la moindre sensibilité aux infections d’individus consommant des micro-algues, que les propriétés immunomodulatrices de la chlorella ont été étudiées.
Et effectivement, la consommation de 5 g/ jour de chlorella durant 8 semaines par 51 hommes en bonne santé a permis d’augmenter les facteurs des défenses immunitaires910.
Tandis que des souris, à qui a été administrée de la chlorella, ont montré une meilleure résistance au développement de tumeurs1112.
D’autres études ont analysé l’effet immunoprotecteur de la chlorella suite à l’infection de souris par Listeria monocytogènes13.

Les propriétés anti-bactériennes ont été étudiées par d’autres chercheurs. Ainsi, Takashi Hasegawa et al ont montré une meilleure résistance à une infection péritonéale à E Coli14 par une stimulation des défenses immunitaires non spécifiques.
La protection anti-virale de la chlorella a été mesurée chez des souris infectées par cytomégalovirus murin. Celles recevant un extrait de chlorella ont survécu à l’infection15.

Enfin, des jeunes femmes ont été supplémentées avec 6 g de chlorella 1 mois avant de suivre un entraînement physique. A l’issue de cette période, leur taux d’immunoglobuline A (Ig A) était significativement supérieur au groupe placebo. Or les Ig A participent à l’intégrité de la muqueuse intestinale, siège des défenses immunitaires16.

Santé intestinale

La consommation de chlorella aurait des bienfaits au niveau de la santé de l’intestin.
Grâce à ses fibres, elle améliore les transits paresseux et serait une solution aux constipations chroniques.
Elle est considérée comme prébiotique et favorise le développement de la flore saprophyte.
Une étude a constaté qu’elle modifiait le milieu intestinal avec une augmentation des Lactobacillus, des immunoglobulines et l’aspect de la muqueuse intestinale17.
Chez  le poisson, la chlorella est efficace pour contrer les problèmes d’inflammation intestinale18. Elle permet de réduire l’inflammation et les douleurs associées19.
Sa richesse en chlorophylle exerce une purification du milieu et stimule la régénération de la muqueuse. Elle est un des traitements naturels conseillés en cas de candidose.

Anti-âge

Ralentir les effets du vieillissement est un des enjeux de notre société. Aussi les études portant sur les télomères, portions de l’ADN présents à l’extrémité des chromosomes et représentatives de la durée de vie de la cellule, sont nombreuses.
Il a été constaté que la chlorella aurait un effet protecteur des télomères vis-à-vis du stress oxydatif20, particulièrement chez les sujets jeunes. La chlorella, parmi d’autres substances naturelles21participe à l’activité de la télomérase et ainsi à ralentir les effets de l’âge.

Cette propriété pourrait être le fait du CGF. Ce facteur de croissance, unique à la chlorella, est un complexe d’acides nucléiques, d’acides aminés, de vitamines. Il participerait ainsi activement au renouvellement, régénération et réparation cellulaire.
La chlorella aurait un impact sur la qualité de la peau. Sa richesse en provitamine A, vitamine C  et sa capacité à réduire le stress oxydatif22,rend la peau plus belle et lumineuse.
Par ailleurs, une supplémentation durant 6 semaines augmente les taux de vitamines E et C, des vitamines antioxydantes23.

Maladies Cardio-vasculaires

L’effet hypotenseur de la chlorella a été documenté dans plusieurs essais. La prise de 10 g /jour de chlorella a montré, entre autre effet, une diminution de l’hypertension24Les réponses hypotensives sont hétérogènes selon les individus. Cependant les non-répondeurs ont pu stabiliser leur tension25.
Des sujets présentant une hypercholestérolémie, ont vu leurs facteurs de risque diminuer (cholestérolémie, triglycérides), après la consommation quotidienne de 5 g / jour de chlorella26.
Il a été noté une baisse de la glycémie et du pourcentage de masse grasse27. La chlorella participe ainsi à la perte de poids.

Equilibre acido-basique

La structure moléculaire de la chlorophylle s’apparente à celle de l’hémoglobine avec pour différence de posséder un atome de magnésium plutôt que de fer. Cette particularité améliorerait l’oxygénation des tissus et ainsi à réguler le pH acido-basique.
Associée à sa densité nutritionnelle en minéraux et chlorophylle, la chlorella participe ainsi à la neutralisation des acides.

Fibromyalgie

Vingt personnes souffrant de symptômes modérés à sévère de fibromyalgie ont été supplémentées avec 10 g de chlorella par jour et 100 ml d’extrait de chlorella. Sept d’entre elles ont vu leur douleur se réduire, 6 n’ont éprouvé aucun changement tandis que les 5 autres ont expérimenté davantage de douleurs28.

Les différentes formes

La chlorella est proposée en poudre, comprimés, capsules ou gélules. Souvent pure, elle peut être enrichie avec d’autres nutriments:
- micro-algues (spiruline, klamath),
- jus d’herbes déshydratés
- légumes verts réduits en poudre dispersible.

La membrane cellulaire de la chlorella étant indigestible, les laboratoires de qualité l'ont disloquée afin de permettre la biodisponilité de ses composés nutritionnels.

En pratique

Posologie

Les posologies renseignées sont à titre indicatif. Si une cure de 3 mois / an suffira à certains, il est possible qu’une seconde cure soit nécessaire dans l’année pour d’autres.
Aussi est-il important de rester à l’écoute de ses besoins et de ses ressentis et d’ajuster la posologie si nécessaire.

- Chlorella en poudre
En cure de 3 à 4 mois : 3 g (1 cc) par jour. Débutez avec ¼ cc le premier jour puis augmentez progressivement jusqu’à 3 gr.

- Chlorella en comprimés
En cure de 3 à 4 mois : 10 à 15 comprimés en débutant par 1 à 3 comprimés. Augmentez ensuite progressivement la quantité.

- Chlorella en gélules
En cure de 3 à 4 mois : 4 à 9 gélules / jour en débutant par 1 à 3 comprimés. Augmentez ensuite progressivement la quantité.

- Pour les enfants : 1 cc / 20 kg.

- Usage thérapeutique
Désintoxication des métaux lourds : il est conseillé au préalable de consulter un dentiste afin de vérifier la nécessité d’extraire les amalgames.
Associez à la cure de chlorella, coriandre et ail des ours. Un accompagnement par un thérapeute est recommandé.

- Hypertension : 10 g de chlorella / jour pendant 2 mois

- Diminution du taux de dioxine pour les femmes enceintes et allaitantes : 6 g / jour durant la grossesse.

Précautions d’emploi

Avant de commencer une cure de chlorella, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien dans les cas suivants :
- hypotension ou traitement aux anti-hypertenseurs
- traitement immunomodulant
- médicament anti-cancéraux
- photosensiblité
- supplémentation en manganèse
- supplémentation en vitamine K

Contre-indications

- Hémochromatose
- Sous anticoagulant
- Allergie à la chlorella ou à la famille des Oocystaceaes
- Enfants sensibles aux moisissures

Effets secondaires

Si une cure à court terme de moins de 3 mois est sans danger, des effets secondaires peuvent apparaître au-delà.

- Hypersensibilité à la lumière
- Asthme
- Fatigue
- Problèmes dermatologiques

Interactions

Interactions possibles avec :
- Anticoagulants et antiplaquettaires
- Antihypertenseurs
- Anti-inflammatoires
- Statines
- Immunosuppresseurs
- Certains vaccins
- Antitumoraux
- Bloqueurs de métaux lourds

En aucun cas, les informations et conseils proposés dans cet article ne sont susceptibles de se substituer à une consultation, un diagnostic ou une prescription formulés par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d'évaluer adéquatement votre état de santé.


Bénédicte Moulin

Naturopathe et Nutritionniste. Titulaire d'un DESS de Nutrition. Naturopathe agréé FENA depuis 2015. Spécialisée en diététique, phytothérapie et compléments alimentaires.