Épine-vinette (Berberis vulgaris): bienfaits et propriétés

-

L'Épine-vinette ou Berberis vulgaris est un arbuste épineux, appartenant à la famille des Berbéridacées. Répandu dans toute l'Europe et très commun en France, il pousse dans des terrains calcaires et boisés.Tonique du foie, il est indiqué dans le traitement de certains troubles hépatiques. Les baies favorisent également la régulation du transit intestinal.

Présentation

Fruits de l'Épine-vinette (Berberis vulgaris): bienfaits et propriétés de cet arbuste en phytothérapie.

Nom commun : Épine-vinette
Nom latin : Berberis vulgaris
Noms populaires : Berbéris vulgaire, petite vigne, vinettier.
Famille botanique : Berbéridacées

Vertus thérapeutiques

  • Estomac - stomachique, anti-nauséeux : facilite la digestion, nausées pendant la grossesse
  • Foie - stimulant des fonctions hépatobiliaires : traitement de l'ictère et des coliques hépatiques
  • Intestin - laxatif : constipation chronique
  • Génital - augmente le tonus du muscle utérin : métrorragie, blennorragies
  • Affections de la rate : splénomégalie
  • Maladies de la peau : acné
  • Dépuratif

Usages populaires

  • Racine et écorce :
    • Estomac - toniques : dyspepsies chroniques avec perte d'appétit, embarras gastriques
    • Foie - cholagogues : coliques hépatiques, jaunisse, fièvres bilieuses
    • Intestin - purgatives, laxatives : constipation
    • Rate : contraction de la rate tuméfiée, hypertrophie
    • Pathologies gynécologiques : métrorragie, dysménorrhée
    • Rein : coliques néphrétiques, goutte, rhumatisme
    • Troubles de la circulation sanguine
    • Fébrifuges
  • Baies :
    • Antiseptiques
    • Fébrifuges
    • Affections pulmonaires : anti-inflammatoire
    • Digestif : régulation du transit intestinal
  • Feuilles :
    • Pathologies gynécologiques : métrorragie, dysménorrhée
    • Reins : hydropisie, gravelle
    • Peau, muqueuses : plaies, ulcères, gingivite
    • Traitement du scorbut

Utilisation et posologie

De nos jours, ce sont essentiellement les fruits (baies) qui sont utilisés, même si l'écorce, la racine et le bois peuvent être employés.

  • Décoction - fébrifuge, maladies intestinales (dysenterie) : 50 grammes de baies séchées et concassées pour 1 litre l'eau froide. Faire macérer pendant 2 heures. Porter à ébullition. Dès le premier bouillon retirer du feu. Filter. Boire 2 à 3 tasses par jour.
  • Extrait hydro-alcoolique : 5 à 15 centigrammes par jour, dans une tisane.
  • Sirop : 2 parties de suc frais des baies pour 5 parties de sucre. Boire 30 à 150 mL par jour, soit comme potion, soit incorporé dans d'autres boissons.

Alimentation

Les baies d'Épine-vinette séchées sont très riches en fer, antioxydants et vitamines. Elles peuvent être consommées seules ou avec d'autres fruits secs.

Elles peuvent être également incorporées dans des gâteaux ou dans des plats chauds.

Précautions et contre-indications

L'épine-vinette est contre-indiquée chez la femme enceinte, allaitante et les jeunes enfants.

Principes chimiques actifs

L'épine-vinette renferme des alcaloïdes (2 à 3% dans les racines), dont de la berbérine.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.